Novembre, souvenir

Le mois de Novembre 2019 se décline sous la forme du souvenir et du mémoriel. Visite du cimetière de Devant-le-Pont le 2 novembre, puis des conférences (celle prévue le 8 novembre avec Mme Lanneau a été reportée en 2020 à sa demande pour des raisons familiales) : le 15 sur la Bataille des Ardennes et le 22 sur la Résistance dans le Pays de Herve. Le surlendemain, nous espérons visiter Mariemont et La Louvière. 

La Toussaint nous voit faire notre mensuel voyage en Gaume. Le lendemain, ils sont 17 à nous suivre faire un commentaire devant les tombes du cimetière de Devant-le-Pont. Une petite documentation remise à chacun et quelques ventes de livres sur le quartier. Le soir, après avoir manqué pas mal d’activités des 125 ans du Vieux-Liège, nous tenions à venir inaugurer leur exposition au Musée de la Vie Wallonne. Trois discours par le président, M.Dumont et la responsable de SOS Mémoire de Liège avant le verre de l’amitié et les zakouskis. Repartons avec leur dernière publication. Raoul garde le musée sans beaocup de succès. Après un mois d’octobre quasi estival, c’est plutôt la bérézina. 

Lundi, Cécile tient la boutique et continue la réalisation de la publication : 40-45 en Basse-Meuse dont la souscription vient de commencer. Mardi, le train train recommence : Marylène va se lancer dans la réédification des Nouvelles Notices Visétoises et Régis a enfin les moyens techniques pour continuer son travail terminer les photos du livre. Nous occupons de la comptabilité du mois précédent. En soirée, reclassons tous nos inventaires mémoriels des cimetières de la région. Semaine calme, Astou profité des ses vacances jeunes pour un séjour ne Méditerranée. Mercredi, Marylène est seule au bureau. Jeudi, c’est le jour où les différentes écoles de Visé reçoivent un cours de mémoire relatif à l’armistice avec Les échevins des travaux et de la culture. Nous avons chargé Régis d’en prendre des clichés. Ce même jeudi nous suivons un exposé sur le règlement de travail donné au groupe S par la Codef. Intéressant. Nous avons alors entamé une après-midi culturelle : un concert de midi avec Photis Ionatos, un chanteur d’origine grecques que nous avons connu pendant nos cours universitaires, puis trois expositions : Terre de Sens au trésor de la Cathédrale avec les documents de la cour impériale de Wetzlar et aussi une grande partie de la collection permanente, magnifiquement agencé puis la Cité Miroir avec l’exposition Darwin, entre des recherches, ses livres et ses héritiers et enfin les gravures du 16e s. présentes dans les collections liégeoises et attachées aux cimaises du Cercle des Beaux-Arts : un Pierre (Breughel) et deux Lambert (Suavius et Lombard). L’esprit de Jérôme Bosch et bien présent. Nous allons aussi chercher à la salle Lhomme une aquarelle de Cambresier avec le thème du Hemlot. Régis continue son travail vendredi. Cécile et Marylène récupérent en cette fin de semaine. Samedi, c’est le cercle d’Histoire de Kanne que vont guider le directeur et le trésorier : itinéraire classique : collégiale, hôtel de ville, musée régional et retour par la rue Haute, le tout en 2 h.30. Ramenons Guy chez lui, il sera occupé lundi à Lixhe pour l’armistice. Dimanche, à l’occasion d’une visite à Aulnoye Aymeries pour fleurir des tombes de la belle-famille et non loin de là, se trouve la cité romaine de Bavay. Détour pour visiter le site et le musée. En plus de la riche collection permanente avec les dernières découvertes (des bronzes très variés), une exposition très familiale et fort courue : le  romain en Légo. Passionnant rien que pour la réalisation faite par 3 belges en seulement 6 jours. A recommander

Lundi, nos amis de Kanne nous ont transmis de superbes photos de la visite de Visé que nous leur avions commentées. Régis a suivi les différentes organisations de l’Armistice. Jeudi pour les écoles, dimanche pour le Relais Sacré et lundi pour Visé . Contacte un imprimeur pour parachever le 40e numéro de la revue.  Mercredi, c’est avec douleur que nous rendons visite à l’épouse de Théo Broers au funérarium d’Eijsden. Cette dame, née Spits était la bonté même. . Le jeudi alors que Marylène peaufine les Nouvelles Notices Visétoises n°151-152 et Cécile le livre réédité sur 40-45, que Régis met de l’ordre dans la rangement des livres, et qu’ Astou inventorie les livres puis ce sera les objets, le directeur et le trésorier vont découvrir la belle exposition au musée Rops consacrée au peintre intimiste anversois, Henri de Braekeleer et puis nous sommes ensuite allé à Antica Namur. Quelques gravures auraient pu nous satisfaire mais nous les avions déjà. Le lendemain, nous nous rendons à Floreffe pour l’assemblée générale de la Route d’Artagnan. Nous sommes allés chercher Mme Odile Bordaz, devenue une amie et spécialiste de D’Artagnan, venue plusieurs fois à notre tribune et le responsable du musée d’Artagnan de Lupiac à la gare de Liège. Arrivés à l’heure du repas de midi, nous avons ensuite participé à l’ag avant de repartir vers Namur et retour à Visé. Cette route prend peu à peu son énvol. Une grosse trentaine de participants dont M.Dykman d’Oupeye et le directrice de la maison du Tourisme du Pays de Herve. Odile fut reçue par ma soeur, Lucy Lensen et en famille, nous pûmes découvrir les artistes et artisans de Dalhem au château Francotte. Le lendemain, filmons la sortie de l’église et la rentrée au local des anciens Arquebusiers de Visé et nous reconduisons Mme Bordaz au Thalys. Nous lui souhaitons bon retour et bon courage.  Vendredi soir, c’est M.Pirson qui nous fit découvrir la bataille des Ardennes devant 33 participants. 

Rangeons le lundi la centaine de livres dans leur armoire avec Astou. Il y a de nouveau le jeudi une sensibilisation au patrimoine immatériel mais en province de Namur. Je m’en excuse,ayant déjà participé à la reunion provinciale liégeoise. Le vendredi, Isabelle continue la mise en place de la bibliothèque avec Astou. M.De Jongh vient nous parler de la résistance dans notre région avec le Réseau Clarence. 32 personnes assistèrent et nombreux furent ceux qui acquirent son ouvrage. Nous en avons reçus en dépôt. Le directeur se met en chasse pour terminer le 40e numéro des Rendez-Vous de l’Histoire. Lundi, peu de personnel entre les récuperations mais le directeur va présenter à Alleur sa conférence sur les dolmens devant 130 personnes. Mardi, toujours les mêmes travaux pour Marylène, Cécile et Astou qui se penche aussi sur le voyage en Normandie. Régis est en congé de maladie cette semaine. Rendons les Nouvelles Notices ce mercredi. Autre dossier, terminer de renseigner les données de l’impôt des personnes morales. Aucun paiement. Après-midi, encherissons pour obtenir plusieurs oeuvres : 2 peintures de Joseph Cambresier et 2 sur 4 gravures de François Maréchal. C’était une vente ONLINE, la première  que M.Legros de Verviers réalisait (de 14 à 21 h.). Nous irons les chercher le mardi 3 décembre. Jeudi et vendredi , ce sont les journées d’archéologie wallonne. Raoul et Jean-Pierre y participent ce jeudi à Libramont : une dizaine de communications dont l’après-fouille de Bierset, la datation du château de Jehay, le mausolée antique de Vervoz reconstitué. Le temps de midi fut consacré à visiter le musée des Celtes de Libramont. Quant au lendemain consacré au musée du Cinquantenaire à l’hommage rendu à Mme Cahen, seul Raoul s’y rendit. Vendredi, Astou et le directeur se sont rendus chez Eric Teheux qui nous a offert plus de 200 ouvrages, surtout de préhistoire et de nombreuses revues comme l’ERAUL  Le directeur les classe en grandes catégories.  Le soir, petite partie de plaisir avec la prestation de Kroll et de a biographie à la salle des Tréteaux. Samedi , c’est Cécile qui est de garde et dimanche, Marylène qui est de garde. Quelques visiteurs. Samedi 30, Guy Reggers représente la SRAHV à la réunion  sur la visite des Visétois au jumelage d’Aiguillon en juillet prochain pendant que le directeur va se faire adouber comme membre de la confrérie des Maisses Houyeux. Belle journée mise sur pied par Jacques Crul et son équipe. Une messe, une cérémonie dans le fond de la Mine avec des agapes très sympathiques. Le directeur termine le <RV40. Marylène le relira et Cécile peaufinera les images.