Octobre sous le thème de l'enfance

Octobre sous le thème de l’enfance

Octobre sera marqué sous le thème de l’enfance il y a quelques décennies. C’est la conservatrice Marylène Zecchinon qui s’en est chargé. Il y aura plusieurs activités que nous détaillerons.  Depuis la veille, nous accueillons un stagiaire du Sacré-Coeur Yonel, qui nous aidera pendant deux semaines avant de venir chaque mercredi. Le mardi 1er octobre 2019, lendemain de l’arrivée des documents prêtés par le musée de la vie wallonne, le montage commence. Installer les vitrines, mettre les panneaux en place, les objets dans les vitrines ou dans les sections. Les grands thèmes seront la petite enfance, les soins, les loisirs, l’école, les fêtes . Sous le vocable de l’enfance au XXe s., ou plutôt dans les bonnes années (de l’après-guerre 14-18 à la fin des années 80 en gros). Régis, Astou (Cécile est en congé de maladie), le directeur, aidé par le staff de l’échevinat comme Léon, Laetitia, Nazmir, Caroline et leur nouvelle collègue. M.Lensen assiste à la réunion de la Codef au Group S sur différentes nouveautés comme le registre UBO rempli à l’occasion par le secrétaire ou les nouvelles étapes des statuts ou les attributions des nouveaux ministres wallons et communautaires. Le soir, c’est aussi le lancement du forum des savoirs où les mardis de 17 à 19 h. à la salle Lejeune du Complexe Opéra se succéderont des conférences sur l’après-deuxième guerre mondiale. C’est Alain Colignon qui lance les exposés sur l’année 1945 en Belgique. Brillant. La soirée fut mouvementée pour rendre service à un membre aux Urgences. Le musée dispose d’un compte de fonctionnement  à la ville de Visé. Nous utilisons le reliquat pour nosu faire rembourser la trentaine de panneaux payés à Pixart. Nous tachons de remplir un deuxième dossier pour la fédération du Tourisme de la Province dans le cadre de l’année touristique CGT sur la Nature. Le premier fut consacré à notre exposition de juin « Nature, parc et jardin en gravures ». Jeudi, tout le monde s’affaire dans la chapelle. Une réunion que nous espérons positive a lieu avec le président et un des deux vice-présidents de l’ASBL avec l’échevin de la Culture, Mathieu Ulrici. Peu de temps après, c’est à une réunion du CCPHandicapée à laquelle nous assistons pour faire le débriefing d’un samedi de septembre où nos élus communaux et du CPAS furent confrontées aux 3 handicaps : mobilité, surdité et vision. Notre escapade gaumaise se tient le vendredi et nous arrivons à temps pour aider à parachever l’exposition dont le vernissage se tient à 19 h.30. L’échevin s’est excusé et la bourgmestre n’a pu y participer. Claude Fluchard, le président, Marylène Zecchinon  la commissaire de l’exposition, Jean-Pierre Lensen l’ancien conservateur y font un petit discours avant une photo des membres présents du comité (13 sur 16) avec Mme D’Heur d’Oupeye qui a prêté maints documents. Une grosse soixantaine de participants à ce vernissage. Le lendemain, c’est Guy le trésorier aidé par Marylène et Jean-Pierre qui accueillent 41 Honfleurets et Richellois et leur font visiter le complexe éclusier de Lanaye. Ils seront 35 à découvrir après le repas de midi la Collégiale et l’Hôtel de ville sous la houlette de Jean-Pierre. Dimanche, Lucy Lensen présente le voyage de Célestine (9 adultes et 6 enfants) dans la salle annexe . Astou et régis gardent l’exposition en cette dominique scandée par les 6 heures de Visé et un temps pluvieux permanent. Peu de monde

Astou continue les rangements aidée par Régis. Nous n’aurons pas l’occasion d’assister à la conférence sur l’épuration que devait donner Francis Balace remplacé au pied levé par Alain Colignon. Cherchons aussi différents doubles commandés par Jacques Crul et les amenons à Blegny-Mine le mercredi 9  et allons nous renseigner à la librairie de Dalhem pour terminer un dépôt du livre de Jacques Detro II. Ils ont tous été vendus et nous en ramènerons 5 autres. Deux décès vont nous impacter : la maman de Bernadette et Sabine Clesse, notre ancienne collègue et surtout ce tragique décès de Claude Waterval, fils unique de notre ancienne secrétaire Maryse Puraye et mort à 38 ans d’un accident de vélo ! C’est en groupe que nous rendons visite à la famille au funérarium Hauben à Hermalle-sous-Argenteau. Régis continue à s’occuper du montage du livre 40-45. Cécile reviendra de son congé de maladie ce lundi prochain. Astou et Isabelle Maltus vont travailler dans le centre de documentation historique au 3e étage. Le directeur met aussi de l’ordre dans l’ancien bureau : on garde dix exemplaires des dernières revues (Nouvelles Notices Visétoises) rendant un rayonnage vide disponible pour les inventaires.  La messe de funérailles a lieu le samedi 12. Pas assez de monde pour aller au musée du jouet  et à l’exposition Brancusi à Bruxelles.

Lundi 14, le directeur va photographier les plaques funéraires du cimetière de Devant le Pont, aidé par Astou. Passons le mardi fin d’après-midi à la foire aux livres du Séminaire pour acquérir certains livres intéressants. Une réunion sur le devenir du charbonnage de Cheratte se tient vers 18 h. Puis un film qu’il fallait voir pour comprendre la fascination des jeunes sur l’auteur Tolkien  (Hobbit et Seigneur des Anneaux). Intéressant. La gestion de l’exposition sur l’enfance continue son petit bonhomme de chemin. Il y aura 4 groupes de jeunes et une classe qui se succédéront sous la houlette de la commissaire de l’exposition, Marylène  Zecchinon. Les travaux des employés se résument à préparer le livre sur 40-45, ranger les livres et les objets, terminer la correction du livre de M.Bury et de réceptionner les reportages photos. Le 17, Jean-Pierre Lensen présente pour ENEO à la Porte Ouverte de Visé la conférence sur le folklore visétois : gildes, processions, fêtes locales et carnavals. Le soir, vernissage de l’exposition « Regard sur le Patrimoine wallon ». Le directeur rédige en quelques soirées  l’article sur les plaques funéraires du cimetière de Devant-le-Pont. Samedi, aec Guy Reggers, assistons à la conférence sur Defrecheux au musée de Herstal. Le lendemain, pour terminer cette semaine bien  remplie, le directeur fait découvrir la ville de Visé à un groupe de vingt personnes  du centre culturel de Hannut , sous la houlette d’Isabelle Simon, animatrice. 

La semaine suivante plusieurs contacts se poursuivent et plusieurs réponses sont apportées à des demandes de renseignements historiques. Le mercredi , ratons le vernissage de l’exposition El Argar au Préhistomuseum car nous présentons la conférence sur la Guerre 14-18 à la maison de la Laïcité  de Saint-Nicolas.Vendredi, un comité de l’asbl bien mené se termine vers 18 h. IL fut précédé d’une analyse de nos fonds d’archives et des revues, ainsi qu’un survey budgétaire. Plusieurs achats pour la bibliothèque et le musée sont opérés le samedi. Dans les animations de l’exposition, le samedi était un après-midi de jeux opérés par par la Ludothèque visétoise. Le lendemain,ce sera le goûter final dans le thème d’Halloween. Au total, l’exposition concentrera en une septantaine d’heures 381 visiteurs. Un dépliant sur le cycle de la Libération et  sur le voyage en Normandie ainsi que la demande de dons pour restaurer le drapeau de l’association des déportés visétois de 1914 sont portés aux visétois et seront envoyés aux membres extérieurs à la fin du mois par la poste. 

Du lundi au mercredi , démontage de l’exposition et rangement des documents. En plus de nos collections, on put compter sur les pièces du musée de la vie wallonne de Liège, du musée du jouet de Ferrières et les documents de Mme d’Heur. Un accident de travail nous priva de la présence d’Astou dans l’après-midi du lundi. Mardi, c’est le père de Marylène qui effectua le retour des pièces à Ferrières et le lendemain, ce fut un camion de la ville de Visé qui ramena à Ans les objets prêtés par le musée de la vie Wallonne. Mardi, avec Cécile, le directeur participa à une réunion des centres labellisés à la Cité Miroir, où nous pûmes, à son issue, découvrir l’abri anti-aérien sous l’ancienne piscine de la Sauvenière. Mardi, quelques déménagements avec Régis. Marylène récupère jusqu’à mardi. Jeudi, Régis, Jean-Pierre et Astou distribuent un avis annonçant la visite du cimetière de Devant-le-Pont ce 2 novembre.