Octobre, l'automne s'installe

Octobre, l’automne s’installe

En octobre, l’exposition 1713-1839 est prolongée jusqu’au 11 novembre. Le 2, sortie du cahier généalogique n°10 avec Jean Dupuis, le 9, l’alimentation en Belgique en 14-18 par Sophie Delhalle, le 11 visite d’expositions à Bruxelles. La visite en Artois est reportée à l’an prochain en avril. Le responsable des vins de la vallée du Geer étant en formation cette semaine pour son travail à la SNCB, sa visite du 28 octobre est supprimée à sa demande. Le 31 octobre, il y aura aussi la visite des hameaux de Charneux.  Cette année 2015 a été bousculée au niveau du timing : des conférenciers grippés, des saveurs reportées, l’un ou l’autre voyage déplacé.

Le  jeudi 1er, le conservateur peut enfin se repencher sur son article sur les Bourgmestres en 1914. La moitié de l’article est rendu le lendemain à la composition. Stagiaire et remplaçant continuent leur travail. Le lendemain, Marylène prend soin de Jérôme. Ils rangeront les grandes revues au 3e étage. Le soir, Jean Dupuis est au rendez-vous. Une vingtaine de personnes participeront à cette présentation du cahier généalogique n°10. Merci au Cercle de nous avoir accueilli. (111e reportage avec 7 photos). Samedi et dimanche, Visé est en effervescence car ce sont les 6 Heures de Visé et la galerie d’art voisine de la Renaissance exposé diverses oeuvres des plus insolites (113e reportage avec 35 photos). A notre niveau, passons dire bonjour à la Ferme d’Artagnan de Haccourt qui participe aux Journées Découvertes Entreprises  et acheter quelques mets de saveur (112e reportage avec 12 photos)<

Lundi 5, c’est la réunion annuelle Interréseaux avec une cinquantaine de participants, membres de Musées et Société en Wallonie et un brainstorming des plus décapants. (114e reportage avec 54 photos). Semaine fort chargée en activités de découvertes même si en soirée, le courrier postal et mailing nous prend quelques instants (heures disons) . Mardi et mercredi, participons au colloque lancé par la Province et l’université de >Namur et l’IRPA ou l’art dans la tourmente de 14-18. De très intéressantes communications sur les villes détruites, sur la représentation de la Pastorale par les soeurs de Maredret, sur les  artistes civils comme Nestor Outer de Virton et les artistes soldats dans la guerre, des deux armées opposées comme Ghelsen, les missions photographiques allemandes, Max Deauville, les paysages et la nature selon les artistes, les élucubrations germaniques sur le patrimoine namurois et les monuments commémoratifs, le Bouclier Bleu. Nous avons aussi présenté deux panneaux de notre exposition sur la vie en chansons  qui voisinera dans le centre culturel d’Andenne l’exposition sur les villages martyrs dans le Namurois jusqu’au 18 octobre. Cette exposition sur la vie en chansons mérite incontestablement d’être présentée dans d’autres endroits et musées. Nous allons en faire la promotion (115e reportage avec 278 photos). Cécile Lensen nous a accompagné le premier jour et le second jour, nous avons terminé la visite en visitant trois lieux mémoriels d’Andenne avec Yves Sorée, ancien échevin et dynamique animateur de la Bibliotheca Andena. Pendant ce temps Marylène peaufine les dernières notices et refait la liste des publications.Nicolas continue l’inventaire des documents rentrés au musée dans les dernières semaines comme des cartes-vues et des affiches….

Jeudi,enfin de retour au musée, Nicolas et Jean-Pierre profitant d’une accalmie météo vont photographier et annoter les quelques 300 tombes du cimetière de Berneau , durant l’après-midi, tâche rendue plus facile par les plans de M.Gierkens de l’administration communale de Dalhem.  (116e reportage avec 418 photos). Vendredi 9, Nicolas effectue sa dernière journée de travail. Nous irons dîner avec le stagiaire à la Saladette à midi. Jérôme range avec Marylène les revues au 3e étage. Il commencera à rédiger les mémoires de Joseph Meurice dans ses prochains vendredis. Le conservateur continue à préparer la 35e saison d’activites 2016. Le soir, accueillons Sophie Delhalle qui présente l’alimentation en Belgique durant la Grande Guerre. 14 auditeurs à cette très intéressante conférence. Elle nous enverra sa contribution qui sera incluse dans les prochaines nouvelles notices visétoises. (117e reportage avec 31 photos). Dimanche,  un petit groupe se déplace en train vers Bruxelles pour découvrir Europalia Turquie avec l’exposition phare « Anatolia ». Nous avons presque chaque fois visité une ou plusieurs expositions Europalia depuis 1982 même si Europalia en est à sa 25e mission et fête un grand anniversaire. Anatolia nous a un peu décçu. Après la sustentation du temps de midi au restaurant du MIM, nous avons visité hors programme l’exposition suscitée par Jacques Attali sur 2050. Apocalyptique mais réfléchi. Puis nous nous sommes retrouvés au BELvue pour une exposition sur le rôle des femmes en 14-18. D’intéressants panneaux et des recherches iconographiques innovantes. Retour à Visé après ces beaux moments (118e reportage avec 265 photos).

Le lundi 12, rendez-vous avec M.Postula du Musée de la Vie Wallonne pour peaufiner l’article sur le charbonnage de Cheratte. Des photos de notre fonds documentaire sont apportées. L’après-midi de ce lundi, nous visionnons le film « Mémoires de Jeunesse »,plaidoyer pour le pacifisme par MMe Brittain, qui perdit fiancé, frère, ami lors de ce premier conflit mondial. Sublime film, émouvant. Maryse est de retour ce mardi 13 octobre. Elle actualise les mouvements bancaires avant de continuer  l’inventaire des documents. Marylène a pris sa dernière semaine de vacances même si elle termine les dernières notices visétoises, avec l’apport de l’article de Sophie Delhalle. Cécile s’occupe du site du musée ainsi que de mettre un peu d’ordre dans le bureau. Nous préparons la sortie de la triple revue. Les lettres d’accompagnement sont déjà prêtes. Vendredi, le stagiaire Jérôme entame la rédaction des archives de Joseph Meurice. L’imprimeur Brisbois a terminé la première épreuve des Notices que nous allons relire tout le week-end. Samedi 17, nous participons au colloque du cercle d’histoire de Herve avec trois causeries : Thomas Lambiet et la vie protestante au Pays de Herve. Après un repas délicieux, les deux exposés de l’après-midi sont tout aussi intéressants : M.Moureau sur la période française et Francis Polrot sur l’industrialisation du Pays de Herve (119e reportage avec 40 photos). Le lendemain, petite promenade en famille à Maastricht, appareil de photo en bandouillère, quelques enseignes peu connues et bâtiments du patrimoine local et sur le retour, sommes coincés à Eben, quelques photos du cramignon local. (120e photo avec 29 photos).

Les missions photographiques sont ainsi faites : ou bien programmées  comme pour la préparation d’une exposition ou une visite ou bien aléatoires comme la veille, sans oublier les nombreuses photos des transformations urbanistiques tant à Visé que dans les environs. Lundi 19, commençons à rédiger les Nouvelles du Musée de l’automne 201³5 avec la mise en place du projet d’activités 2016. En soirée, les mails, le courrier à répondre et les demandes éventuelles à faire. Mardi, nous nous retrouvons à la cathédrale St Michel de Bruxelles pour trois visites guidées dont la crypte et une conférence sur l’Eucharistie donnée par Marie-Elisabeth Henneau, avec qui nous fixons plusieurs rendez-vous. Retour par un train direct vers Visé.Marylène jette, avec Claude un dernier coup d’oeil précis sur la revue, qui sera déposée chez l’imprimeur le mercredi 21. L’après-midi l’ordinateur du siège social est soumis à une réactualisation qui s’appelle Windows 10 et Office 2016. Trois bonnes heures. le soir, intéressante émission de Wallons-Nous sur Liège. Cécile actualise le site et Maryse continue l’inventaire des dernières acquisitions (papier surtout). Apportons aussi à la reliure le chansonnier 14-18 et rencontrons Mme Close du musée d’Eben. Vendredi, le stagiaire continue l’écriture des mémoires de Joseph Meurice. Marylène actualise la liste des membres et commence à parachever l’inventaire du rangement des gravures non encadrées. Vendredi, passons voir les vitrines que le musée de zoologie nous donnera (quelques vitrines photographiées 121e reportage avec 10 photos). Deux vitrines que nous mesurons. Vers 15 h.30, Mmes Mathu viennent nous amener une quarantaine de classeurs de photocopies d’articles d’histoire et d’articles inédits écrits par Raymond Mathu, décédé en septembre 2015. Avec Marylène et Jérôme, rangeons dans la réserve du premier ces précieux documents. Samedi, faisons la garde du musée tout en transcodant les photos prises au cimetière de Berneeau début octobre. Toutes les tombes seront ainsi identifiées (Noms de familles de l’époux-de l’épouse,n° sur le plan, localisation et date de la photo, n° d’ordre de la photo). Les plaques et inscriptions sont mises à part et font l’objet d’une étude spécifique. La liste des 269 familles est parachevée. Dimanche après-midi, allons en famille visiter la ferme des enfants à Ste-Walburge (122e reportage avec 49 photos). Et en soirée, il ne fallait pas rater la saga consacrée à Staline, plus qu’un dictateur, un monstre. Un regret qu’on n’ait pas évoqué ses dernières années et sa mort en 1953, mais il en avait tellement déjà fait.

Le journal du musée de l’automne 2015 (le n°17) est parachevé lundi et soumis à la correction finale mardi (avec Marylène) puis amené à la Porte Ouverte pour impression le mardi après-midi et pour mise en place dans l’enveloppe mercredi après-midi (avec Raoul et JPL). Intéressante émission en soirée sur la Résistance. Rendons visite à Maryse, qui vient de perdre sa belle-mère, décédée à l’âge de 85 ans ce samedi matin. Mardi, rencontre des responsables du centre culturel à l’hôtel de ville pour donner ses avis sur les connexions Internet (ici pour le  musée et la chapelle des Sépulcrines). Wi-fi or not Wi-Fi, that’s the question. Nous procédons aussi avec notre dévoué bénévole, Raoul à l’agrafage des listes de publications.. Mardi soir, allons écouter l’intéressante conférence d’un historien mais aussi évêque, Jean-Pierre Delville venu évoquer à l’archéoforum la consécration l000 ans avant de la cathédrale de Notger par son successeur Baldéric. La même année verra la consécration de St Barthélemy et de l’abbaye bénédictine de St Jacques. Quittons la réception pour nous retrouver au cinéma Sauvenière et l’avant-première du film hongrois, le fils de Saul, émouvant histoire d’un membre d’un >Sonderkommando, qui veut enterrer un fils (?) allant jusqu’à la révolte d’Auschwitz mâtée en octobre. A voir, dur, dramatique et prenantde 107 minutes. Les réflexions d’un avocat du TPI, d’un rescapé M.Sobol et de l’auteur d’un livre sur les lettres cachées d’Auschwitz. Mercredi, rencontre avec Marie-Elisabeth Henneau ^pour envisager sa participation aux 400 ans du centre culturel. En passant, quelques photos du pont nord du Trilogiport (123e reportage avec 11 photos) La visite des vins de la vallée du Geer a été reportée à la demande du responsable scotché par une formation professionnelle.Jeudi, escapade mensuelle en Gaume. Maryse a recommencé après l’enterrement de Mme Lecrenier, sa belle-mère et continue à inventorier les dons reçus cette année. Vednredi 30, la fin du mois se profile même si on ne croirait pas en automne. Marylène continue l’inventaire du rangement des gravures…. Le stagiaire Jérôme Goffard continue l’évocation des mémoires de Joseph Meurice, le fils du bourgmestre de Visé en 1914. L’après-midi, le conservateur et le stagiaire vont distribuer un folder dans les 300 boites du village. Petit travail aussi , enlèvement des pages de bottin relatives aux différentes communes de la Basse-Meuse…Puis passe à l’imprimerie charcher quelques exemplaires des Nouvelles Notices Visétoises qui sortiront reliées le 4 novembre et seront distribuées aux membres. En soirée, les membres du comité et 4 des auteurs sont venus à la présentation du livre au centre culturel. (124e reportage avec 6 photos) Samedi, c’est la visite des hameaux de Charneux, de l’inédit , la chapelle de Monty  ou encore la maison mosane de M.Schiepers. M.André Moureau était notre guide. Retour en passant par l’animation fantasy dans la cour du Collège, organisée par les bibliothèques de Visé (125e reportage 2015 avec 17 photos). Une manière agréable de terminer cette journée marquée par Halloween. En attendant les deux journées suivantes : la fête de tous les saints et la fête des Morts. Rencontre spirituelle en souvenir de nos aïeux.