Septembre, entre patrimoine et musique

Septembre, entre patrimoine et musique

Septembre montre le bout de son nez et bien entendu quelques rendez-vous : le premier week-end à la Boverie avec Retrouvailles, le second avec les journées du patrimoine et puis un musée-rencontre au Vin de Liège le 20 septembre. Deux autres rendez-vous le 15 (rappel de la libération) et le 29 ‘(conférence d’Eddy Bruyère) sont supprimés pour le premier et reporté au 28 octobre, lors du colloque pour le second. 

Vendredi 1er septembre, c’est Raoul qui va porter les 5 grilles que nous prêtons pour le stand des collégiales liégeoises (et accessoirement de notre trésor local, la châsse). Côté Marylène, son congé lui permet de peaufiner l’exposition au musée du chemin de fer, Cécile est sur trois dossiers : le livret wallon, la préparation de l’exposition sur Cheratte et les chansons de la Grande Guerre. Maryse inventorie et range les documents des divers donateurs et elle en aura pour de longs moment. Le matin de ce premier jour, Pierrot le contremâître réinstalle les néons dans la salle du patrimoine, alors que la veille Astou et le conservateur ont nettoyé le musée de fond en comble. Le dimanche 3, c’est la reprise du musée avec Raoul et le conservateur à la manoeuvre. Deux visiteurs. La journée se termine par la visite de Retrouvailles et de nombreux contacts parfois très humides ! 

Lundi, nous faisons de l’administration et recevons un don de M.Broers d’Hermée : un révolver, une baionnette allemande et un poignard « marocain »¨. Mardi, nous acquérons deux appareils sonores pour notre balade contée et nous prêtons des affiches de précédentes fêtes de la Prihielle au comité de fêtes  qui célèbre les 30 ans de la fête. (donc à la fusion des communes). Un autre membre demande des photos sur les cyclistes frontières. Mercredi, le service travaux s’attaque à l’éclairage et à la peinture des escaliers. Nous investiguons sur les chants avec les nombreux contacts à suivre. Nous faisons un résumé de l’histoire du charbonnage de Cheratte. Nous avons aussi préparé une vingtaine de panneaux (forex-cartons plumes ou simples cartons) racontant les voies d’eaux et routières. Ils seront portés sur l »‘île le jeudi.  Pablo et son collègue ainsi que Raoul vont rechercher les grilles de Retrouvailles et les amener sur l’île. Avec Astou, Raoul et Maryse, nous montons l’exposition centrée surtout sur les voies d’eau. Le tout est terminé à midi trente. Retour de chacun.  Jeudi soir, c’est une réunion au Pacific de Cheratte qui rassemble 12 bonnes volontés autour de Michel Born pour commémorer les 40 ans de la fermeture du charbonnage du Hasard de Cheratte. Trois expositions prévues, un feu d’artifice, d’autres animations aussi…..Vendredi, c’est un passage sur l’île et la rencontre de M.Fraikin de Bel Rtl qui fera connaître nos actions Nous plaçons aussi les drapeaux du patrimoine à différents endroits de l’île. 

Déjà prête à préparer les 30e journées du Patrimoine 20°18 sur le thème du Patrimoine Insolite ou plus prosaïquement les dessous du patrimoine, la société archéo-historique de Visé avec le musée régional de Visé a eu l’occasion de présenter la patrimoine routier et surtout fluvial au travers de 3 manifestations qui ont attiré au total 565 participants dont 353 le dimanche. Cette dynamique patrimoniale a été possible avec un staff vigilant et des aides très efficaces. Il y avait les croisières en Meuse avec les Bateaux-Ecoles du Port de Plaisance qui en 22 navigations firent découvrir à 234 participants (de 1 à 90 ans) le riche patrimoine des deux rives de la Meuse entre Hermalle et Lixhe. Un document concis éclairait leur lanterne. Quelques gouttes de pluie furent cependant à signaler. Merci aux deux capitaines M.Raes, son collègue et les trois matelots ainsi qu’à Astou Sylla qui accueillait et chapeau au service travaux de la ville de Visé pour avoir dégagé la rive de l’embarcadère. Puis entre 14 h. et 18h., dans la salle d’aviron du Centre royal nautique visétois était présentée une petite exposition d’une vingtaine de panneaux (sur Devant-le-Pont, l’île Robinson, les ponts, les barrages, les deux canaux Liège-Maastricht et « Albert », le canal de jonction et les inondations de 1910, 1926, 1980, 1993, 1995) . Elle fut animée par six visites présentées par le conservateur du musée, Jean-Pierre Lensen. Merci ici à Cécile Lensen, Maryse Waterval-Puraye, Raoul de Selliers de Moranville, Marc Poelmans, ainsi qu’au service travaux pour le transport et surtout à Jacques Brassinne et ses collègues du centre nautique visétois pour leur accueil. 232 visiteurs au total; Enfin les deux soirées furent animées par une balade contée partant de l’île vers le quai du Halage,  la capitainerie,  le quartier Basse-Meuse, l’éco-quartier, la rue de Tongres et l’avenue Roosevelt pour se terminer par un concert de chansons relatives à l’eau sous toutes ses formes !!. Lucie Lensen , Louis Yans et Jean-Pierre évoquèrent les hauts faits de l’histoire locale, le patrimoine bâti et particulier et quelques anecdotes croustillantes. Un peu moins de 100 participants pour les 2 soirs. Avec un quiz (nouveauté) pour animer ce parcours de deux heures! Merci aussi à Gui, Isabelle, Marie-Jeanne et Odette.  Gratias aussi à la Wallonie et à l’Institut du Patrimoine Wallon qui se muera dans quelques semaines dans l’AWAP. Rappelons aussi que la douzaine de balades peuvent être réactivées sur demande  pour des animations.