Février, mois court mais dynamique

Février, mois court mais dynamique

Quoi de neuf en février : la visite du premier dimanche du mois aura lieu à la Collégiale de Visé avec l’explication tant technique que stylistique de la châsse de saint Hadelin , puis il y aura une visite de Bruxelles le 17 février puis une conférence de Marcel Otte le 22 février sur ce qu’on peut en dire des découvertes de la place Saint-Lambert sans oublier un film documentaire exceptionnel : les soldats belges dans l’armée du Tsar ou la saga des autos canons le 13 février à 20 h. dans la salle des Tréteaux dans une recherche pointue de Françoise Lempereur. 

Mais suite à l’inauguration en chansons de la nouvelle salle des Tréteaux, il y eut plusieurs spectacle du 31 janvier au 3 février. La première réunion du comité s’est tenu le 1er février. Le bilan des activités et financier a surtout été évoqué. La visite de la châsse a drainé 16 visiteurs pour une visite qui a duré 90 minutes. Les repentirs ont été visionnés ! (soit les inscriptions qui ont été testées – 8e reportage avec 1 photo et le film de l’hymne à saint Hadelin)

Entre le directeur qui s’extasie avec l’émission Affaire Conclue et le passage au musée, il y a beauoup de temps pour sa famille. Marylène qui s’occupe de la gestion des membres avec dans le fichier des membres depuis 1982 la remise des membres 2018 et 2017 en vue de connaitre les futurs médaillés des 20 ans et 35 ans de participation. Avec Valentin le stagiaire, arrangeons le nouveau bureau car les peintres vont s’activer dans cette pièce du premier. Un appareil sonore est  inutilisable et la Parc a conteneur sera son dernier refuge. Avec Astou Sylla, l’inventaire des documents se parachève avec le rangement des documents et des papiers avec e.a. des cartes mortuaires, des documents sur les deux guerres, des calendriers et de nombreuses photos et gravures. Il restera à ranger les peintures déjà plastibullées. Le mardi 5 , participons au vernissage de l’exposition  Da Vinci pour les 500 ans de sa mort. Magnifique réalisation de M.Hubert et de l’équipe du MVW. Intéressante la partie des cadrans solaires de M.Elskamp. (9e reportage avec 188 photos) (Avec le stagiaire, allons prendre les dimensions de certains petits patrimoines visétois. L’après-midi, Eddy Bruyère amène son texte sur la meunerie. Jeudi, on nous annonce que nous aurons la salle polyvalente et non pas la grande salle, faute de temps (pour la présentation du film sur les autos canons). Nous recevons vendredi la secrétaire de la production qui nous amène le film sur les autocanons, l’essai est concluant avec la sortie son à améliorer et cela sera fait le lendemain. La semaine se termine avec l’hommage à trois magistrats de 1914 à la chapelle dédié à Walthère Dewé à Sainte Walburge, où le secrétaire et le trésorier ont participé  à cet hommage. Peu de temps après c’est  le nouvel an chinois à l’université de Liège qui nous retient en soirée ave plusieurs danses et musique (10e reportage avec 15 photos et 6 films). Nous ne ratons que rarement l’émission Retour aux sources qui justement était consacré à Toutankhamon avec la participation du professeur d’égyptologie de l’université de Liège Labourie. Cécile est de garde ce samedi car le musée de Visé ouvre tous  les samedis sauf activités extérieures. Samedi et dimanche, le directeur assiste aux deux dernières pièces du 20e festival Marcelle Martin. (11e reportage avec 19 photos le samedi et 12e reportage avec l’opérette  et 44 photos et 5 films). Le dimanche matin, participons pour  la première fois au petit déjeuner de Richelle. Teste le film qui sera présenté mercredi soir. Pas de problème technique.

Lundi, accusons réception d’un don reçu par Marylène de la part de Vittorio Bertorelli, trouvé dans la démolition d’un hôtel de Liège il y a quelques années. (des livres, des médailles et divers documents). Mardi matin, une réunion du staff pour répartir les travaux de l’exposition sur l’enfance. Le directeur prend des contacts avec la Ludothèque et Cécile avec la bibliothèque…Astou continue les inventaires et note les derniers mouvements bancaires. Marylène déposera mercredi le livret sur Lanaye. Mercredi, on  prépare avec Astou et David la salle polyvalente pour le film du soir de Mme Lempereur. Petite promenade à Maastricht dans l’après-midi, le site des murailles a bien changé. (13e reportage avec 50 photos). Sur le pont dès 19 h., Astou, Valentin et Jean-Pierre accueillent le public. Aidé par Guy, nous faisons monter une vingtaine de chaises car nous sommes presqu’une centaine de spectateurs. Après une présentation d’une vingtaine de minutes par Françoise Lempereur, le film a été projeté sur le mur de cette salle polyvalente dont c’était pour ainsi dire la première utilisation publique, une inauguration en quelque sorte.  Magnifique reportage sur cette saga des soldats belges dans l’armée du Tsar. Aucun véhicule ne reviendra de ce front oriental. (14e reportage avec 4 photos et 1 film). Jeudi, Marylène récupère. Valentin reprend la liste des livres de notre centre de documentation et les revérifie. Saint-Valentin, fête des amoureux. La salle des Tréteaux commence la suite de ses spectacles avec trois soirées de variétés avec Melle Typh Barrow. Vendredi, Cécile continue ses recherches et Marylène va suivre après-midi la formation Photo au musée de la Vie Wallonne. L’après-midi, Le directeur et Raoul de Selliers vont voir Vert Bleu Soleil à Liège puis la foire du Livre de Bruxelles. (15e et 16e reportage avec 3 et 16 photos). De bons achats sur le patrimoine, la première guerre mondiale ou l’antiquité. Quelques VIP dans la salon. Retour vers 23 h.  Samedi c’est Marylène qui est d’intendance au musée.

Lundi, rédigeons le dossier Province commencé la veille. Il sera rendu à la Vie Wallonne ce jour-là;  Assistons le mardi à la séance des Bibliophiles liégeois et à la conférence sur Verviers avant l’industrie. Très bien documenté surtout sur l’inventaire d’une quincaillerie. Mme Massin nous fait encore don de plusieurs revues. Acquérons plusieurs lots à la vente de l’hôtel Elysée : une par commission , les paysans de Jean Donny et deux autres oeuvres de Jean Donnay acquises par téléphone. Nous faisons une promenade au château d’Eijsden et le directeur se focalise sur les détails des décors du jardin et du château (17e reportage avec 70 photos). Marylène Zecchinon s’attache à la rédaction du livret sur Lanaye. Astou continue les inventaires. Valentin commencera la remise en ordre des fiches d’auteurs. Jeudi, visite des professeurs de Valentin  mais aussi d’une inspectrice du CESI. Plusieurs remarques d’amélioration des lieux de travail seront faites. Ce jeudi 21, avec les voitures de la secrétaire et du directeur allons chez Ikea chercher plusieurs meubles : trois meubles de rangement, deux chaises et deux bureaux. C’est une première fournée. Avec ces voitures remplies à rabord, arrivons sans encombre devant le Musée. Le compagnon d’Astou et un copain ont été au remontage des colis. Vendredi, Cécile, Michel, Marylène et les parents de Valentin ainsi qu’Emile et le directeur remontent leurs manches. D’autres meubles sont descendus. Tout ce petit monde va se rassasier à la Saladette. On termine dans l’après-midi. (18e reportage a vec 14 photos). Il restera et ce n’est pas une mince affaire à placer les connexions téléphoniques et internet. Le soir, c’est devant un parterre de 20 spectateurs que Marcel Otte, professeur à la retraite évoqua la Place Saint-Lambert  et le caractère sacré du patrimoine ancien. Magnifiquement illustré. (19e reportage avec 9 photos et 2 films). Dans le domaine historique, une pièce de théâtre peut évoquer les relations entre deux personnages historiques :  le compagnie Claude Volter présenta ainsi dans la nouvelle salle des Tréteaux les Meilleurs alliées ou la relation étonnantes entre De Gaulle et Churchill avant le débarquement du 6 juin 1944. La semaine n’était pas encore finie car le lendemain, la Bourse des Vieux Papiers se tenait à l’institut Saint-Joseph . Quelques ventes et quelques achats avec Raoul et Marylène, un bilan en équilibre. (20e reportage avec 8 photos)

La dernière semaine de février se ponctuera avec la distribution d’un dépliant sur Lanaye et la visite du 3 mars : Marylène, le directeur et Valentin passent 90′ minutes pour 240 dépliants. Petit détour dans l’après midi  par l’hôtel de ventes Elysée où nous allons chercher les oeuvres acquises. Le mercredi 27 c’est à la Cité Miroir que nous écoutons les différentes interpellations sur le thème de l’histoire orale : tant les événements de guerre que sur le patrimoine industriel que des récits personnels mais aussi sur des faits religieux ou étrangers. Une bonne centaine de participants. Le livret sur Lanaye nous arrive le jeudi soir, donc à temps