Voyage à Ploegsteert et Ypres

Voyage à Ploegsteert et Ypres

Image

Voyage à Ploegsteert

12 avril 2014

12 et 13 avril 2014 : voyage à Ploegsteert et Ypres21 personnes (membres et non membres de la Soc.Royale Archéo Historique de Visé) ont vécu un WE mémoriel exceptionnel à la découverte du front belge les 12 et 13 avril.

Notre arrivée se fit à Comines-Ploegsteert sous le brouillard. La matinée fut consacrée à la visite du tout nouveau centre d’interprétationPlugstreet 14-18 expérience qui fait appel aux techniques de présentation actuelles.

L’après-midi fut consacrée, en compagnie d’une guide, à la visite du « chemin du souvenir » qui nous fit découvrir les tranchées et les principaux lieux de combats.

A Saint-Yvon, là où aurait eu lieu « la Trêve de Noël » de décembre 1914, terme utilisé pour décrire plusieurs et brefs cessez-le-feu non officiels qui ont eu lieu pendant le Réveillon de Noël entre les troupes allemandes, britanniques et françaises dans les tranchées, stationnées le long du front de l’Ouest en 1914, et dans une moindre mesure en 1915. Régulièrement, des ex-voto y sont déposés.

12 et 13 avril 2014 : voyage à Ploegsteert et YpresLes cimetières militaires, où reposent des soldats français, allemands et du Commonwealth, sont très nombreux dans cette partie de notre pays.  Ils ont tous un schéma « architectural » identique : petites tombes blanches (abondamment fleuries), grande croix du Sacrifice (présentant une épée avec la pointe vers le bas) et pierre d’autel arborant cette phrase choisie par Rudyart Kipling : Their name liveth for evermore (« Que leur nom vive pour toujours »).  A l’avant-plan : un trou d’obus aujourd’hui rempli d’eau.

L’église de Messines subit de lourds dégâts durant la Première Guerre mondiale. Sa petite crypte romane servit d’abri et d’hôpital à cette période. Un certain Adolf Hitler y aurait été soigné… Lorsque des débris de la tour tombèrent sur la voûte en berceau, la crypte fut recouverte par accident. En fin d’après-midi, nous nous sommes rendus dans un endroit particulièrement venteux : le parc de la Paix dédiés aux soldats irlandais morts durant le premier conflit mondial.
La Tour de la Paix et les monuments qui l'entourent sont dédiés aux combattants irlandais.

La Tour de la Paix et les monuments qui l’entourent sont dédiés aux combattants irlandais.

Le Mémorial de Ploegsteertcommémore la mort de plus de 11.000 soldats tombés dans les secteurs d’Armentières, Aubers, Loos, Fromelle, Estaires, Hazebroeck, Scherpenberg, Outterssterne, et n’ayant pas de sépulture connue. A la gloire de Dieu et à la mémoire des 11.447 officiers et soldats des armées de l’Empire britannique qui tombèrent dans les combats survenus de 1914 à 1918 entre la rivière de la Douve et les villes d’Estaires et de Furnes dont les noms sont gravés ici mais auxquels la fortune de la guerre refusa une sépulture connue et les honneurs rendus à leurs camarades dans la mort.
12 et 13 avril 2014 : voyage à Ploegsteert et Ypres

Le Hyde Park Corner Royal Berks Cemetery, face au Memorial, est destiné, depuis 1915, aux victimes du 1st / 4th Royal Berkshire Regiment. Dès 1916, il dût être étendu de l’autre côté de la rue. On y trouve quelques tombes de soldats allemands (à sommet plat).