Mai 2018  un printemps actif

Mai 2018 un printemps actif

Quelles activités se mettre sous la dent : la visite du musée sur le thème des armes individuelles de la 2e guerre par Jean-Marie Levo, un mini-trip à la rencontre de Claude Monet et Vincent Van Gogh les 12 et 13 mai,  une conférence sur les décors gothique le 18 mai et le lendemain, un printemps des musées avec 8 musées visétois et pour terminer une visite de l’exposition Viva Roma le 26 mai.

Le travail des conservatrices a été centré sur la terminaison des publications et l’actualité du site internet. Le directeur du musée Jean-Pierre Lensen termine à l’arraché les nouvelles notices visétoises qui comprendront 112 pages avec en plus du bilan 2017 un article sur le journal édité de 1911 à 1914 « Le Courrier du Geer » par Claude Fluchard et l’écho en images de l’exposition sur les Paysagistes de la Basse-Meuse par Marylène Zecchinon. Le dimanche 6, allons visiter ce building en cours d’achèvement – encore un an d’attente – de l’avenue Albert 1er (48e reportage avec 43 photos) et l’après-midi, Jean-Marie Levo présente devant un public très intéressé les armes du soldat fantassin de la 2e guerre. (49e reportage avec 23 photos et 1 capsule)

Lundi 7 mai, Cécile Lensen participe à une formation sur le règlement général des données personnelles au musée de la céramique d’Andenne, organisée par MSW. Avec Raoul de Selliers, allons à la commémoration des cyclistes frontières rapport à mai 1940 à Liers. (50e reportage  avec 43 photos) Point d’école visétoise (celle logée à l’ancienne caserne de la rue de Berneau, l’école spéciale Lieutenant Jacquemin). Un bureau de l’asbl le mardi puis après-midi, présentation à Ivoz Ramet de la conférence sur les Trois femmes fatales (22 participantes). Puis JPL ne voulait pas rater le film « La mort de Staline », parodie édifiante sur mars 1953. Le lendemain, le comité d’Eijsden vient chercher une douzaine de panneaux de notre exposition 14-18 pour l’accrocher dans une maison de repos de cette localité (jusqu’au 27 mai). Nous irons voir ensuite la conférence de M.Schreuer sur la procession de Barchon à la tribune de la société d’art et d’histoire de Liège.  Très intéressant voyage lors de ce week-end de l’Ascension : un car rempli de 20 voyageurs et 2 en voitures en transit. Giverny et une arrivée juste pour le repas de midi avant la visite des 6 points forts : l’étang, les jardins et la maison de Monet puis montée vers le cimetière et l’église et au musée des Impressionistes, sur le japonisme. (51e reportage avec 478 photos du directeur et de Marylène)Magnifique. Logement et souper au Campanile de Cergy-Pontoise. Petit Déjeuner convivial avant le départ vers Auvers-sur-Oise, lieu des derniers moments de vie de Vincent Van Gogh. Nous avons découvert le cimetière où Vincent et son frère sont enterrés puis l’église puis le château des Impressionistes avec de magnifiques reconstitutions. Dîner au Salon du vin avant de découvrir la maison du docteur Gachet, qui soigna la « folie » de Van Gogh. Nous arrivâmes trop tard pour l’auberge car le départ vers la Belgique fut programmé à 16 h.30. (52e reportage avec 371 photos) 5 heures plus tard, nous débarquions à Visé. Nombreuses étincelles florales dans nos yeux et une meilleure connaissance des variantes de l’impressionisme, dont le néo-impressionisme.

Lundi 14 après-midi, nous accueillons Martine Collas de La Lumière pour évoquer une visite à l’aveugle au musée le jour de la braderie. M.Reggers fait visiter les écluses de Lanaye à un groupe de fouronnais le mercredi. Jeudi, Thierry Gathon ramène une surprise égarée lors de l’exposition de Richelle en 2017, les esses et le matériel d’accrochage. Puis surprise, l’ancien conservateur est honoré par plus de 120 personnes. Cécile a organisé ce sympathique « guet-apens » et tant Cécile que Lucy Lensen que Claude Fluchard vont évoquer la personnalité si complexe du secrétaire de l’asbl qui sera comblé de cadeaux; celui-ci remercie d’ailleurs tous ces amis venus lui souhaiter une retraite « active ». (53e reportage avec 12 photos). Bon et agréable moment convivial et festif. Le lendemain, les nouvelles conservatrices récupèrent et le nouveau directeur !! accueille Flavio di Campli venu quérir des livres en double. Puis des photographes viennent s’enquérir des possibilités de photographier la châsse de saint Hadelin, pour une publication sur la route mosane des châsses (56e reportage avec 4 photos) . Juste le temps de passer découvrir l’exposition sur les charbonnages du musée de Herstal. (54e reportage avec 14 photos)  Le soir, c’est Aline Wilmet qui présente les décors de l’architecture gothique en Belgique 21 spectateurs intéressés par cette passionnante recherche basée sur l’observation, les structures, les matériaux, le type d’outil….. (55e reportage avec 6 photyos et 5 capsules). Samedi 19 et dimanche 20 , c’est le printemps des musées à la sauce visétoise : malgré une bonne publicité, le public ne répondit pas à l’appel : une petite cinquantaine de visiteurs pour l’ensemble des musées. Le musée du chemin de fer sortit un peu du lot. Il est vrai que le week-end de la Pentecôte n’était pas le moment le plus idéal. Le musée du chemin de fer est celui qui s’en tire le mieux (57e reportage avec 83 photos de Marylène Zecchinon)

Mardi, Cécile Lensen participe à la rencontre provinciale du Tourisme au Préhistomuseum pendant que le secrétaire participe au War Mémory au cimetière de Robermont où il s’agit d’honorer les soldats tués lors du premier conflit mondial et enterrés dans les caveaux familiaux (58e reportage avec 45 photos).  Agréable moment où des enfants dela fin du primaire  parmi les 400 élèves présents vont rappeler la vie des 2 soldats spécialement honorés.  La journée du mardi 22 se conclut par un comité fort assidu (12 présents sur 16). Nous avons la surprise de recevoir de la part de notre ancienne employée, Maryse une centaine de revues (Histoire, Historia, Science et Visé et Le Vif). Mme Bernadette Massin nous a aussi prodigué d’un nombre appréciable de revues historiques. Le lendemain, discussion du staff en rapport avec les améliorations à apporter au musée. Jeudi, le directeur du musée assiste à une réunion mise sur pied par la CODEF  sur le futur statut des asbl qui prendra cours en 2020. Cela voudra surtout sur les moyennes et grandes asbl. Mais méfiance. Les premières épreuves des Nouvelles Notices arrivent. 

Cécile a envoyé dès le 21 mai à la liste des correspondants le message de l’asbl sur le RGPD. Réponse attendue. Rappelons que tous les mercredis, le stagiaire du Sacré-Coeur Michael oeuvre : il a rédigé des textes pour le voyage à Giverny, et sur la crypte de Devant-le-Pont.  Le vendredi après-midi, le secrétaire répond à l’invitation de l’inauguration de la plaine de jeux de Blegny-Mine. Lancer de ballon. (59e reportage avec 14 photos). Le lendemain, petit groupe pour la visite de Viva Roma à la Boverie (60e reportage avec 101 photos) puis visite du salon du volontariat au musée des Transports en commun de Liège. Marylène organise ses visites pendant 3 week-end du musée du chemin de fer. Le secrétaire parachève le dossier du Moniteur. 

Rendez-vous lundi 28 mai avec Céline Gierkens, du service pédagogique de Blegny-mine. Nous y déposons le volume II de Detro. Le secrétaire se penche sur les prochaines nouvelles du Musée. Les conservatrices mettent en page les articles sur les actes du colloque.