Octobre, un peu de tout

Octobre, un peu de tout

Octobre, après un des mois de septembre les plus chauds (où nous arrêterons-nous ?) vous présente une conférence le 7 sur Verdun, préliminaire au voyage les 29-30 octobre. Une visite d’Olne est prévue le 9 dimanche. En début, le premier dimanche est ponctué par une visite du musée. La recherche de ce mois-ci sera exclusivement portée sur la Résistance, tout en préparant les prochaines notices et en terminant le programme 2017.

Commençons notre chronique au lundi 3 octobre :le conservateur lit les livres sur la résistance en axant sa recherche sur la région. Beaucoup de témoignages généraux, pendant que Marylène analyse le livre que nous avions écrit en 1990 sur la 2e guerre,qui fut salué en son temps par le CEGES. Le véritable retour des recherches locales sur cette guerre fut l’année 1994 où chaque commune, à l’approche d’élections communales faut-il le dire, se mit à éditer des publications.

Mais revenons en ce mois d’octobre automnal. Mardi4  fin d’après-midi, allons écouter Francis Balace qui évoque l’entre-deux guerres et sa paix fragile car nombre de conflits déchirent la paix un peu partout. Maryse termine l’inventaire des livres reçus depuis les vacances. Quant à Cécile, elle attend son opération au bras.

La stagiaire  viendra chaque vendredi rédiger le 2e tome de l’histoire de Dalhem de Jacques Detro.

Nous recevons l’archéologue de Fouron, M.Vanderbeeken qui cherche d’ultimes renseignements sur Navagne en vue d’une publication. Nous nous donnons divers renseignements. Le soir, M.Piaia présente un film sur la bataille de Verdun. Un auditoire (17 p.) qui apprendra maints renseignements (les villages abandonnés autour de Verdun  et la chronologie de la bataille)(94e reportage avec 8 photos). Le dimanche 9 octobre, Mme Kalbusch nous fait une visite très détaillée d’Olne avec notamment les aspects géologiques comme les chantoires. Le hameau de Froidbermont terminera cette agréable visite vers 17h.(95e reportage avec 138 photos)

Lundi 10, nous assistons au Palais des Académies de Bruxelles, au bilan des instances d’avis de la FWB avant d’aller travailler au Ceges pour nos travaux sur la Résistance. Merci à Alain Colignon pour son accueil toujours aussi spontané. Retour en voiture à Visé vers 18 h.30 où directement, nous recevons M.Deitz qui est venu authentifier nos moyens d’éclairage. Le lendemain, Jean-Pierre et Marylène mettent par écrit ce copieux inventaire. Le mardi 11, une nouvelle réunion du comité où nous exposons le programme 2017. Le soir, par précaution nous enregistrons les données de notre PC sur le disque dur externe. Chqat échaudé craint le bug froid et implacable. Mercredi, nous inventorions les nombreuses données que M.Baré a écrites sur la résistance dans le sud de la Basse-Meuse. Maryse une fois l’inventaire des livres terminé se lancera dans l’inventaire des derniers documents reçus (de la Maison du Tourisme e.a. et aussi les costumes militaires donnés par Mme Mignon. Nous n’avons pu assister ce jour à une réunion de la F.W.B. A 17 h., assistons à la conférence de Julie Piront sur l’architecture des Sépulcrines à l’évéché de Liège. Cette même conférence sera représentée à notre tribune le 24 février 2017, en clôture de l’année des 400 ans de savoir.  (96e reportage avec 13 photos). Jeudi, nous sommes repartis au Ceges redécouvrir certains documents sur la Résistance. Point de voitures mais le train comme moyen de communications. 10 h.30 à 16 h.45 avec un contact fructueux avec M.Martens, un des spécialistes européens de la recherche sur la Résistance. Vendredi, nous accueillons une classe du Sacré-Coeur…pour une prise de note positive. Notre stagiaire, Rokia reçoit la visite de son professeur,assez satisfaite. Nous aimons recevoir  des stagiaires qui nous aident dans nos publications et dans l’accueil. Ils sont aussi initiés au travail dans une « petite entreprise » !  Samedi, nous avons l’occasion de visiter le centre de déchets Uvélia à Herstal (97e reportage avec 127 photos). Un endroit reposant et calme nous attend en ce samedi automnal, le jardin Japonais de Hasselt, toujours aussi difficile d’accès avec le GPS ! Nature changeante  (98e reportage avec 52 photos qui pourront servir pour un prochain montage audio-visuel). L’appareil photo ne chomera pas ce samedi 15 octobre, car nous sommes en soirée invité à participer à la 40e édition de la fête fouronnaise(francophone s’entend). Magnifique rétrospective en images saisissantes et en musique interprêtée par trois harmonies rassemblées. Ambiance chaleureuse nous ayant mené jusqu’au lendemain  ( mais de peu !). (99e reportage avec 28 photos et 4 films). le troisième dimanche d’octobre voit chaque année la messe de Saint-Hubert à l’église de Cheratte. 160e fête mais un public clairséme avec distribution de petits pains et bénédictions des animaux (100e reportage 2016 avec 10 photos et 1 film). Après divers travaux familiaux, nous nous rendons à l’exposition du Parcours d’Artiste en la chapelle des Sépulcrines. 12 artistes ont présenté des oeuvres ici mais aussi à leur domicile. Malheureusement nous n’aurons pas l’occasion de passer dans ces lieux centrés sur les Roches ou à Lanaye principalement (101e reportage avec 17 photos). Le soir, continuons à retranscrire les aléas de la Résistance herstalienne.

Lundi, nous n’aurons pas encore l’occasion de remettre en état notre réserve du 3étage, les ouvriers traversant encore l’endroit. La toiture de la  tour n’est pas encore terminée et les ouvriers de l’entreprise entament le revêtement de la chapêlle. Comme nous serons content de pouvoir parachever le rangement « muséologique » de cette réserve……mais celà prendra du temps. Le lundi, jour habituel de fermeture des musées, est souvent utilisé pour organiser des rencontres dont ici le 17 octobre, les 4 réseaux mis sur pied par MSW débattent de la mutualisation. Animée de maîtresse façon par M.Brasseur, la réunion sera disséquée et nous verrons à notre niveau ce qui peut-être mis en pratique dans cette mise en commun, ces partenariats potentiels. (102e reportage avec 35 photos). Le groupe de réflexion était très dynamique . Une autre réunion du réseau Ho Musée n’a pu être concrétisée le lendemain car les travaux du musée nécessitaient notre présence. Marylène dépouillant les cartes funéraires (et le cahier généalogique n°5), ainsi que le Papegaie. Maryse ayant terminé l’inventaire des livres, rendu plus spacieux avec l’acquisition de nouveaux fichiers notera les nouvelles rentrées de revues. Nous recevons un Devant-le-Pontois qui nous dépose de nombreux documents et l’on évoque avec lui les commémorations relatives aux 2 évasions vers la Hollande par remorqueur. L’après-midi, un ancien meunier nous apporte la suite de son article sur la meunerie locale. Nous passons en fin d’après-midi par l’administration dalhémoise pour recevoir le plan du cimetière de Warsage. Effectivement, jeudi, on profite d’une accalmie météorologique pour commencer 03 survey photographique du cimetière de Warsage (déjà 250 photos) puis la pluie nous a chassé de ce cimetière rural vers 11 h.30. Mais la veille avait été aussi marquée par le vernissage de l’exposition des Trésors mérovingiens, en réalité quelques bijoux découvertes lors des dernières fouilles au lieu-dit Sous la Chapelle (en face du collège de Herstal).(103e reportage avec 24 photos). Trente minutes après notre arrivée à Herstal, retour à Visé pour une nouvelle visite guidée du musée, en nocturne pour Vie Féminine de Visé. Quinze dames très enthousiastes et attentives ont écouté la vie quotidienne de leurs ancêtres…..(104e reportage avec 5 photos). Retour au domicile comme chaque soir consacrer deux à trois heures pour nos travaux de recherche,répondre à nos mails et à nos courriers…..et passer une bonne nuit. Le lendemain, jeudi 20, nous partons avec la secrétaire Maryse photographier les tombes du cimetière de Warsage en vue de la visite mémorielle du 5 novembre. Nous sommes interrompus par la pluie. Nous terminons la journée en décryptant les relations de la 2e guerre de feu Pierre Baré de Herstal. Vendredi, la stagiaire Rokia continue son travail sur le tome 2 de Jacques Detro. Marylène dépouille les artiles relatifs à la 2e guerre dans le Papegaie (Anciens Arquebusiers). Nous décidons d’aller montrer à la stagiaire les hauteurs de Dalhem (106e reportage) NOus regardons aussi les jours de Guerre mais peu de renseignements sur notre région mais bien sur les grands réseaux de Résistance. Le lendemain, nous nous retrouvons avec M. et Mme Poelmans, Marie Meurant et deux historiens amateurs d’Eijsden pour préparer les manifestations du centenaire des exploits de l’Anna (le 4 décembre à Devant-le-Pont) et de l’Atlas V (à Eisjden le 7, une expo au musée de Herstal en janvier et des commémorations à Liège en ce mois de janvier). L’après-midi, M. et Mme Lensen et Mme Counasse se rendent à Namur pour visiter deux expositions , une au musée Rops (les femmes artistes belges…très surprenant et novateur) et l’autre aux Archives mais mal renseignés, nous nous arrêtons à la Halle au Chair pour redécouvrir les découvertes archéologiques (107e reportage avec 153 photos).

Le lundi 24, Marcella Colle a évoqué le week-end de la Via Charlemagne dont l’association était conviée à écouter 3 conférenciers à l’archéoforum, sur u Charlemagne  au pays de Liège par Florence Close, un archéologue allemand sur le palais d’Aix et Julien Maquet sur les origines carolingiennes de notre droit actuel. Une réception à l’hôtel de Ville de Liège clôtura la matinée (108e reportage avec 21 photos). Nous profitâmes de notre passage à Liège poiur visiter « le Zoo humain à la Cité Miroir.L’entretien de notre voiture nous empêcha de disposer de celle-ci mais notre beau-frère put nous conduire au cimetière de Warsage pour terminer notre survey photographique (105e reportage avec 643 photos). Pendant ce temps Michel Bovy et Marylène remirent en ordre les rayonnages enlevés dans la salle des revues au 3e (pour permettre de déposer le nouveau châssis dans la lucarne). Les classeurs du secrétariat et du comité de la S.R.A.H.V. et le fonds Michaux seront remis le lendemain, nous permettant aussi de sortir les fardes concernant les communes de la Basse-Meuse (Visé, Blegny, Dalhem, Oupeye et puis Herstal). Plusieurs soirées seront consacrées à transcoder les photos du cimetière de Warsage (Nom du mari, de son épouse éventuelle,N° de la tombe d’après le plan communal, Warsage, date du cliché et n° de la photo avec aussi la mise en valeur des plaques commémoratives placées sur les tombes). Maryse parachève l’inventaire des revues et des livres. Nous dépouillons Visé et Blegny. Jeudi, avec Maryse, déposons un toute-boites annonçant la visite du cimetière de Warsage à l’ouest du village. La suite – presque 700 feuillets  – sera distribuée le lendemain avec la complicité de Marylène et de la stagiaire. Le jeudi 27 en soirée, allons écouter Luien Van Stipelen narrer l’histoire de la résistance en valée du Geer et surtout la personnalité d’Albert Ancia et du réseau Comète- évacuation des évadés et des pilotes vers l’Angleterre. (109e reportage avec 2 photos). Samedi 29, à 7 h. du matin 4 voitures et 14 participants vont découvrir la région de Verdun en Meuse avec les arrêts dans les villages détruits où seule une chapelle rappelle la présence. Le mémorial de Verdun rappelle la dureté et la tragédie de cette bataille de 9 mois et de plusieurs milliers de tués, blessés et disparus. L’abri du Pélérin accueillera notre fringale puis l’ossuaire, le cimetière et le fort de Douaumont occuperont notre soif de découvertes dans l’après-midi. Un hôtel tout proche nous attend pour le gîte et le couvert. Une heure de gagné puis c’est la décuverte du fort le plus combatif, Vaux. Douaumont fut découvert grâce à un guide et Vaux grâce à des écouteurs. Verdun avec la cathédrale et son étonnante crypte ainsi  que le centre de la Paix et ses 3 expositions (14-18, le traité de Verdun et la diplomatie française). Vers 6 h. nous repartions vers la Belgique (111e reportage avec 773 photos). Le 31, nous mêlerons en ce jour de congé familial la découverte patrimoniale – notamment la gare !! et le décor Hallowwen du Parc Pairi-Daiza (112e reportage avec 78 photos). Bye, bye ler mois d’octobre