La Chronique de septembre 2013

Le premier dimanche de septembre coîncide chaque année avec le festival Retrouvailles et la fête médiévale de la Charlemagnerie. Nous irons rechercher des grilles prêtées pour un stand. Lundi, préparation de l’exposition Reliques et Reliquaires avec la recherche de reliquaires dans les différentes paroisses.

Le soir, allons avec Raoul chercher les cadres des photos à Mons auprès de M .Henneghien. « Reliques, reliquaires et processions ». Mardi,suite de la quête de ces précieux objets dans les paroisses des entités de Dalhem, de Blegny, de Bassenge, d’Oupeye, de Visé et de Wandre. Mercredi, une conférence de presse a lieu à l’hôtel de ville présente les activités relatives au jubilé. On expose les photos de M.Henneghien sur les panneaux. A 18 h., on détaillé les activités du jubilé à la radio catholique francophone.

Jeudi, on place les reliquaires dans les 14 vitrines. Les derniers reliquaires sont amenés début d’après-midi. Le soir,vernissage intime de l’exposition Berthe Bovy à voir à la cafétaria du théâtre le Trianon jusqu’au 1er octobre. Vendredi , avant le vernissage ,on peaufine et on installe l’éclairage et on place les étiquettes. Tout est prêt à 16 h. 4 heures plus tard, vernissage très achalandé avec 80 personnes. C’est parti pour un mois et demi. Déjà 200 personnes ont pu voir la châsse pendant que dimanche un  cortège ‘light » (par raport à 1988) déambulait dans la ville de 15 h.à 17 h.Le musée sous la forme de huit membres représentait l’évacuation de la châsse le 11 août 1914 évitant par là sa perte irrémédiable le 15 août lors de l’incendie générale. Merci aux Lensen et consorts, à Léon, à Chantale mais aussi à Théo et Marie-Jeanne.

La gestion de l’exposition actuelle va être notre ordinaire pendant quelques semaines. Deux guidages cette semaine, une classe et un groupe sylvanien. Chacun à son poste. La PAF de l’expo est reliftée. A côté de cela. , contact avec les deux grandes écoles secondaires pour réaliser une pièce de théâtre en rapport avec la Grande Guerre. Mardi à 16 h., une quinzaine de professeurs se réunit pour envisager ce que l’on peut proposer aux jeunes de nos écoles. Le conservateur termine la rédaction et l’illustration du Rendez-Vous  de l’histoire n°38 qui est le 2e tome d’Ils sont venus chez nous, sorti en 2003. L’interrogation que nous avons      est comment personnaliser le patrimoine :telle maison a appartenu, a été construite par….,50 personnalités sont ainsi passées en revue:leurs données biographiques, leur attache avec la région…..nous les avons découverts pour la plupart et la sortie de cet ouvrage le 27 septembre vous permettra de découvrir des personnalités oubliées ou ignorées. Vendredi, la nouvelle venue, Cécile assistait à une formation à MSW  « Communication et Web » . La semaine n’était pas terminée que sortait le n°8 (automne) des Nouvelles du Musée, une manière de relancer le public de l’exposition et de réannoncer les prochaines activités. La Porte Ouverte a fait les 500 photocopies et Raoul a géré l’envoi. Le dimanche s’est terminé avec une visite à l’exposition.

Une semaine de vacances pour le conservateur sur la Côte ponctuée d’une réunion (la 4e)  sur le centenaire de la Grande Guerre. Quelques photos patrimoniales ne sont pas de trop entre la Panne (l’arrivée de Léopold 1er et l’hôpital de la Grande Guerre de la reine Elisabeth) et Nieuport  (l’hommage à Albert 1er) mais aussi les longues promenades entre Ostende et Blankenberghe. Le dernier jour du mois et nous reprenions l’exposition Berthe Bovy au Trianon et terminions le rangement des livres 14-18. Nous rencontrons une stagiaire en bibliothéconomie qui réalisera un inventaire des livres relatifs à la Grande Guerre de notre centre de documentation mais pas seulement.