Juillet, mois de préparation

Juillet, mois de préparation

En juillet 2016, peu d’activités grand public, le musée ouvert normalement. Une seule visite , celle des musées de Bastogne le samedi 6 juillet. Maryse prend ses vacances. Le mois sera consacré à parachever le livre et l’exposition des 400 ans de savoir à Visé.Marylène, Cécile et le conservateur à la barre ainsi que Mmes Henneau, Piront et Boulvain.

Le dimanche 3 juillet, quelques personnes au musée pendant  qu’à quelques mètres, les Francs-Arquebusiers tiraient à la cible dans le jardin du cloître. Le matin, avons pris quelques photos du site du Trilogiport en plein démarrage : une grue et un hangar en construction (59e reportage avec 10 photos). Lundi 4, un peu de trésorerie. Le lendemain, Raoul et le conservateur remettent de l’ ordre dans les réserves. Les dernières acquisitions de l’année sont rangées dans les endroits ad hoc comme les magnifiques céramiques du fonds Beaujean et les documents Bruyère. Le tout est parachevé le lendemain par le classement des documents papiers. Nous avons aussi demandé à Michel Bovy de nous réaliser de petits bancs pour l’exposition.. Marylène continue à mettre en place les textes de la monographie de l’exposition. Cécile termine l’élaboration des flyers, de l’affiche et des invitations de l’exposition (commander le jeudi) et elle se lance dans la confection des panneaux dont une grande banderole chronologique des 400 ans. Le lendemain, parachève les textes sur le site du centre culturel avant 1616. Marylène les mettra en scène le lendemain. Vendredi, parachève la transcription des comptes du premier semestre par poste avant d’en faire un bilan détaillé . Le soir, allons assister au cortège septennal de Tongres (60e reportage avec 183 photos) qui présente tant la vie de la Vierge Marie que la Passion du Christ en donnant l’occasion de présenter une centurie de soldats romains, n’est-on pas dans notre ancienne capitale de civitas, Tongres ? Samedi 9 juillet, une fois n’est pas coutume, partons en 2 voitures (9 participants seulement) visiter Bastogne, son étonnant musée Bastogne War Museum et le site voisin du Mardasson avant de découvrir l’art de Comès, les âges de la vie dans l’Ardenne ancienne et de nos jours ainsi que les légendes au musée Piconrue (61e reportage avec 470 photos). Une des deux voitures ne reviendra pas de suite car elle ira s’aventurer au festival du Conte de Chiny, l’attraction incontournable du 2e week-end de juillet. Me plonge le lendemain dans le récit de la bataille des Ardennes. Quel sacrifice, quels héroïsmes, la folie d’un homme A.H.. On eut chaud à l’époque mais le cause était entendue à la Noël 1944.

La semaine suivante, Maryse prend de bonnes vacances, Cécile s’occupe des panneaux de l’exposition, Marylène met en page la prochaine revue sur les 400 ans de Savoir et attend les 10 parties du chapitre spécifique aux Sépulcrines. Le conservateur coordonne et prépare les 2 parties : livre et expo. Michel Bovy nous réalise des bancs d’école (en miniature). le mardi 12, un car entier de Bruxellois est promené dans Visé, sous la conduite de JPL et de MZ. Une heure c’est peu mais on y arrive. (62e reportage avec 3 photos). Eglise et centre historique au programme. Après-midi, nous (CL,JPL et MZ) rencontrons Marie-Elisabeth Henneau à l’université qui nous fait le topo : les articles sur les Sépulcrines vont arriver. Le lendemain, le président nous parle de ses visites au St Sépulcre, à Jérusalem. Le conservateur fait aussi le bilan financier du premier semestre, terminé pour le 15. Vendredi, Jean-Pierre Lensen va inaugurer avec une trentaine de conservateurs le nouveau site internet Muséozoom. Nous y avons une petite participation(63e reportage avec 31 photos). C’est au musée de la Photo de Charleroi que ce « vernissage » a lieu avec un discours fort apprécie de Mme Salvi. Nous félicitons toute l’équipe de MSW. Des musées présentaient aussi leur spécialité gastronomique. Le samedi, petite réunion du CA des Centres culturels visétois. Nous relisons les 50 premières pages du livre. Samedi et dimanche, les deux conservatrices adjointes sont sur le pont. Pas l’occasion de participer à la fête de Devant-le-Pont et ses folies sur Meuse.

Lundi 18 juillet, Raoul de Selliers et Claude Fluchard nous font visiter  les locaux de l’ancien Athénée telle qu’elle était dans les années 60. Le reste de la semaine est fait de mises en page et de mises sur panneau. Le 21 juillet, le voyage familial mensuel habituel conduira la petite famille Lensen-Taxhet à découvrir la grande fête des métiers au Fourneau Saint-Michel où nous avons été séduits par l’exposition sur le patrimoine immatériel, les métiers en action et les belles photos de la faune européenne (chats sauvages, loups, ours)(64e reportage avec 123 photos).