Septembre et la rentrée patrimoniale

Septembre se présente avec plusieurs activités : le dimanche premier, animation sur le thème de la Libération, les 7 et 8, trois animations pour les 31e journées du patrimoine, le 13 conférence sur le traité de Versailles il y a 100 ans, le 14, participation au 10e anniversaire du réseau des bibliothèques de Visé , le 22, visite de Coxyde, le samedi 28, visite de Ferrières et du site de Vieuxville.

Dimanche 1e septembre, 11 personnes visitent le musée et à son animation. Lundi, c’est la rentrée Avec la trésorière-adjointe le directeur note les mouvements et les justificatifs du mois d’août. Astou inventorie le fonds de Théo Broers qu’il nous avait donné quelques jours avant son décès. Des manuels, des livres, des albums imagés (style Chat noir…)et surtout maints documents sur le tabac et différentes productions agricoles ou agro-alimentaires. Notre ancien comitard était arboriculteur et un homme intègre, gentil et affable. Mardi , le directeur réunit le staff pour voir le timing de nos travaux : préparation des journées du patrimoine, exposition sur l’enfance, dépliant sur la guerre et travaux d’inventaire…Le  président Claude Fluchard et le directeur Jean-Pierre Lensen se voient pour parler de la suite des cahiers de M.Bury dont les textes sur l’administration pendant la Grande Guerre seront éditées par les éditions de la  Province Liège. Le mois de septembre sera aussi consacré à rédiger certains dossiers de subsidiation et de préparation de projets. Jeudi, un service rendu à un membre nous empêche de réaliser un guidage et c’est Guy Reggers plus habitué à mla langue de Vondel : un groupe d’une dizaine de limbourgeois venu visiter la ville de Visé.  Le vendredi 6, veille des journées du Patrimoine, nous nous rendons à trois (Raoul, M.Gabriel) au merveilleux château de Seneffe pas tant pour le spectacle de jongleurs et fildeferistes que pour saluer les responsables du patrimoine.  Des employés manifestaient à l’entrée, revêtus de t-shirt  » Agents du patrimoine en péril ‘ . Le ministre Colin, dont c’était la dernière prestation n’a pas voulu dévoiler le thème des prochaines J du P , les 32eme, que signalera son successeur (Mme De Bue) et nous espérons pas trop tard.Rentrée de ce petit monde peu avant minuit. Les 31e journées du patrimoine se jouaient en trois partitions : le matin  Régis et Jean-Pierre aidés par Guy accueillaient une grosse cinquantaine de visiteurs curieux de découvrir le charbonnage du Hasard de Cheratte. Une deuxième visite eut lieu peu avant midi.  Après-midi, Cécile et Astou aidées par Régis, Eric ……ont organisé un jeu de piste dans le centre culturel (17 p.) et le soir, 20 participants suivirent la balade contée entre la collégiale, l’hôtel de ville et le centre culturel le tout terminé par un concert. Lucy, Louis, Jean-Pierre, Sabine, Dominique x 2, Odette et j’en passe …… Le lendemain, meilleure assistance au charbonnage avec Chantal . 72 personnes et d’après les décharges demandées par la SPI, venus de toute la Wallonie mais aussi d’Allemagne. La visite comportait non seulement le charbonnage après la visite du local des guichets et la lampisterie puis des ruines du château, du canal et de la cité. 13 visiteurs au musée et le soir , une vingtaine de personnes aussi. Ont été assurées une bonne vente de programmes et de livres en prime. Plus de 200 participants au total.

Le  lendemain, M.Latet discute sur les maquettes d’avion de la guerre 40-45, à la fois de sa collection et de celles de la maison du Souvenir. L’après-midi, nous refaisons, Régis et moi refaisons une nouvelle visite du charbonnage pour une quinzaine de visiteurs. Le travail continue comme la semaine précédente : l’enfance pour Marylène, Astou et Cécile entre inventaire et préparation de 40-45 et Régis réinsère les derniers livres dans l’inventaire Excell. Le directeur participe au C.A. de l’asbl  Célida qui travaille avec les Archives de l’état de Liège et qui est présidée par Olivier Hamal. Le lendemain, nous recevons la directrice des Editions de la Province de Liège, Mme Vertenoel. Le directeur renvoie corrigé le texte de sa communication sur la guerre 14-18 au Musée de la Vie Wallonne. Mercredi, le directeur rationalise l’ancien bureau du 2e étage, devenu réserve. Le jeudi, surprise le directeur général de la ville Charles Havard vient présenter trois nouveaux employés récemment choisis: son futur adjoint, Jérôme, la nouvelle employée du personnel et la secrétaire Mme Flechet. Ils feront le tour des locaux dont le musée et les bureaux. Vendredi, nous choisissons nos revues à relier. Marylène continue la mise au net de ses panneaux sur l’enfance. Diverses promotions sont annoncées. Vendredi, c’est M.Genin qui vient nous entretenir de ce que l’on sait du traité de Versailles et du rôle de la délégation belge. Samedi, le directeur participe au 10e anniversaire du réseau des bibliothèques visétoises en contant certaines anecdotes relatives au centre culturel (8 p.). Un jeu de piste partait de la Biblio 2000 et se terminait au centre culturel. Après-midi,  une intéressante initiative avait été prise par la commission communale des Handicapés : sensibiliser les conseillers communaux et du Cpas  au parcours des personnes handicapées dans le centre de Visé : chaisards, sourds et malvoyants. 16 des 36 conseillers y participèrent. Une façon de montrer que trop peu de commerces sont adaptés à recevoir des clients en voiturette. Le directeur participa d’ailleurs à l’opération lancée par la fédération du Tourisme le mardi suivant 17  septembre  à Verviers : sensibiliser les commerces à l’accessibilité des commerces. 5 zones de la ville furent inspectées par des groupes d’une dizaine de personnes  (Province, Ville de Verviers, Etudiant(e)s). Le dimanche 15 fut des plus animées : le matin, l’annuelle procession de la paroisse avec un photographe de service. Un moment fort comme chaque fois est la prise ou la remise dans son caisson vitré du buste (14e et 17e s.) de St Hadelin. Prise de photo pour bien signifier qu’un autre caisson moins périlleux serait bien nécessaire. La Brocante de la Prihielle pour une fois décalée des Journées du Patrimoine et reportée au dimanche suivant. Quelques achats minimes personnels et pour le musée. Dans l’après-midi, un superbe concert des harmonies francophones des Fourons évoqua avec de judicieux commentaires de Nico Droeven e.a. les musiques de la période de guerre, tant françaises qu’anglaises, qu’américaines qu’allemandes. 4 heures de régal et l’acquisition d’un cliquet , identique à ceux utilisés par les paras de la 101e airborne en Normandie !! 

Toujours le train train pour l’équipe : préparation de l’expo enfance par Marylène, fin de l’inventaire des livres par Régis, inventaire des livres et des objets. Mardi, une équipe de la Lumière vient chercher des revues à relier. Des doubles retrouvés lors de l’inventaire (une dizaine sur plus de 13000 livres) sont remis dans le circuit par Régis et Jean-Pierre. Cécile est en récupération . Mercredi, pour répondre à une demande de renseignements de la conservatrice du musée du genièvre, nous nous rendons à Hasselt avec Régis. Jeudi soir, c’est à une rencontre sympathique avec Julien Maquet, dont on officialise un échange entre notre musée et el Trésor de la Cathédrale sans oublier d’assister à une réunion au Curtius préliminaire à la Triennale de la Gravure en mai-juin 2020 avec notre participation (expo Nature, parcs et jardins en gravures) .  Un sympathique groupe de Dilbeek nous a demandé de faire une visite de la Collégiale. Après, nous allons découvrir l’exposition en fleurs et en légumes au musée de Herstal pour les 120 ans du cercle horticole de Herstal  Le voyage à Coxyde n’a pas attiré le nombre souhaité, donc reporté. Nous en profitons pour aller écouter le concert du cercle choral César Franck pour ses 75 ans. Les différentes compositions sont entrecoupées des récits de vie d’une chorale par Isabelle Halleux.

Nous terminons les Nouvelles du Musée n°35, envoi traditionnel avec l’invitation de l’exposition sur l’enfance.  Blegny-Mines a acquis une assiette de Cambresier en double avec le thème du mineur et une poésie de Defrecheux.  Nous parachevons un dossier pour la F.W.B. pour Démocratie ou Barbarie consistant à mettre en parallèles différentes sources écrites (récit d’un déporté et d’enfants de résistants). Il est envoyé à la date ultime du 27 septembre. Avec Astou, classons les images religieuses et en extrayons celles qui pourraient servir à l’exposition sur  l’enfance.  Le premier spectacle de la salle des Tréteaux pour la saison 2019-2020 fait quelque peu revivre la carrière de Johnny Halliday avec la complicité de Thierry Luthers. Lundi 30, ne manquons pas la visite du domaine d’Alden Biesen où s’exposent de magnifiques montages floraux sous le vocable Fleuramour.