Juillet, les tropiques

Juillet, les tropiques

Pas d’activités grand public prévues, sauf l’ouverture du musée du mardi au samedi de 15 h. à 17 h. . Le dimanche 1er juillet, l’envie était forte d’aller à La Panne, assister à la réinhumation de 4 soldats belges dont les restes du dalhémois Dethier. Arrivés au Guillemins, le directeur et son épouse voient avec consternation que les appareils à tickets sont pris d’assaut. Trop tard pour attraper le train de 10 h. Sauter dans la voiture et 3 h. plus tard, arrivée à Adinkerke (La Panne), petit brekfast au bercail avant de se rendre tout à côté au cimetière militaire belge. Tribune d’honneur et pour nous à côté de la presse et des caméras . Les préparatifs habituels, arrivée du 12e de ligne et du Band de la Marine, puis arrivée du ministre de la défense puis du représentant du Roi. La maire de la Panne puis un historien évoque le centenaire de ce cimetière. L’émotion monte quand une FORD T  ambulance de la Grande Guerre amène les 4 cercueils pris en charge par des soldats de la Grande Guerre qui les remettent à des soldats actuels, l’ensemble amené à l’intérieur du cimetière où le représentant du roi mais aussi des membres des familles ainsi que le bourgmestre de Dalhem, M.Dewez les ont honorés. (76e reportage avec 66 photos et 6 capsules)

Tout le week-end, le texte est corrigé et rerecorrigé lundi par Marylène. Des mises en page légèrement différenciées et un travail de remise au net. Mardi matin, les corrections sont terminées et une petite mise au point entre Cécile et  l’imprimeur pour la qualité du papier. le tout comme promis sera prêt le 14 juillet. Mardi 3 marque aussi le premier jour de travail d’Astou Sylla. Sa première semaine, elle aura retranscrit les mouvements bancaires avec le directeur et vérifé les justificatifs et aura commencé à classer les revues. Mardi à 17 h., le comité se réunit pour la quatrième fois et traite des nouvelles dispositions horaires et des toutes prochaines activités. Réunion précédée de la visite du musée en 20′ pour les administrateurs qui le souhaitaient -(Guy et Isabelle) car de plus en plus les administrateurs seront sollicités pour être de garde au musée. Marylène refera le point sur les souscripteurs et reclassera les photos depuis le mois d’avril (entre les siennes et celles du directeur). Petit repos pour les conservatrices qui se sont données à fond pour la sortie du livre. Jeudi et vendredi pour Cécile et jeudi pour Marylène. Vendredi, était prévu le texte des journées du patrimoine mais le Mondial nous a scotché devant l’écran. Moment historique dit-on. Un Brésil effaré et une grand place de Visé bondée. Découvre avec bonheur un article de l’organe des anciens du Collège St Hadelin, l’Union consacré au conservateur du musée de Visé…..Ce vendredi, passage à Leuze chez Kewlox et ramener  un meuble pour le musée. Marylène est de garde au musée ce samedi.

La 2e semaine de juillet, Marylène termine de ranger les différentes photos réalisées depuis avril par JPL et Marylène et se lance dans le rangement de nos publications, stockées dans la grande réserve. Cécile  remet en ordre de nos anciens PC qu’elle relifte. Astou range et inventorie les derniers livres et les revues. Le directeur du musée termine lundi le texte de la balade des journées du patrimoine. 10 arrêts d’un patrimoine insolite : des dialogues improbables avec le patrimoine. Mardi, nous recevons M. Malpas  de Beaufays qui vient nous  donner ses archives généalogiques. Comme plusieurs millions de Belges, assistons à la malheureuse défaite de l’équipe belge face à la France. Mercredi, allons chercher du matériel de rangement chez Superplastic puis ramenons deux vitrines du magasin Retif. Aura-t-on bientôt un nouveau Fonds du Hasard de Cheratte, ce n’est pas impossible rendez-vous en août. Mme Gierkens travaille pour terminer le 2e tome de Dalhem de Jacques Detro qui devrait sortir fin août. Patience. Jeudi, assistons à une réunion  à la CODEF où plusieurs points sont abordés devant une assemblée d’une vingtaine de responsables d’associations sans but lucratif avec la réforme du droit des entreprises, du travail semi-agoral et de la réforme surtout des APe, soutien de l’associatif. Allons au Forem déposer un document du secrétariat social arrivé en retard. La secrétaire veut mieux classer les revues. Le soir, toujours attentif à cette superbe émission qu’est secret d’histoire où en deuxième partie, on nous évoque une des égéries de la révolution, Théresa Cabarrus qui termina sa vie comme princesse de Chimay et dont nous reprenons la biographie dans notre conférence : les trois femmes fatales. Quel destin. Le lendemain, passons à la Banque avec le trésorier Guy Reggers. Petit bug informatique à l’ING. Ce même jour, une grande partie de nos deux subsides (expo 14-18 et centre labellisé) est arrivé sur nos comptes. M.Reggers nous a détaillé les dernières publications qu’il a acquis. Et en fin d’après-midi, allons chercher les actes du 3e colloque. Les 55 premiers exemplaires sont disponibles et des auteurs et conservatrices aux aguets viennent chercher leur exemplaire. C’est samedi 14 juillet, qu’après une conférence succincte donnée par le directeur général de la ville de Visé Charles Havard sur l’histoire de notre pays, nous présentons lors de l’exposition des artistes amateurs de Visé et d’Aiguillon notre livre et en offrons au bourgmestre de Visé Marcel Neven, au maire d’Aiguillon Jean-François Sauvaud et à l’échevin de la Culture, Viviane Dessart. La souscription à 28 € est maintenue jusque fin juillet. Astou garde le musée où 4 visiteurs viennent découvrir les salles d’exposition permanente. Après cette exposition, un cortège rassemblera le matin  les associations patriotiques avec de nombreux drapeaux ainsi que l’association des gendarmes pour honorer quatre monuments : celui de la rue Basse, d’Albert 1er, des gendarmes à la Poste et du 12e de ligne à Devant-le-Pont. La victoire des Belges face à l’Angleterre accompagne ces festivités du 60e anniversaire du jumelage Visé-Aiguillon. Nous sommes dans l’après-midi au festival du conte de Chiny où nous trouvons toujours auprès de libraires quelques livres pour nous ou pour le musée  Le lendemain, après la Messe et un intronisation par la confrérie de l’Oie, a lieu le renouvellement du jumelage, sous-tendus par les chants du cercle choral royal César Franck. Un repas convivial sur la Grand Place réunira plus de 400 convives. L’après-midi, continuons nos rangements de photos sur le patrimoine visétois. Comme la veille, on ne peut éviter le match cette fois-ci de la finale France-Croatie gagné semble-t-il  par la meilleure équipe !