Mai, ne fais pas ce qu'il te plait

Mai, ne fais pas ce qu’il te plait

Mois bien chargé avec nombreuses activités : la conférence de Vincent Genin le 3 mai, visite du patrimoine caché du centre culturel le premier dimanche du mois le 5 mai, le voyage à Bruly de Pesche et à Chimay le 11 mai , la reprise de la conférence de M.Gagliardi le 17 mai, la journée internationale des musées avec les 7 musées visétois le samedi 18,  la visite des chefs d’oeuvre de la Boverie  la veille des élections le 25 mai.   

Le mercredi 1er mai, c’est le patrimoine en fête : Cécile ira visiter le château de Dalhem et le directeur, Jean-Pierre Lensen dans une des ses deux journées gaumaises mensuelles ira visiter le château des De Gerlache à Gomery. Jeudi 2, première journée de travail de Régis Beuken et du temps plein d’Astou. Ils vont avancer dans la mise au propre des réserves avec le rangement des revues de notre ASBL. Les 200 premières revues n°150 sont arrivées et sont mises sous enveloppe. Le vendredi 3, une réunion du staff est organisée pour définir les prochains travaux. Ce soir-là, Vincent Genin vient présenter la diplomatie belge après la Guerre avec le rôle de P.H.Spaak et le début de l’ONU. Ne plus faire les erreurs de la SDN et lancer une nouvelle société et édicter plusieurs recommandations. Samedi 4, le directeur va visiter l’exposition sur le 12e-13e de Ligne au Curtius  et passage à la FNAC. Le soir, un des spectacles de la saison des Tréteaux, Nous sommes les petites filles ou le théâtre action avec l’histoire depuis suffragettes aux femen…ou le MLF en slogans…Le dimanche, 13 personnes au premier dimanche du mois dont 7 suivent la visite guidée du centre culturel en passant en revue 2000 ans d’ occupations de ce site (couvent puis écoles..)

C’est la début de la session d’examen d’Astou dans son cursus universitaire lillois en 6 journées.Et entre la blog et les examens, deux journées de formations sur les archives muséales à Liège et à Namur. Claude Fluchard a repris deux cahiers de Bury. Marylène prépare le voyage à Chimay, Cécile peaufine le dépliant sur les musées visétois.  Astou a écrit les mouvements bancaires, reste à numéroter les justificatifs d’avril. Mardi après-midi, allons écouter à Liège la conférence sur le miracle de l’approvisionnement de la Belgique pendant la 2e guerre avec le chiffre effarant de 40% des produits vendus au marché noir. Et sur la lancée, nous avions été invité à la conférence de presse sur la route équestre d’Artagnan, qui s’achève vers Maestricht. Le bourgmestre d’Oupeye et son échevin du tourisme mais aussi des candidats aux élections comme M.Marcourt mais aussi assez bien concernée par l’événement, la ministre de la Culture, Alda Gréoli que nous avons remerciée pour son soutien au monde muséal. Il y avait plusieurs mousquetaires et un attelage de poneys qui faisait sa 4e escapade qui le conduirait à Maestricht. Le responsable, un certain Jean-Pierre fut félicité et décoré. Sympathique soirée. Les 200 dernières revues sont arrivées et terminent la mise sous enveloppes. Une bonne centaine partent par la poste (le 3 et le 8 mai) et les Visétois seront fournis par 6 bénévoles principaux : Eddy, Tristan, Martin, José, Chantal et Alain plus quelques autres. En soirée, une réunion du centre culturel où sont dégrossis le règlement et les tarifs de la salle des Tréteaux. La Srahv est en effet une des 4 associations privées avec l’Académie, le CAL  et les tréteaux de Viosaz. Le directeur assiste à deux des 3 journées d’un colloque sur le Traité de Versailles et ses implications pour notre pays. 20 interventions seront écoutées avec grande attention. INitiative de Mme Lanneau et de M.Dumoulin au siège de l’académie des Belles Lettres belge, rue Ducale à Bruxelles . L’occasion aussi d’acquérir quelques ouvrages de cette institution scientifique. Un Aubin Pasque était à vendre à Verviers mais avons lâché la bride à 170 €. Samedi c’est Marylène qui prend en charge le voyage d’un groupe de 21 personnes à Bruly de Pesche et à Chimay. Le directeur sera là pour une visite guidée d’un groupe de seniors de Carnières à Visé, sur une heure, avec grande satisfaction. Sans oublier qu’en matinée, Béatrice Cahay nous a invité à ramener au musée les livres historiques que sa maman, Pierrette Cahay, ancienne bourgmestre de Visé avait acquis. 

3e semaine de Mai, notre secrétaire a toujours 3 examens sur le semaine et une formation sur les archives muséales à Liège. Elle nous reviendra vendredi. Lundi, nous ramenons la centaine de livres venus de Richelle. Les mettre par format, par ordre alphabétique d’auteurs, vérifier les livres qui seraient des doubles. Régis et la stagiaire Cynthia nous aident. Cécile peaufine le dépliant des musées qui ne saura pas sortir avant le dimanche des musées, le 18 mai. . Recherche d’un colis destiné au siège social, il s’est retrouvé chez un voisin journaliste ! Marylène s’occupe toujours des photos à inscrire et continue ses recherches sur l’enfance. La stagiaire Cynthia continue la vérification et  l’ajout des nouvelles fiches d’auteurs  et reprend le texte des enquêtes sur l’enfance parvenues par M.Lamboray. Mercredi, le directeur passe quand il le peux en matinée. Et le soir c’est une conférence sur les enseignes de l’Eurégio dans la magnifique salle du conseil communal de Chénée, décorée par le peintre herstalien Stevens. Le bilan à publier en est au stade de l’inventaire analytique des objets reçus au musée en 2018.  Le président Claude Fluchard se penche assidument sur les cahiers de Henri Bury dans le but de l’éditer aux Editions de la Province de Liège. Nous parachevons aussi le dossier de l’année thématique aquatique. Le soir, C’est Astou qui accueilera le conférencier Cagliardi. Les 16 participants lui ont réservé un accueil mitigé. Le samedi, c’est avec Raoul que le directeur accueille les visiteurs du musée pour la journée européenne : 11 visiteurs seront accueillis. Résultat divers dans les autres musées. Dans l’après-midi, une rencontre étonnante a aussi lieu : celui de cramignons wallons à Eijsden. Régis, le nouvel animateur y fera un reportage photos. Le soir, nous participerons au vernissage du musée herstalien qui rend hommage au sculpteur herstalien Rulot, mort il y a 100 ans. Une soixantaine d’oeuvres dont de nombreuses esquisses. Le musée de Vise a reçu aussi quelques moulages de cet artiste qui avait légué à son élève Brouns son atelier. IL y a surtout le moulage du sénateur de Warsage, M.Flechet qui enrichit la salle du patrimoine. Le dimanche, assistons à une visite par Michel Bovy et André Dalemans du musée du chemin de fer. Beaucoup d’élements appris.

Lundi, Régis, Astou et Jean-Pierre assistent en matinée à la visite privée de la nouvelle exposition du musée de l’armée, organisée par les amis du Ceges sur la 2e guerre mondiale. C’est un des deux commissaires de l’expô qui nous en fait une visite complète. Après le repas pris dans une taverne typique de la rue de l’Ecuyer, c’est l’exposition Audrey Hepburn, intime qui termine notre escapade bruxelloise. La plupart des musées sont en effet fermés le lundi. Mardi, Astou s’est lancée dans l’inventaire des derniers livres arrivés depuis un mois, Régis continue la rédaction du fac-similé de la Basse-Meuse dans la Guerre qui devrait sortir en  novembre prochain. Nous allons aussi commander un mini-frigo pour le bureau, de quoi augmenter le confort des employés, avec un appareil à café et un four à micro-ondes. Une escapade hutoise le mercredi avec quelques photos du patrimoine de la Grand Place. Mais le but initial ne fut pas réalisé.  En soirée, les deux choix, le concours Reine Elisabeth de violon ou les débats électoraux et nous avançons dans la rédaction de l’inventaire. Jeudi, remettons de l’ordre dans les armoires thématiques entre patrimoine industriel et livres médiévaux. Les deux animateurs Astou et Regis avancent dans la mise au propre de la réserve des documents. Cécile est en arrêt maladie cette semaine. Le président vient faire le point sur la lecture des manuscrits Bury. Vendredi, c’est le deuxième rangement des livres rentrés récemment et découvrons l’étendue des travaux déjà accomplis dans la réserve. Samedi, c’est la visite des chefs d’oeuvre de la Boverie. Pour la dizaine de participants, une guide claire et précise a fait connaître la trentaine de chefs d’oeuvre parmi ceux exposés dans l’exposition provisoire. Le lendemain, des élections à trois niveaux : europe, fédéral et régionale. Les partis qui ont dominé longtemps notre vie politique : chrétiens, libéraux et socialistes ou NVA sont désavoués. Ecologistes et extrémes sont plébiscités mais heureusement pas assez. Indéniablement les réseaux sociaux ont eu un rôle appréciable. Halte à la désinformation sans contradiction et aux slogans creux…..

La dernière semaine de ce joli mois de mai.Mardi, allons porter les résidus des réserves comme des cartons, des plastiques. Marylène continue à préparer son expo, Cécile le site internet et la mise en place du musée, Régis l’élaboration du livre sur 40-45, Astou les inventaires des livres et des documents sous la supervision du directeur, la stagiaire rédige les enquêtes sur l’enfance et les fiches d’auteurs des livres à complèter (de S à V). Cécile et son père vont chercher un store.  La fin du mois et le retour de Jean-Philippe. Le dernier jour du mois, les justificatifs et la comptabilité de mai par le directeur et Astou.