Mai du muguet aux souvenirs. Et un triste 31 mai.

Mai du muguet aux souvenirs. Et un triste 31 mai.

Lundi 1er mai, visite mémorielle à Malines et à Breendonk. L’expo Jean Donnay se terminera le 7 mai avec une visite guidée à 15 h.  Le 3e colloque qui était prévu le 6 mai sur la reconstruction est reporté au 7 octobre. L’expo Jean Donnay remisée de 15 jours qu’une nouvelle exposition est prévue toujours hors les murs à la maison de la Montagne St Pierre du 20 mai au 11 juin, sur Lixhe et Lanaye. Le 19 mai à 20 h>., Alain Colignon viendra parler au centre culturel des relents antisémites déjà avant 1914. Le jeudi 25 mai à 14 h., ce sera une visite archéologique de la Montagne St Pierre.

Première semaine, premier jour, premier mai : 18 participants sont allés découvrir avec émotion la caserne Dossin, bien changée en appartements de nos jours mais qui à partir de 1941 hébergea des milliers de juifs razziés dans toute la Belgique et qui partirent en 28 convois vers la mort. L’exposition traite de l’avancée du nazisme et du destin non seulement des juifs mais aussi des tziganes. Après le repas pris au centre ville, le car d’Atlas Cars nous déposa au fort de Breendonk, le camp  de torture où les Allemands avec l’aide de collabos locaux  torturèrent, mirent à mort nombre de résistants et des juifs aussi (52e reportage avec 1046 photos). Un des participants, M.Raze nous donna les documents offert à  son grand-père  comme Juste parmi les Nations.

Marylène s’attella à terminer les panneaux sur Lixhe-Lanaye. Ce même 2 mai, une réunion du comité avec 10 administrateurs présents sur 14. Mercredi, Guy Reggers nous gratifie de sa collection de cartes-vues que nous allons scanner. Marylène va le chercher et le conservateur le ramène, non sans visiter les petites rues de Lanaye. Un arrêt à la Librairie Rive gauche, qui nous garde les revues sur la guerre 14-18 et nous repartons avec ces précieux bagages. Nous rencontrons M.Berger chez René Marx pour mettre au point l’enregistrement des chansons 14-18 prévues en septembre. La salle choisie sera l’église de Devant-le-Pont. Jeudi, nous présentons de César à Charlemagne au foyer culturel de Sprimont. Les documents de M.Reggers sont scannés par le stagiaire Dimitri, qui l’après-midi avec Marylène ira garder l’exposition sur Jean Donnay à Cheratte. C’est Emile Willems qui gardera l’exposition le samedi et dimanche, ce sera Raoul et Jean-Pierre qui seront de garde pour cette dernière journée d’exposition. Nous mettons d’ailleurs les 40 cadres sous plastibulle en une heure.(54e photo avec 46 photos). Le matin même, nous avons commenté la ville pour un groupe de Namur, les Bas-Rouges (53e photos avec 3 photos).

Lundi 8, ce sera le transport des oeuvres en voiture et des grilles et panneaux avec le camion de la ville conduit par Pablo. Tout est remis en place pour midi. Nous participons dans l’après-midi à l’A.G. de la Codef, qui prend en charge nos désidératas au niveau de nos emplois APE. Mardi, c’est  l’AG d’Animation Chrétienne en Tourisme qui nous permet de découvrir un magnifique lieu, le presbytère de St Jacques (55e reportage avec 17 photos). On termine de ranger les oeuvres emmenées de Cheratte. Maryse inventorie les nombreux documents rentrés dans les collections.  Marylène prépare l’exposition sur Lixhe-Lanaye jusqu’à la semaine prochaine, week-end compris. Cécile frotifie le site internet et prépare de nouvelles rubriques.  Mercredi, photocopie 600 exemplaires du toutes-boites pour les habitants de ces deux villages. Après-midi, une réunion importante de MSW se tient au musée de la Photo de Charleroi. Il s’agissait en matinée de désigner le remplaçant de Françoise Gohy, démissionnaire comme directrice. L’heureux élu sorti des 4 entretiens est Clément Lalot. Je m’excuse pour une réunion sur les commémorations de Cheratte,n étant retenu par un sympathique anniversaire familial. Nous recevons les invitations ce jeudi et Raoul se charge de les mettre sous enveloppe. Elles partiront vendredi de l’administration communale. Ayant eu une réponse positive pour notre projet de rue en wallon, nous nous réunissons pour définir nos actions futures : Marie-Josée Counasse, Paul D’herde. Vendredi, 5 braves vont porter aux populations de Lanaye et de Lixhe l’annonce de l’exposition. L’après-midi, nous sortons de nos collections les différents panneaux qui meubleront l’exposition en plus des 10 panneaux réalisés par Marylène : 2 sur les bourgmestres, 2 sur les villages, 4 sur  le patrimoine industriel et 2 sur les rues qui racontent l’histoire. Le samedi, c’est, une fois n’est pas coutume,  que nous assistons à l’assemblée générale de Patrimoine Industriel Wallonie-Bruxelles au musée des Transports en commun de Liège. Après le repas, une visite guidée de cet étonnant musée (56e reportage avec 142 photos) puis une visite du quartier de St Léonard et la découverte d’un riche passé industriel avec usines, cités, entreprises actuelles…..(57e reportage avec 123 photos). Dimanche, notre visite et notre repas à Maastricht est l’occasion de prendre quelques photos d’enseignes (58e reportage avec 6 photos)

Lundi 15, enregistrons chez M.Lacroix la petite capsule wallonne sur l’histoire des rues de Visé. Visé avao les voyes (59e repôrtage avec 3 photos). Le conservateur se lance dans l’écriture du nouveau numéro des Nouvelles Notices Visétoises Bilan 2016. Maryse continue l’inventaire des documents à l’ordinateur, Marylène classe les cartes-vues qui passeront par un cadre photos. Elle relit le livret de l’exposition que nous avons établi. Mer.credi, un ami nous a envoyé les photos de l’enterrement de Jean-Denys Boussart (60e reportage avec 22 photos)

Avec Maryse et Pierre Arets , montons l’exposition à Lanaye : 15 grilles caddies à meubler. Gros souci, où sont passées les panneaux demandés à Pixart. Cécile les cherche et on les récupère le vendredi matin et nous allons le stagiaire et moi les placer. L’exposition sera prêté à temps. Différents coups de fils nous attendent l’après-midi . En soirée, nous continuons l’élaboration des notices. Le plus fastidieux est de classer les documents reçus par sections (ou thèmes) . Nous avons aussi un contact avec Paul Bolland pour sa généalogie. Joseph Massin et un autre M.José Bolland doivent se retrouver pour une bonne détermination.. Le soir, Alain Colignon explique l’antisémitisme surtout en pays germaniques dès l’occupation française sous Napoléon (61e reportage avec 6 photos et 3 films). Le samedi 20, c’est d’abord à 11 h., l’intéressante conférence sur les fouilles menées au Trilogiport de Hermalle-sous-Argenteau au musée de Herstal. (63e reportage avec 60 photos). Puis à 17h., le vernissage très achalandé (50 p.) de l’exposition au musée de Lanaye avec la présentation de Luc Lejeune et les explications de J.P.Lensen. (62e reportage avcec 50 photos). Dimanche, le public est très succinct.

Lundi, Cécile est présente pour surveiller les premiers travaux d’enlèvement des châssis. Deux ouvriers enlèvent les 20 ouvertures du musée. Que celà va vite même avec deux hommes. (suite des travaux : 64e reportage avec 171 photos).Nous découvrons ensuite l’exposition de Mimi Finck. Mardi, ils sont 5 et là c’est déjà le bureau qui s’ouvre ou qui souffre c’est selon. Maryse s’en retourne et Marylène commence à corriger les premières pages des Nouvelles Notices. Avec mon véhicule appareillé, j’aide Théo Broers à aller chercher son épouse en maison de repos à Fouron . Je réïterai ce service amical samedi, sans me douter de  ce qui allait se passer à la fin du mois. Mardi en fin d’après-midi, c’est à Michel Vincent de la RTBF que je réponds au sujet de la balade archéologique du jour de l’Ascension. Mercredi dans un capharnaum, je peux dire que le 1er étage est terminé (châssis placés et les entourages plâtrés) et que le 2e le sera lundi 29. Travail professionnel mais malgré tout, c’est beaucoup de contrariétés et de « saletés ». Jeudi de l’Ascension, 22 participants à la visite archéologique de la Montagne Saint-Pierre.(65e reportage avec 10 photos).  Le lendemain, point de pont mais avec Dimitri, nous  ne savons pas utiliser les  postes de travail . Nous allons à Belle-Ile chercher des livres à Club puis chercher le François Maréchal acquis à l’hôtel de ventes Elysée. En fin d’après-midi, remercions Dimitri en lui offrant une glace chez Lamorgèse. Samedi, journée chargée. Le petit coup de pouce pour Théo Broers et j’en profite pour faire quelques  photos de l’ancien couvent des Ursulines (66e reportage avec 6 photos), puis la visite de l’exposition « Visez les alternatives » aux Arbalétriers (69e reportage avec 12 photos) puis non sans mal aller présenter la petite capsule wallonne à la journée wallonne de la F.W.B. à l’abattoir de Bomel. (68e photo avec 5 photos)   La journée n’est pas finie car il y a la fête médiévale dans le parc du château d’Oupeye avec joutes et tournois. (67e reportage avec 58 photos et 2 films).

Dimanche, effectuons notre voyage mensuel en Gaumee et nous hâtons le pas pour arriver à la Collégiale accueillir les membres (2 !!) de la voie Charlemagne. Martin Purnode nous avait précédé. 

Lundi , dans le peu d’espace, réglons nos comptes du mois de mai; Mardi, la serrure du musée est changée et les faux plafonds sont en cours de réinstallation. On attendra encore pour les peintures et donc pour  la réinstallation des bureaux et des collections. Un autre anniversaire nous attend en soirée, celui de notre épouse. Toute la petite famille est là. Le dernier jour du mois, Marylène termine les corrections des Nouvelles Notices. Maryse nous accompagnera pour la première mission photographique sur les maisons de la reconstruction. On commence au 29 de la rue du Collège pour terminer sur les sections occidentales de la rue Haute au N° 18. Une fiche descriptive est remplie pour chaque maison et des découvertes chaque fois. Il faisait chaud. Les images de la revue seront parachevées jeudi 1er juin et en ce jour, une nouvelle nous a attristé : Théo Broers avait chuté d’un arbre et en était mort dans la soirée.