Cycle Archéologique : conférences

Cycle Archéologique : conférences

Conférence : Les voies romaines par Marie-Hélène Corbiau.

Le vendredi 14 mars à 20 h. (salle n° 5 du centre culturel)

Cette chercheuse et archéologue de l’Université de Namur s’est spécialisée dans l’archéologie gallo-romaine et spécialement dans l’étude passionnante des voies romaines. Elle viendra présenter ses recherches tant d’archives que sur le terrain. La Basse-Meuse fut sillonnée de nombreuses voies romaines.

Conférence : Le site gallo-romain de Jupille par Catherine Coquelet.

Le vendredi 21 mars à 20 h., (salle n° 5 du centre culturel)

Cette archéologue (SPW) de l’Université de Louvain s’est attachée aux fouilles du vicus de Jupille. Un vicus, c’est à l’époque romaine une bourgade sillonnée d’une chaussée, dotée d’un quartier artisanal, rehaussée d’un temple (Apollon) et d’une nécropole, ici proche d’un passage de Meuse. Nombreuses découvertes importantes. Voici le texte envoyé par Mme Coquelet : Installée en rive droite de la Meuse, la commune de Jupille fut le siège d’une agglomération romaine dont l’étendue maximale est estimée à une vingtaine d’hectares. Cette bourgade, dont le nom antique ne nous est pas parvenu, a appartenu à la civitas Tungrorum, cité occupant au Haut-Empire la partie occidentale de la Germanie inférieure. Elle dépendait administrativement du chef-lieu de la cité, Tongres – A(d)tuatuca Tungrorum, dont elle est distante de 23 km. Après avoir connu un essor au 2e siècle, l’agglomération est délaissée à la fin du Haut-Empire. La rareté des découvertes détermine ensuite un hiatus de plus de quatre siècles, renforçant l’impression que le site tombe dans l’oubli. Au 8e siècle, Jupille-sur-Meuse réapparaît pourtant dans les sources écrites comme le siège d’un fisc royal associé à la mention d’un palais carolingien, vraisemblablement bâti sur les ruines de l’agglomération romaine. Ces ruines antiques, quant à elles, vont subsister très longtemps et influencer dans une certaine mesure le paysage du nouveau bourg qui naîtra au bas Moyen Âge au même endroit, autour d’un château dont la plus ancienne mention date du 14e siècle. Ce site archéologique, aujourd’hui totalement recouvert par le tissu urbain, est connu depuis le 19e siècle. Les fouilles anciennes et les interventions archéologiques effectuées depuis 1999 par le service de l’Archéologie du Service Public de Wallonie (Direction de Liège) en collaboration avec le Foyer culturel de Jupille-Wandre ont contribué à illustrer plusieurs aspects de l’urbanisme de cette agglomération romaine (notamment un sanctuaire dédié à Apollon) que nous proposons de vous faire découvrir au cours de cette conférence. PAF aux conférences de 4 € (adulte) et de 3 € (membre)

Conférence : Les dernières découvertes importantes en Basse-Meuse par un archéologue du SPW

Le vendredi 28 mars à 20 h.(salle n°5 du centre culturel de Visé)

Le service des fouilles du SPW – Direction de Liège a effectué ces Dix dernières années d’importantes découvertes dans notre région. Les fouilles sont souvent conditionnées par des nécessités de terrain : Des terrains à industrialiser, des extensions de carrière, des zones à construire font l’objet de survey archéologiques. La SPI+, la fondation Roi Baudouin et le Port Autonome de Liège ont par ex. permis aux chercheurs d’explorer ces terrains et d’en tirer le meilleur parti, aidés par toute une série de spécialistes : géologue, anthropologue, palynologue, physicien, céramologue. Passionnant ou exaltant PAF aux conférences de 4 € (adulte)et de 3 € (membre)