Joseph Massin (1946 - 2018)

Joseph Massin (1946 – 2018)

Décès de notre président

Un grand généalogiste nous a quittés

Nous avons la profonde tristesse de vous annoncer que le Président de la Société Royale Archéo-Historique de Visé, Joseph « Jo » MASSIN est décédé ce 3 janvier 2018.

Toutes nos pensées accompagnent désormais sa famille et ses proches.


Fils de l’ancien échevin puis bourgmestre de Visé Joseph Massin (1968-1970), Jo Massin né le 14 septembre 1946 avait fait ses études au Collège Saint-Hadelin avant de décrocher brillamment à l’université de Louvain (Leuven à l’époque) une licence en psychologie et sciences politiques et sociales. Il fut notamment conseiller communal de la première législature d’après fusion (1977-1982).

Sa carrière professionnelle l’a hissé à la gestion de la clinique Notre-Dame de Hermalle avant de devenir le secrétaire du Centre Public d’aide sociale de Visé où il assista plusieurs présidents, jusqu’à sa pension. Côté patrimonial, il était très attaché à sa famille et à ses origines. Il était membre de la société archéo-historique de Visé depuis longtemps et il se réinscrivit après le renouveau lancé à l’automne 1981.

A l’époque son oncle, Jean (+1993) était conservateur du musée régional, installé jusqu’en 1989 au second étage de l’hôtel de Ville. Il publia de nombreuses chroniques généalogiques dans la série des Rendez-Vous de l’Histoire (e.a . les Saroléa, les Argenteau, les bourgmestres de Lixhe et Lanaye..). Il fit son entrée au comité de l’asbl en 1993, devint trésorier adjoint en 1997 et remplaça Louis Bellem, deuxième président de l’asbl (1984-2011) en mars 2011. Il fut un président avisé et à l’écoute. Sa dernière prestation fut d’être le modérateur du 3e colloque que le musée consacra à l’immédiate après-guerre 14-18 le 28 octobre 2017 au centre culturel de Visé. (photo avec Francis Balace). Son souhait était de faire reçonnaître les 3 compagnies armées visétoises comme patrimoine immatériel majeur de l’Unesco.

Pour beaucoup de visétois, il consacra de nombreuses journées à faire leur généalogie qu’il réserva par la suite au site internet Généanet. Un grand monsieur nous a quittés.

– Le comité de la S.R.A.H.V.