Mars, on se calme

Mars, on se calme

Un mois de mars plus calme . Une seule visite le premier dimanche de ce mois avec la visite de Visé insolite par Jean-Pierre Lensen

Le conservateur inscrit les données de trésorerie et range les justificatifs du mois précédent les deux premiers jours. Il inventorie les dernières arrivées d’oeuvres artistiques (une dizaine de tableaux acquis aux salles de vente Lhomme et Elysée de Liège). Vendredi 2, Marylène et Claude terminent la rédaction de l’article sur le courrier du Geer. Cécile termine l’acquisition de matériel de reproduction sonore et visuelle. Avec Marylène terminons le plastibullage des oeuvres récemment acquises et inventoriées et les replaçons dans les rayonnages ad hoc. Peu avant midi, le conservateur et Cécile passent chez Mme Massin rechercher 3 boites de livres et de généalogie et les remonter. Très intéressants. La neige est parmi nous. Le soir, rédigeons le dossier de conférences pour la Province de Liège et le questionnaire à rendre au CGT. Le premier dimanche du mois le 4 mars organisons une visite de 14 patrimoines insolites en un parcours de deux kilomètres. 38 participants et l’entrée était libre. (23e reportage avec 20 photos) La pluie a terminé les 2 dernières des 14 stations. Le lundi matin, Cécile et le conservateur rangent le bureau : nos livres et notre bureau (les dernières acquisitions). Une visite à la Librairie l’Oiseau-Lire de Visé nous donne l’occasion d’acquérir quelques livres pédagogiques sur la Premiere guerre mondiale. Discussion aussi sur le prix unique du livre et la tabelle. Prépare le soir l’assemblée générale de ce prochain samedi sous la forme d’un power point que Cécile et Marylène retravailleront en y ajoutant des photos d’activités et d’affiches.  Marylène gère aussi les nouveaux membres et l’inventaire des photos. Guy Reggers passe finalement pour reprendre quelques copies du livret sur sa visite à Petit Lanaye. Mardi 7,  Maryse, Marylène, Cécile et Raoul vont visiter le superbe musée de Louvain-la-Neuve, le musée L   Trois heures de découvertes suivies d’un passage à la Librairie et après un repas convivial, retour au bercail avec plein d’images dans la tête (et dans les appareils photos ! : 24e reportage avec 402 photos !). Les rentrées de cotisations se passent bien. Le jeudi 8, jour du droit des femmes, nous rangeons les photos et une partie du bureau. Cécile continue la maintenance du site internet et la préparation du travail sur le charbonnage.  Fin d’après-midi, allons écouter une partie de la conférence de Genevive Xhayet sur l’histoire de l’hôpital de Bavière. Salle remplie.

Puis nous allons à la Cité Miroir où les Sciences de l’Homme de l’Uliège (on aime réduire les noms comme ici l’université de Liège. Bientôt le MAHVI pourrait s’appeler Musée V ! ) ont invité plusieurs spécialistes du patrimoine à parler de l’inventaire (citons Pierre-Yves Kairis, Flavio di Campli ou Françoise Lempereur ainsi qu’une experte française ou la directrice du patrimoine de la région bruxelloise) , affaire de spécialistes ou faut-il intervenir si on est un amateur passionné. C’est possible mais sous certaines conditions. Le fait pour un patrimoine d’être dans l’inventaire ne veut pas dire que ce patrimoine est intouchable. Efficace débat. (25e reportage avec 14 photos)  Le lendemain, vendredi, nous avions bien l’intention d’assister à un débat sur le terrorisme à Bastogne mais une erreur de paiement nous en a empêché. De plus, nous en avons profité pour visiter l’exposition du peintre  Bosmans au musée en Pïconrue. Magnifique expression paysanne de la douceur ou de la dureté de la vie au centre de l’Ardenne. Nous avons apprécié. Nous avons reparcouru les deux autres  expositions permanentes sur de la naissance à la mort et sur les légendes ardennaises comme le diable, les fils Aymon, les fées, les lutins…..(26e reportage avec 226 photos). Retour avec un visétois qui a enregistré le colloque organisé par Tempora  sur l’actuel terrorisme. Retour vers 19 h.  Samedi 10, l’assemblée générale annuelle a vu les points habituels, le renouvellement pour 3 ans de 5 membres et l’acceptation de 4 nouveaux membres : Sylla Astou, Maltus Isabelle, Kinet Didier et Reggers Guy. Une quinzaine de jubilaires ont aussi été fêtés pour les 20 ou 35 ans de cotisation à l’asbl. La photo dans le cloître de la trentaine de participants a clôturé avec le verre de l’amitié cette assemblée. Furent aussi fêtés pour leur passage à la pension (au 1er février, Maryse Waterval et au 1er avril Jean-Pierre Lensen) par une remise de fleurs et surtout un grand nombre de livres. De quoi occuper leurs futurs nombreux temps libres !!!! (27e reportage avec 92 photos)

Lundi 12, préparons la visite du collège communal à 17 h. Effectivement, tout le monde est là sauf MM.Aussems et Malmendier. Débutons par le centre de documentation historique puis les autres salles sauf la cave. Savaient-ils que nous avions 13000 livres et qu’une collection de phonos qui n’a pas la place nécessaire pour être mise en valeur. A 18 h.30, les membres repartent avec une enveloppe conséquente. Seront-ils plus persuadés de la pérennité scientifique de notre mouvement.  Les 3 conservateurs et le président les ont accueilli avec intérêt et persuasion. Accueillons aussi en matinée une stagiaire de 5e année de l’Athénée de Visé, Jenna Chelling. Pour le début de la semaine, c’est de rangement qu’il s’agit . Vendredi, elle dactylographiera un article sur La Carnegie Hero Fund en province de Liège durant les années 1940-1949. Le soir et c’est toujours intéressant allons à la Collégiale écouter M. de Beukelaer qui vient parler avec humilité et force de ce que l’église n’a pas toujours suivi les préceptes de la Bible. Franchise surtout sur des sujets actuels que les média mettent en avant. Le lendemain, scannage de documents sur le reconstruction puien carton ppour les réserves. s dégagement de quelques boites que nous gardions par dessus tout dans la réserve. Nous poursuivons avec le classement des livres et des revues à inventorier. Mercredi, 5 sur place. Nous entamons véritablement le rangement de la grande réserve affectée par le ravalement des murs de la tour et les travaux du toit, c’est à dire remplie de poussières. Une dernière chose est à prendre en compte par la firme de toiture Lefin, changer la petite fenêtre qui donne sur le toit de la chapelle. Ce sera fait jeudi après-midi (et encore de la poussière et des matériaux laissés sur place). Cécile enlève avec Michael et Jenna de nombreux cartons que visiblement nous n’utiliserons jamais. Ils partiront jeudi prochain avec l’.enlèvement bihebdomadaire des PMC et cartons. L’après-midi du mercredi, sur la suggestion de notre très ancienne collègue Fabienne Lemarchand, vingt-cinq personnes se présentent sur la grand place pour descendre dans l’abri de la deuxième guerre. Le propriétaire de la friture sous laquelle se trouve l’accès aidé par plusieurs ouvriers réussit à ouvrir les deux dalles et une vingtaine de personnes vont descendre. Le conservateur en donnera un petit commentaire avant cette descente aux « enfers » (28e reportage avec 103 photos) . Jeudi, le conservateur assiste à sa dernière réunion de comité de Musée et Société en Wallonie car il démissionnera à la fin du mois à l’A.G. car atteint par la limite d’âge officiel (et non par la fonction !). De retour de cette dernière réunion conviviale au moulin de Beez, nous arrêtons notre véhicule chez Retif où plusieurs matériaux sont achetés , e.a. des boites en carton. La jeune stagiaire rédige des fiches de livres et Cécile termine son panneau sur Marcel Levaux, sous les remarques de M.Theunissen. Le soir, le conservateur soucieux de développer la connaissance contemporaine assistera à la conférence sur le Popûlisme, organisée dans le cadre des jeudis citoyens de l’échevinat de la famille de Visé. Le ln, Marylène continue de relire le texte de Jacques Detro sur Dalhem. Le livre est presque terminé.  L’après-midi, Marylène et le conservateur pour le deuxième après-midi vont restructurer les documents gallo-romains et pour commencer VAR ou les fouilles de Visé Athénée royal, opérée en 1960 par John Knaepen et Jean Massin mais on y trouve aussi des découvertes opérées près du pont de Visé ou sous l’extension du magasin Unic (actuel Carrefour). Dans cette transplantation de documents dans des caisses plus adéquates, des redécouvertes comme de la peinture murale, des céramiques intéressantes. Le lendemain, achat d’une échelle pour mieux travailler dans la réserve (l’échelle des réserves ayant été subtilisée il y a plusieurs années). Le soir,n allons par sympathie assister au festival des chorales qui se tient dans la salle de la Renaissance. A 8 h., c’est le royal cercle chorale César Franck qui en costumes d’époque exécuta 5 chansons de la Grande Guerre. Une petite scénette fut d’ailleurs très appréciée. Puis le groupe Shazam interprêta des musiques des Shadows Décoiffant et rappelant à beaucoup de spectateurs un temps révolu. (29e reportage avec 27 photos et 12 capsules).Dimanche, journée anniversaire en famille puis après visite de la fête de la Coquille d’Erquy à Oupeye (30e reportage avec 27 photos).

Lundi 19 mars, nous accueillons un nouveau stagiaire, Tanguy Mondelaers, d’Oupeye, élève en secrétariat-accueil du Sacré-Coeur. Le gros de son travail , vu sa passion pour les conflits du 20e s. sera de classer des photocopîes d’articles historiques et  de retaper une chronique manuscrite des 18 jours de mai 1940 et d’aider à certains travaux du musée. Jenna Cheling mettra en texte le dernier livre d’or du musée (depuis 2014) et procédera à de nombreux scannages, notamment du dossier d’Albert Jaminet. La future stagiaire Astou Sylla nous rencontre en fin d’après-midi pour recevoir des instruction sur son travail d’avril. Mardi , nous recevons un nouvel outil : un présentoir à vidéoprojecteur qui sera bien utile pour les conférences du centre culturel. Cécile s’occupera du site internet. Marylène termine la mise en page du  livre de Jacques Detro  : Dalhem le Comte Tome II, elle complétera les dernières illustrations avec le conservateur. Le président Claude Fluchard viendra relire le fonds Michaux concernant Visé avant 1945. Le soir, allons chez notre bénévole Raoul pour moderniser son PC (Facebook). Terminons la soirée en organisant les tours de garde pour les prochains mois et envoyons par mail la convocation au prochain comité et les annexes préalablement relues.  Seuls 3 membres ne sont pas  contactables par mail. Bientôt il n’y en aura plus qu’un. Mercredi, c’est la surprise, deux plombiers mettent un nouvel évier au bureau. Enfin de l’eau chaude ! Merci les gars. Avec Michael, qui est le stagiaire du mercredi, allons inventorier et photographier les oeuvres d’art de l’hôtel de ville. Il y aura les peintures du  bureau du bourgmestre qui seront inventoriées vendredi après-midi. Jeudi, entamons la comptabilité du mois de mars. Puis à la demande de Guy Jolly, retrouvons des infos sur la victoire du jeune Eddy Merckx au critérium de Visé le 14 août 1965.Vendredi passage d’Eddy Bruyère amenant divers articles pour Claude Fluchard. Terminons la journée de Vendredi par la suite du rangement des réserves gallo-romaines : des surprises ou plutôt des redécouvertes avec e.a. des tuiles avec marques AAF et des creusets et scories. Il reste beaucoup à faire. Ce sera pour nos loisirs de retraite. Samedi, c’est Marylène qui garde le musée. 

Dernière  semaine de travail rémunéré par la ville de Visé pour le conservateur du musée régional de Visé. Le lundi, allons au musée du carnaval de Binche pour assister à l’assemblée générale de l’ICOM-Belgique, anciennement  association francophone des musées de Belgique. Non seulement pour rencontrer des connaissances actives ou déjà retraitées comme Philippe Joris du Musée d’armes ou du Cinquantenaire ou du musée de l’Imprimerie (Pierre-Jean Foulon). Parmi les 19 candidatures individuelles, Cécile Lensen est acceptée à l’unanimité. L’après-midi, découvrons le projet de la nouvelle présentation du carnaval de Binche. Très original. Puis l’exposition sur les masques indonésiens nous est présentée. (31e reportage avec 89 photos) Le lendemain, tout lemonde au travail. Marylène continue la relecture du livre de Jacques Detro, Cécile élabore son dossier du musée et les nouvelles rubriques du site internet. La stagiaire Jenna réalise les plastifications des fiches de la visite insolite du musée. Tanguy termine le cahier sur les 18 jours et ensemble, nous revoyons l’itinéraire de cette évacuation de Verviers à Nice. Le soir, c’est le comité de l’asbl qui se réunit. Tout le monde est présent (sauf 2 excusés). Les fonctions actuelles sont maintenues mais on cherche un trésorier. Ce sera fait à la prochaine réunion. Le lendemain, l’assemblée générale de Musée et Société en Wallonie. Nous donnons notre démission, (atteint par la limite d’âge et membre fondateur). 3 conservatrices des musées de l’Eau, de l’imprimerie de Thuin et des Celtes de Libramont complètent le podium (12 administrateurs en tout et une nouvelle présidente, Chrystelle Rousseau du musée de la photographie de Charleroi). Nous-même, Coraly Aliboni du musée de Charleroi également démissionnaire et l’ancien président, Pascal Lefebvre sommes fêtés à juste titre. Merci les gars. Fernand Collin du Préhistomuseum reste le seul administrateur depuis la création il y a 20 ans de cette association. Une sociologue française et le coordinateur du pole muséal de Mons nous expliquent les innovations à mettre en avant dans un musée du XXIe s.  (32e reportage avec 16 photos).Jeudi, passage de professeurs de stagiaire qui nous offre un beau cadeau. Il est vrai qu’un article dans Visé Magazine nullement télécommandé nous a surpris et évoquant notre carrière (35 ans, 6 échevins, 2 bourgmestres et 2 lieux d’étude….c’est nous qui l’ajoutons deux rénovations du musée en 1990 et en 2010-2011).  Vendredi le dernier jour de notre carrière à la ville de Visé, quelques travaux avec le stagiaire et des contacts avec une librairie et la poste avant d’être accueillis par mes amis des échevinats de la culture, de la famille, le comité de la s.R.A.H.V. et les échevins Dessart, Lejeune, Kariger et le maïeur ainsi que Mme Massin et Fabienne Lemarchand. Merci pour les cadeaux de chacun. Merci d’avoir associé notre épouse fleurie. La carte de remerciement nous a ravi. Samedi, l’ouverture du musée est tenue par Marie-Josée Counasse. Le lendemain, 1er avril, nous remplaçons Cécile Lensen pour l’animation sur le musée insolite. 28 personnes viendront à cette animation. Nous sommes accompagné par Astou et Jessica qui seront stagiaires en avril, toutes deux étant étudiantes en Tourisme de l’école d’hôtellerie. Ceci clôture ainsi la chronique de notre dernier  mois de chef de bureau à la ville de Visé (35 ans et 1 mois soit 421 mois !!!!!)