Septembre, entre patrimoine et musique

Septembre, entre patrimoine et musique

Septembre montre le bout de son nez et bien entendu quelques rendez-vous : le premier week-end à la Boverie avec Retrouvailles, le second avec les journées du patrimoine et puis un musée-rencontre au Vin de Liège le 20 septembre. Deux autres rendez-vous le 15 (rappel de la libération) et le 29 ‘(conférence d’Eddy Bruyère) sont supprimés pour le premier et reporté au 28 octobre, lors du colloque pour le second. 

Vendredi 1er septembre, c’est Raoul qui va porter les 5 grilles que nous prêtons pour le stand des collégiales liégeoises (et accessoirement de notre trésor local, la châsse). Côté Marylène, son congé lui permet de peaufiner l’exposition au musée du chemin de fer, Cécile est sur trois dossiers : le livret wallon, la préparation de l’exposition sur Cheratte et les chansons de la Grande Guerre. Maryse inventorie et range les documents des divers donateurs et elle en aura pour de longs moment. Le matin de ce premier jour, Pierrot le contremâître réinstalle les néons dans la salle du patrimoine, alors que la veille Astou et le conservateur ont nettoyé le musée de fond en comble. Le dimanche 3, c’est la reprise du musée avec Raoul et le conservateur à la manoeuvre. Deux visiteurs. La journée se termine par la visite de Retrouvailles (97e reportage avec 15 photos) et de nombreux contacts parfois très humides ! 

Lundi, nous faisons de l’administration et recevons un don de M.Broers d’Hermée : un révolver, une baionnette allemande et un poignard « marocain »¨. Mardi, nous acquérons deux appareils sonores pour notre balade contée et nous prêtons des affiches de précédentes fêtes de la Prihielle au comité de fêtes  de ce quartier qui célèbre les 30 ans de la fête. (donc à la fusion des communes). Un autre membre demande des photos sur les cyclistes frontières. Mercredi, le service travaux s’attaque à l’éclairage et à la peinture des escaliers. Nous investiguons sur les chants avec les nombreux contacts à suivre. Nous faisons un résumé de l’histoire du charbonnage de Cheratte. Nous avons aussi préparé une vingtaine de panneaux (forex-cartons plumes ou simples cartons) racontant les voies d’eaux et routières. Ils seront portés sur l’île le jeudi.  Pablo et son collègue ainsi que Raoul vont rechercher les grilles de Retrouvailles et les amener sur l’île. Avec Astou, Raoul et Maryse, nous montons l’exposition centrée surtout sur les voies d’eau. Le tout est terminé à midi trente. Retour de chacun.  Jeudi soir, c’est une réunion au Pacific de Cheratte qui rassemble 12 bonnes volontés autour de Michel Born pour commémorer les 40 ans de la fermeture du charbonnage du Hasard de Cheratte. Trois expositions prévues, un feu d’artifice, d’autres animations aussi…..Vendredi, c’est un passage sur l’île et la rencontre de M.Fraikin de Bel Rtl qui fera connaître nos actions Nous plaçons aussi les drapeaux du patrimoine à différents endroits de l’île. En soirée, c’est la croisière inaugurale sur le bateau Pays de Liège avant un spectacle sur l’esplanade de l’île Monsin (98e reportage avec 23 photos)

Déjà prête à préparer les 30e journées du Patrimoine 2018 sur le thème du Patrimoine Insolite ou plus prosaïquement les dessous du patrimoine, la société archéo-historique de Visé avec le musée régional de Visé a eu l’occasion de présenter la patrimoine routier et surtout fluvial au travers de 3 manifestations qui ont attiré au total 565 participants dont 353 le dimanche. Cette dynamique patrimoniale a été possible avec un staff vigilant et des aides très efficaces. Il y avait les croisières en Meuse avec les Bateaux-Ecoles du Port de Plaisance qui en 22 navigations firent découvrir à 234 participants (de 1 à 90 ans) le riche patrimoine des deux rives de la Meuse entre Hermalle et Lixhe. Un document concis éclairait leur lanterne. Quelques gouttes de pluie furent cependant à signaler. Merci aux deux capitaines M.Raes, son collègue et les trois matelots ainsi qu’à Astou Sylla qui accueillait et chapeau au service travaux de la ville de Visé pour avoir dégagé la rive de l’embarcadère. (101 reportage avec 12 photos). Puis entre 14 h. et 18h., dans la salle d’aviron du Centre royal nautique visétois était présentée une petite exposition d’une vingtaine de panneaux (sur Devant-le-Pont, l’île Robinson, les ponts, les barrages, les deux canaux Liège-Maastricht et « Albert », le canal de jonction et les inondations de 1910, 1926, 1980, 1993, 1995) . Elle fut animée par six visites présentées par le conservateur du musée, Jean-Pierre Lensen. Merci ici à Cécile Lensen, Maryse Waterval-Puraye, Raoul de Selliers de Moranville, Marc Poelmans, ainsi qu’au service travaux pour le transport et surtout à Jacques Brassinne et ses collègues du centre nautique visétois pour leur accueil. 232 visiteurs au total (102e reportage avec 19 photos) ; Enfin les deux soirées furent animées par une balade contée partant de l’île vers le quai du Halage,  la capitainerie,  le quartier Basse-Meuse, l’éco-quartier, la rue de Tongres et l’avenue Roosevelt pour se terminer par un concert de chansons relatives à l’eau sous toutes ses formes !!. Lucie Lensen , Louis Yans et Jean-Pierre évoquèrent les hauts faits de l’histoire locale, le patrimoine bâti et particulier et quelques anecdotes croustillantes. Un peu moins de 100 participants pour les 2 soirs. Avec un quiz (nouveauté) pour animer ce parcours de deux heures! Merci aussi à Gui, Isabelle, Marie-Jeanne et Odette. (102e reportage avec 181 photos dont celles réalisées par André Dalemans).  Gratias aussi à la Wallonie et à l’Institut du Patrimoine Wallon qui se muera dans quelques semaines dans l’AWAP. Rappelons aussi que la douzaine de balades peuvent être réactivées sur demande  pour des animations. Nous avons aussi trouvé le temps d’aller visiter les expositions mises sur pied par notre collaboratrice Marylène et son équipe en rapport avec le chemin de fer (au musée du chemin de fer 99e reportage avec 17 photos, à la nouvelle gare 100e reportage avec 26 photos) ainsi que l’animation réalisée par Infrable sur les travaux de rénovation et carrément du remplacement du pont des Allemands (104e reportage avec 62 photos).

Lundi, allons démonter les panneaux de l’exposition sur l’île.Mardi, M.Fédérico de Juprelle vient voir les panneaux sur 14-18 que nous pourrions lui prêter pour une exposition sur l’Atlas V et finalement sur la première guerre mondiale dans l’église de Fexhe-Slins. 15 panneaux seront prêtés finalement. Maryse classe des revues pour les faire relier. Mercredi, travaillons sur la reconstruction.Marylène analyse le livre d’or de la Reconstruction. Cécile peaufine le dossier des chansons de la Grande Guerre.  L’après-midi, le conservateur va présenter la conférence sur l’Eurégio et ses enseignes à l’A.I.L.G. à Liège. Jeudi arrive et l’équipe des travaux vient rechercher les grilles toujours présentes sur l’île et les ramener au centre culturel.  L’apres-midi, rendez-vous est pris avec Jacques Crul de Blegny-Mines pour parler de la collaboration pour l’exposition des 40 ans de la fermeture du Hasard. Après cela, Cécile et le conservateur vont trouver maints renseignements sur la mine de Cheratte au Cladic et l’accueil de Bruno Guidolin est très efficace. Nous y retournerons le lundi 25. Vendredi, allons rechercher tout le dossier reconstruction que nous avons en réserve. Sommes de permanence au musée le samedi et organisons une réunion informelle sur l’escapade wallonne avec M.J. Counasse et P D’herde. Le 3e dimanche de septembre voit se former la traditionnelle procession paroissiale de Saint-Hadelin  puis allons fouiner sur la foire aux livres de Saint-Remy et jetons notre dévolu sur plusieurs livres d’histoire pour le musée. L’après-midi sera culturelle avec la participation aux journées Portes Ouvertes de l’orchestre philharmonique de Liège. Extraordinaire et l’annonce d’une saison fertile en découvertes. 

Lundi 18, Marylène et le conservateur vont filmer et décrire les maisons de la rue Haute, du Collège, la grand place, la rue St Hadelin, l’avenue du pont et la rue de la Chinstrée; Mardi, les panneaux pour Juprelle sont emmenés. A 11 h., on nous annonce que le pont des Allemands va  se parachever mais peine perdue, il y a encore du retard car le déplacement de quelques mètres du nouveau pont s’avera plus difficile que prévu. Marylène photographie les maisons des rues des Francs-Arquebusiers, des Récollets et du Perron. Le soir se termine avec une réunion du comité de l’asbl. On corrige le livret wallon avant de le remettre à l’imprimeur. L’après-midi de ce mercredi fut consacré à visiter les vignes et le chais des vins de Liège. 21 participants. (105e reportage avec 40 photos). Maryse reprend l’inventaire des documents reçus de toutes parts. Jeudi, avec Maryse, nous parachevons la description des maisons de la rue du Perron  et photographions les maisons de la rue Basse. Vendredi, réunion avec Pierre Depuis et Cécile  pour peaufiner le livret de chanson de la Grande Guerre et les relations avec la Sabam. Marylène transcode les photos avec précision. Marylène va aussi prospecter dans les prochains jours la rue de la Trairie, l’avenue des Combattants et le boulevard des Arbalétriers. Vendredi après-midi, accompagnons les membres de la Copinreye pour faire une répétition du parcours wallon. Puis le soir, allons à l’inauguration de l’exposition de Fexhe-Slins avec un exposé de Francis Balace sur les préambules de la guerre pour aboutir à l’Atlas V, cette conférence étant insérée entre deux prestations chorales des disciples de Gretry. Samedi, c’est Emile Willems qui garde le musée.

Lundi, passons à la commission royale des monuments et des sites où Monique Merland nous montre les dossiers de l’architecte Jaspar et le dossier mouvementé du classement de l’hôtel de ville de Visé. L’après-midi, c’est au Cladic que nous retrouvons René Gotfrydt qui recherche la liste des mineurs morts dans la mine. Nous trouvons les documents demandés et quelques plans et informations. Mardi, guidons 25 personnes du groupe liégeois de l’association contre la sclérose en plaques. Collégiale, maisons de gildes, hôtel de ville, centre culturel avec terminus au restaurant l’Autobus. (106e reportage avec 6 photos).  Terminons de  rédiger le mercredi les nouvelles du Musée n°26. En fin d’après-midi, c’est Annick Masset et Thomas Dorthu de la maison du tourisme du Pays de Herve qui nous contactent pour les forfaits groupes où nous pourrions faire visiter la ville ainsi que le musée régional; Jeudi, la « nouvelle » stagiaire du Sacré Coeur  en section secrétariat-accueil Rokia Kallo  continue  à transcrire le dossier Andernack, bourgmestre de Blegny  du temps de l’occupation pendant la Grande Guerre. Ce jeudi-là, rencontrons l’échevine de la  culture de Dalhem Mme Van Malder   pour évoquer la collaboration au sujet de la prise en charge du 2e tome de Dalhem-le-Comté, écrit par notre ancien vice-président Jacques Detro et que plusieurs stagiaires ainsi que Marylène Zecchinon ont écrit et vérifié. Nous remettons en début d’après-midi les 26e Nouvelles du Musée à la Porte Ouverte pour être imprimé en 600 exemplaires. Après notre habituelle escapade gaumaise, déposons à l »église de Devant-le-Pont plusieurs affiches à ka dernière répétition de la chorale avant l’enregistrement du prochain dimanche. Vendredi, nous allons rechercher les nouvelles du musée et avec Rokia, puis Raoul mettons sous enveloppe les différentes invitations (expo sur la Reconstruction, le concert et l’expo sur Cheratte). Cécile parachève le dossier Cheratte et le livret du CD, Maryse continue les inventaires notamment du fonds de Molly Kinet. Marylène paracheva le transcodage des photos et tapa le texte de la future communication au colloque de fin d’année. Nous sommes passés peu après 16 h. au cercle de Devant-le-Pont pour les derniers détails de la journée de dimanche. En passant, avons visité la firme Praillet (107e reportage avec 13 photos). Samedi, avons été chercher les victuailles pour l’intendance du concert du lendemain, puis sommes passés à la FNAC pour un achat urgent. Ainsi s’est terminé ce mois de septembre fait de patrimoine et de préparations pour un mois d’octobre plus que chargé.