Février, cela repart de plus belle

Février, cela repart de plus belle

Février vous propose plusieurs rendez-vous : le premier dimanche du mois avec une visite du trésor de la Collégiale, le vendredi 13, Jean-Denys Boussart nous revient avec les marionnettes liégeoises, le mercredi 18, c’est Charlemagne qui nous retient au musée de Herstal, le vendredi 20, c’est le portrait d’Albert 1er qui nous sera dépeint, le dimanche 22, c’est la visite de Teuven, village de l’entité de Fouron, entre château et fil électrique.

Dimanche 1, Raoul accueille 7 visiteurs au premier dimanche porte ouverte de l’année pendant que le conservateur commente la Collégiale à 18 participants. Ce matin-là en effet, avait lieu la messe annuelle de St Hadelin -fêté le 3/2. Le groupe de chanteurs « Les disciples de Gretry » animait cet office (reportage de 16 photos). Lundi 2, passons avec Cécile à la salle Ulysse Capitaine où nous copions des chants de la Grande Guerre (8e reportage de 10 photos sur l’exposition sur la café dans cette bibliothèque). Le soir, retour à Liège dans la salle Henri Pousseur  (dans le complexe Opéra….entrée Place République Française) où M. Smeets de Maestricht, ancien secrétaire général de l’Unesco évoque la problématique du patrimoine immatériel majeur en Europe). Huit visétois y assistent. La SRAHV souhaiterait avec l’appui des trois compagnies armées et la ville de Visé faire reconnaître cette originalité comme patrimoine majeur de l’Unesco mais le chemin sera encore long. (9e reportage de 10 photos). Le prétexte de cette conférence est de lancer une nouvelle formation sur le patrimoine immatériel entre les universités de Liège et de Namur.

Mardi 3, le conservateur va chercher les derniers achats en vente publique à Liège : une peinture de Marcel Lagasse et 5 dessins sur la mine puis assiste au conseil d’administration de MSW où les membres s’inquiètent du devenir des musées wallons vu la «pérennité » menacée des subsides. Juste le temps de quitter ce C.A. pour un autre C.A., celui de l’asbl. Où les 11 membres présents découvrent un bilan positif 2014 et la présentation des projets de cette année 2015.

Mercredi, allons prendre livraison des derniers livres écrits par Corine Merken et imprimés chez Andrien. Il s’agit de l’inventaire des près de 900 livres relatifs à la Grande Guerre que nous possédons au musée. Le matin, lors d’un passage au musée de Herstal, rencontrons une doctorante de l’ UCL qui doit se pencher sur l’occupation mérovingienne en Hesbaye et au Condroz. Maryse termine l’inventaire des livres reçus récemment que nous répartirons dans les rayonnages adéquats ce même jour. Marylène rédige quelques textes. Le soir, préparation des nouvelles du musée n°14 (Hiver 2015) avec l’invitation à l’A.G. du 14 mars et les activités de la mi-février à la fin mars. Marylène corrige le tout le lendemain. Ne restent que les détails du voyage à Arras. Maryse commence l’inventaire informatique des documents alors qu’auparavant l’inventaire se faisait dans des livres ad hoc. Un progrès absolument. Jeudi, gros travail de charge, aidé par 3 ouvriers de la ville en matinée puis d’un renfort de 3 autres en début d’après-midi, déménagement de 123 boites de livres (et c’est très lourd)  avec les 3 livres payés par la ville de Visé (et réalisés par nos soins) et relatifs à la Grande Guerre. Le problème est que la salle de repli était au 2e étage. Mais à 13 h.30, la boucle était bouclée. La salle dite des Anciens Combattants où nous faisions nos réunions et où ces livres étaient stockés doit être rénovée et devenir un bureau de l’échevinat de la famille. Fin d’après-midi, commentons le musée à deux employées de la Maison du Tourisme. Vendredi prêtons des documents pour l’exposition sur le charbonnage de Cheratte, organisée à l’école communale de Cheratte-Bas : une lampe, une Sainte-Barbe et 5 panneaux qui côtoieront des cartons de photos et des généalogies (les élèves ont interrogé les grands-parents venus parfois de très loin pour travailler dans la mine).L’exposition sera inaugurée le lendemain en présence des autorités communales, scolaires, de l’AMO-Reliance, de Michel Born. (10e reportage avec 58 photos). L’après-midi, Cécile garde le musée….pas de visiteurs. Une petite escapade au musée des Beaux-Arts de Verviers où des graveurs et dessinateurs chinois exposaient (11e reportage avec 76 photos). Belle collection de porcelaines et de peintures allant du 14e au 19 e s. Après, retour par la Brocante d’hiver de Herve où quelques livres sur la Grande Guerre ont attiré notre attention. Rédigeons un dossier Mémoire et Démocratie pour notre prochain colloque  14-18.

Cécile continue son rangement analytique des plans et des documents enroulés, Marylène prépare l’exposition Aubin Pasque et Maryse continue l’inventaire informatique des acquisitions 2015. Mardi, le conservateur assiste à une réunion de chantier avec l’échevin Willems car toute l’aile nord et est (partim) du rez de chaussée du centre culturel va être aménagé en bureau pour l’échevinat des familles (6 bureaux). Cela nous concerne indirectement car le local FNC va être délocalisé. Une grande peinture de Jean Donnay va être déménagée et plusieurs vitrines (ancienne Kewlox) seront  accueillies au musée du chemin de fer ainsi qu’un meuble de rangement où nous mettions les livres destinés aux bourses et marchés du livre. Ces livres ont trouvé refuge non loin de là . Quant aux documents (photos, diplômes, souvenirs de guerre) de la F.N.C., ils ont trouvé refuge dans notre salle des archives, en attendant que la ville de Visé leur octroie un nouveau local. Ce déménagement assez complexe s’est fait le jeudi 12. avec 5 ouvriers, José Bourdouxhe, Martin et le conservateur du musée.  Mardi soir, ayant reçu les infos de la ville d’Arras, termine la confection des 14e nouvelles du Musée (4 p.) qui seront photocopiées le lendemain à la Porte Ouverte. Raoul a mis les étiquettes sur les enveloppes et tout est prèt à partir le mercredi au bureau d’envoi et le jeudi aux 7 membres porteurs dans les quartiers de Visé : l’occasion pour les membres en ordre de recevoir leur cotisation et aux autres un rappel de paiement. La revue des Nouvelles Notices Visétoises Bilan 2013-2014 devrait sortir en mars-avril. Nous allons nous y atteler. Les soirées sont bien remplies car mercredi, renseignons comme tous les trois mois la maison du Tourisme sur nos activités du  prochain trimestre ….donc ok pour avril, mai, juin 2015. Vendredi, récupérons les 2 objets et 5 supports prêtés à l’école de Cheratte pour son exposition sur le charbonnage du Hasard. José Bourdouxhe vient nous remercier pour avoir hébergé les documents FNC. En soirée, accueillons Jean-Denys Boussart, qui vient présenter sa conférence sur les marionnettes  liégeoises. 13 participants enchantés de cet exposé fort personnel vont assister à la remise d’un cadeau en rapport avec le folklore :Visé, terre de gildes car ce bougre de Jean-Denys eut la bonne idée de naître un 14  février et en 1940. Faites le compte : 75 ans. (12e reportage avec 15 photos). Le mayeur de StPholien avec 53 piges au compteur nous gratifia aussi d’un cadeau :une ceinture donnée à un capitaine de la jeunesse, M.Delwaide. Daté du 19e s., .on  pense que l’objet devrait venir de Hermalle-sous-Argenteau ou Devant-le-Pont. On servit à toute l’auguste assemblée un verre de peket ou d’eau avant de reconduire J.D.B à son domicile. Dimanche, un petit tour à Vert Bleu Soleil,l’occasion de découvrir à la fois la nouvelle édition du Petit Futé et un long stand de la maison du Tourisme de la Basse-Meuse.

Lundi,  rangement des dernières photos acquises par le musée (du format A3 au format A4) et achèvement du dossier Chansons de la Grande Guerre à envoyer à la FWB. Mardi, un peu d’administration.Une conférence sur la Grande Guerre à la CSC Herstal avant d’aller chercher les chariots Kewlox et une peinture de très grande dimension de Joseph Lagasse à la salle de ventes Elysée. 23 personnes ont suivi la visite de l’exposition sur Charlemagne au musée de la ville de Herstal , avec Lucie et Mme Colle aux commandes. Une visite avec tablette intelligente. Jeudi , comme 1 fois par semestre, le staff (Cécile était absente pour raison de santé) est parti se détendre culturellement à l’extérieur. Jean-Pierre avait choisi le Limbourg hollandais. Le matin, découverte d’un musée de la 2e guerre mondiale à Beek (Eyes) avec 13 dioramas des plus réalistes et les principaux épisodes de la 2e guerre. Après un repas sur le Vrijthoff, découverte du musée Im het Vrijthof avec l’étonnant film faisant vivre une cinquantaine de peintures classiques et une ode à la lumière. Déplacement vers le centre céramique où nous (Raoul, Maryse, Marylène et JPL) avons découvert à l’ombre l’exposition sur les Vikings en Belgique et aux Pays-Bas…..peu de pièces d’origine. Et en fin d’après-midi, pénétrions dans le cimetière américain de Margraten où le conservateur prit en photo une cinquantaine de tombes des 3 régiments (117,119 et 120e régiments) de la 30e division d’infanterie US, qui libéra Visé et Maastricht.(13e reportage avec 346 photos). La journée était loin d’être finie car nous voulions assister à la cérémonie d’hommage au général Thys mort il y a 100 ans. Le discours du bourgmestre Dewez et la petite exposition au musée, dans l’école communale de Dalhem (14e reportage avec 42 photos). Pas possible d’assister à la conférence de M.Defawes car nous-mêmes devions présenter une conférence sur la quinzaine tragique en Basse-Meuse au centre culturel de Berneau. Fin vers 22 h.45. Vendredi, rencontre avec Emile Willems qui veut bien transcoder les photos du cimetière de Roclenge et l’après-midi, rangeons avec Cécile les cartes et plans déjà inventoriés. Les plans de -de 70 cm vont dans un meuble spécifique, déjà bien rempli.En fin de travail, tous les documents inventoriés seront localisés avec précision. Nous cherchons dans l’inventaire de’ Corine Merken tous les livres en rapport avec la musique en 14-18. Samedi c’est Marylène qui est de garde au musée. Dimanche, c’est l’unique bourse de l’année à l’institut St Joseph. Bonne vente finalement mais il a fallu attendre un certain temps (15e reportage avec 8 photos). Puis à 1 h.30, nous rendons à Teuven pour la visite dirigée par Albert Stassen au menu l’église St Joseph, l’histoire du fil électrique, le château d’Obsinnich, le monument de Sippenaken sur le fil électrique) Plus de 5 km pour les 12 participants avec quelques kilomètres de chemins boueux sur la fin. Retour peu avant 18 h.

Lundi 23, Raoul vient faire du rangement technique et avec le conservateur du déménagement. Ne dit-onpas qu’un conservateur ne fait que des recherches. Il doit être multiple. Retrouvons la boite de prospectus des activités 2015 que nous actualiserons et déposerons dans plusieurs endroits stratégiques. Mardi, envoyons à des membres de la famille Pasque (une quinzaine) une demande de contact qui se révélera positive en fin de semaine. Cécile continue son rangement des rouleaux et des plans.Maryse actualise la trésorerie et les cartes de membre. Marylène prépare l’exposition Pasque. Mardi, le conservateur va rechercher les documents prêtés à l’exposition 14-18 à Bruges : la montre du commandant du fort de Loncin, Victor Naessens et deux photos de celui-ci prêtées par le fort de Loncin. Cinq heures de voyage et le retour vers 18 h. Mercredi, avec Marylène, faisons la synthèse des membres depuis 1982 avec l’inscription des membres 2013 et 2014. Fastidieux avec nos près de 2000 membres différents depuis notre renouveau……des fidèles, des éphémères, des disparus, des distraits……..L’après-midi, c’est à une réunion du réseau d’ethnologie (HOMUSEE) que nous participons avec àl’ordre du jour : faire vivre une enquête orale par un exemple bien pensé. Jeudi, des ouvriers viennent prendre les mesures d’une porte à mettre au pied des escaliers. Marie-Josée Counasse vient préparer sa visite du musée en wallon. Vendredi, le conservateur et Raoul vont àBruxelles : une réunion du réseau Archéopass et la question : que faire avec des reconstitutions comme dans l’exposition Lascaux, que nous visiterons dans l’après-midi.22 participants à cet échange de vue très constructif. Puis à 5 h., atterrissage à la foire du livrede Bruxelles à Tour et Taxis pour un voyage systématique dans les 4 salles et achat de plusieurs livres surtout consacrés à la Grande Guerre. Retour vers 22 h.30. Samedi, en famille et la garde du musée par Marylène.