"Visé, une cité martyre au coeur de la Tourmente"

« Visé, une cité martyre au coeur de la Tourmente »

Image

Visé, une cité martyre au coeur de la tourmente

Une exposition témoignage au centre culturel de Visé

 Du 3 août au 28 septembre, au centre culturel du mardi au dimanche de 14 h.à 18 h.

Après une dizaine d’expositions sur ce sujet historique, nous présenterons une toute nouvelle exposition sur ce qui fit de Visé la première ville martyre. En partant d’objets symboliques et représentatifs, agrémentés de panneaux explicatifs et de scénographies, nous évoluerons dans les journées tragiques d’août 1914, au jour le jour avec les points forts : la première journée avec les morts de 4 soldats tant gendarmes  que lignards que les 21 civils martyrs du premier jour..Les jours suivants seront aussi explicités…..jusqu’à la journée  tragique du 15 août où des renforts mirent le feu à la localité.

 Des pièces importantes venues du musée du 12e de Ligne de Spa, du musée de la gendarmerie de Bruxelles , de quelques collectionneurs privés, de la salle Ulysse Capitaine, de musées visétois et quelques reportages filmés provenant de Liège, de Visé, de la défense nationale ou de notre télévision nationale accompagneront ce cheminement dans les journées d’il y a cent ans.

 _____Cette exposition prise en charge quasi totalement par la S.R.A.H.V. et le musée régional de Visé est cependant aidée par l’ Institut du Patrimoine Wallon, la Ville de Visé et la cellule Mémoire et Démocratie de la fédération Wallonie-Bruxelles.

On peut subdiviser l’exposition en six parties :

L’exposition peut se subdiviser en 6 parties :

1. Une rue de la première semaine tragique (du 4 au 10 août),

2. Une rue de la seconde quinzaine tragique (du 10 au 16 août),

3. Une rue des combats en Belgique (des forts de Liège à l’Yser),

4. La place de la propagande et de la mémoire,

5. L’impasse des Visétois en dehors (réfugiés et déportés),

6. La vie quotidienne jusqu’à l’Armistice.

Nouvelle scénographie de Pierrot Lensen mettant en exergue la déportation des hommes vers l’Allemagne le 16 août, ainsi que le départ des femmes et des enfants partis se réfugier à Eysden.

Des pièces importantes venues du musée du 12e de Ligne de Spa, du musée de la Gendarmerie de Bruxelles, de quelques collectionneurs privés, de la salle Ulysse Capitaine de Liège, de musées visétois et quelques reportages filmés provenant de Liège, de Visé, de la Défense nationale ou de notre télévision nationale accompagnent ce cheminement dans les journées d’il y a cent ans.

Cette exposition, prise en grande partie en charge par la SRAHV. et le musée régional de Visé, est cependant aidée par l’Institut du Patrimoine Wallon, la Ville de Visé et la cellule Mémoire et Démocratie de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Pour boucler le budget et à l’instar d’autres expositions voisines, une légère participation aux frais est demandée aux visiteurs : 5 € pour le grand public, 4 € pour les membres de la SRAHV et les pensionnés (+65 ans), 3 € pour les élèves (visite guidée comprise) et les 6-18 ans, gratuité pour les – 6 ans.
Des animations sont d’ores et déjà prévues, dont les visites commentées du parcours mémoriel les lundis 11, 18 et 25 août. Départ à 14 h. de l’entrée de l’exposition. Durée 115 minutes (même tarif tout compris).
L’exposition est donc ouverte du mardi au dimanche de 14 h. à 18 h. Différentes animations s’ajouteront répertoriées sur le site www.museedevise.be.
Le mois de septembre sera propice aux visites scolaires (3 €) possibles pendant les heures scolaires (de 8h30 à 16h tous les jours de la semaine) en réservant au 0495 / 49.63.91. La durée de l’animation est de 45’.
Des groupes d’adultes peuvent aussi être guidés dans l’expo par le commissaire de l’exposition ou des membres du musée aux heures normales ou en soirée.
De nombreux groupes scolaires, tous très attentifs et bien préparés par leur(s) instituteurs/trice(s) et / ou professeur(s) ont été accueilli durant le mois de septembre et ont pu bénéficier des explications des deux guides Jean-Pierre Lensen et Marylène Zecchinon, tant pour l’ensemble de l’exposition que pour le parcours historique dans la ville.
[learn_more caption= »Remerciements »] Merci pour la promo à Liège Province Culture, à Thierry Babette, à la maison du Tourisme de la Basse-Meuse et aux différents médias pour leur aide à la promotion. [/learn_more]