Septembre, entre patrimoine religieux et régional

Septembre, entre patrimoine religieux et régional

Que propose-t-on au public et à nos membres en ce 9e mois de l’année. La rentrée est toujours marquée par les journées du Patrimoine. Les 28e sont consacrées au patrimoine religieux et philosophique. Nous y serons encore ces 10 et 11 septembre avec 3 activités (églises de Cheratte-Bas  et de Visé et balades contées des deux jours). Puis à la fin du mois, une visite de Huy et de Modave le 25 précédée d’une conférence sur cette région le 23 et en toute fin du mois, les ateliers Polmans feront l’objet d’une visite du musée.

Jeudi 1er, c’est le moment de ramener les 3 livres prêtés par le centre culturel de Charleville. L’occasion de visiter après, cette belle ville avec ses musées Rimbaud et de l’Ardenne. (79e reportage avec 414 photo). Vendredi, allons porter des grilles pour un stand à Retrouvailles. On ouvre le musée le premier dimanche du mois mais point de visiteurs (à cause des travaux). NOus présenterons pour les prochains mois des visites guidées.

Lundi 5, de la comptabilité et de l’administration. Mardi, rangement et préparation des journées du patrimoine. En soirée, réunion de CELIDA aux archives de l’Etat à Liège. Répétition du texte des Journées du Patrimoine. Marylène recommence après ses trois semaines de vacances. Cécile termine différents travaux de compositions et Maryse parachève cette semaine l’inventaire des pièces , notamment les fonds Van Ass et Beaujean avant d’entamer l’inventaire et le rangement des revues. Les Ouvriers continuent la rénovation de la toiture et sont obligés de passer dans notre réserve ! Bien vite la fin de cette rénovation pour que l’on puisse nettoyer cette salle  et complèter le rangement des pièces métalliques et archéologiques. Vendredi, avec Marylène ramenons les documents prêtés par M.Bolland, déposons des livres commandés à la bibliothèque d’Oupeye puis rendons visite à un de nos membres férus de publications. Le soir, Raoul et le conservateur vont à la Ramée pour la présentation des journées du Patrimoine 2016 et l’annonce des prochaines journées 2017, les voies lentes et les voies de communication ! (80e reportage avec 71 photos). Un spectacle mapping évoque l’histoire de la Ramée. Retour vers minuit. Les journées du patrimoine arrivent. Allons voir nos amis de Berneau (la fémille Méant à l’église St-Servais)(81e reportage avec 72 photos) et du temple protestant de Cheratte (82e reportage avec 41 photos) avant notre marathon : entre la Collégiale de Visé et l’église de Cheratte (83e reportage avec 17 photos) avec tout le staff présent : Cécile, Marylène, Maryse, Raoul et Jean-Pierre : 7 visites guidées au total (200 visiteurs). En soirée, avec Lucie, Louis, Marie-Jeanne, Isabelle et Gui, le conservateur anime une balade de 3 km, suivie d’un concert en seconde partie. Les lieux religieux et philosophiques visétois sont racontés. Le public sera beaucoup moins nombreux dimanche: 48 personnes pour les 2 jours. De longues journées se terminent à 23 h.30. Mais la satisfaction du public est le principal motif de satisfaction. Marylène, le dimanche a pu visiter et photographier les animations de Blegny (84e reportage avec 4 photos), de Blegny-Mine (85e reportage avec 45 photos), de Mortier (86e reportage avec 40 photos) et de Val-Dieu (87e reportage avec 20 photos).

Lundi, on remet tout en place . Mardi, c’est l’après-midi que Marylène et Maryse travaillent : l’une termine la retranscription des photos des classes de l’Athénée et l’autre commence à inventorier les dernières revues reçues (et il y en a) depuis son retour de vacances. Le conservateur récupère à la teinturerie les vêtements militaires de Robert Mignon, que sa veuve nous a légués. Le conservateur parachève les données des journées du patrimoine. Mercredi, nous commençons la rédaction des prochaines Nouvelles du Musée, saison automnale. Nous accueillons notre nouvelle stagiaire, Rokia. Elève en secrétariat accueil du Sacré-Coeur, elle commencera son stage d’une dizaine de jours le 28 septembre. Juste le temps de se sustenter et nous allons au C.A. de M.S.W. et de règler la situation après le départ de la directrice adjointe, Céline. Le jeudi, avec Maryse, peaufinons le rangement de nos vêtements : militaires et du milieu du 20e s. principalement, ainsi qu’une mulititude de chapeaux (buses, bicornes, …..) et d’ombrelles. Une exposition éventuelle de tous ces vêtements , why not. L’après-midi, avec Raoul, participons au colloque des 700 ans de la signature de la Paix de Fexhe en 1316. Une douzaine d’intéressants exposés sur le fait lui-même et les similitudes dans les territoires voisins (Brabant, Flandre, Allemagne et France). D’intéressants contacts sont pris à cette occasion, tant au musée de la vie wallonne qu’au palais provincial le lendemain.Vendredi, Marylène commence la recherche sur la Résistance, qui nous occupera le reste de l’année. Repérer nos livres d’abord. Dimanche, suivons la procession annuelle de St-Hadelin et en profitons pour photographier différentes vues sur le parcours (88e reportage avec 112 photos). Le même week-end, Marylène, passionnée des chemins de fer a eu l’occasion de participer aux manifestations du centenaire du viaduc de Moresnet (conférences et visite sur place sur le viaduc – 89e reportaga avec 247 photos).

Lundi 19, rencontrons M.Reggers puis termine les Nouvelles du musée de l’Automne (N°21). Après vérification de la brochure (après coup une inversion de tarif s’est quand même insinué pour le voyage à Bruxelles..On n’est jamais assez prudent), celle-ci est envoyée à l’impression. Mardi soir, participons à une réunion au centre culturel de Bassenge pour préparer l’exposition sur la Résistance en  novembre. Les deux matinées suivantes, allons porter avec notre bénévole Raoul les revues automnales sur la rive droite puis sur la rive gauche.  Le reste partira par les postes. Jeudi soir, nous participons à une réunion participative de la Bibliothèque. Un des 5 axes serait le patrimoine. Une collaboration plus intense avec la bibliothèque serait profitable aux deux institutions.  Vendredi , lisons les Journaux de Guerre 40-45 et accueillons un don scolaire de Michel Bovy. Marylène continue à collationner dans le listing les livres sur la Bibliothèque. Le soir, M.Thomas présente sa conférence sur Huy devant un public clairsemé. Très intéressant film mais qui date. Il est une bonne introduction à la visite du dimanche. 10 participants se retrouvent pour visiter en matinée le superbe château de Modave, propriété de Vivaqua. L’après-midi, une guide de l’office du Tourisme nous fait découvrir la collégiale Notre-Dame et le vieux Huy (Rempart, églises, maisons typiques), le tout se terminae au musée communal de Huy (90e reportage avec 127 photos). La conformation de cette autre bonne ville doit beaucoup à son relief et à la proximité du Hoyoux.

Lundi, nous recevions 18 personnes employées à la Fédréation Wallonie-Bruxelles pour une visite de la ville, au départ de la Gare avec les must habituels : la Première guerre, l’hôtel de ville, la collégiale, les maisons de gildes, le centre culturel…..Fin  vers 12 h.30, chaque participant repartant avec un dossier conséquent sur la ville, la Basse-Meuse et la liste de nos publications. Du mardi au vendredi, Jean-Pierre ressort des armoires thématiques les livres sur la Résistance pendant la 2e guerre mondiale (presqu’une centaine) et note ceux sur la déportation et les horribles camps de la mort (plus de 200 dans ce cas-là). Marylène les notera scrupuleusement. Une nouvelle stagiaire des classes d’accueil-secrétariat sera des nôtres les trois derniers jours de la semaine, congé de la communauté oblige. C’est une guinéenne, Rokia Kallo, dont le travail principal sera la mise au net du 2e tome de Jacques Detro, sur le Comté de Dalhem que nous espérons terminer en 2017. L’après-midi du mercredi 28 est consacré à un musée-rencontre, celui de l’entreprise de mécanique de précision, Polmans-Lambert, situé rue d’Artagnan dans le zoning (16 participants). Le dynamisme de cette entreprise dirigée de main de maître a subjugué tous les participants. Près de 50 travailleurs font tourner cette entreprise tournée vers le secteur médical, énergétique et de mobilité. Le président Jo Massin passe jeudi. Ce soir-là, le conservateur présente une conférence « Au Pays de Dolmens » au centre culturel de Xhoris. Maryse terminera bientôt le répertoire des derniers livresacquis par le musée (une trentaine étaient rapportés du secrétariat). Vendredi soir, une rencontre avec Thierry Gathon, Isabelle Dalimier et l’échevinat des familles est organisée à la maison des associations de Richelle pour préparer une prochaine exposition sur Richelle et Argenteau en mars-avril 2017. Peu de temps avant, le conservateur fait le bilan financier du mois en cours.