Décembre entre automne et hiver avec du repos bien mérité

Décembre entre automne et hiver avec du repos bien mérité

Le grand public est appelé à visiter l’exposition « La dernière lettre » jusqu’au mercredi 12 décembre à 17 h. Deux autres activités dont le marché du livre des 15 et 16 décembre, dans la chapelle des Sépulcrines en parallèle avec le Cloître en fête  (entre 15 h. et 19 h.) et puis le vendredi 28 décembre, ce sera la visite de l’exposition à la Gare Calatrava. Signalons encore deux visites guidées : le vendredi 7 à 15 h. et le dimanche 9 à 15 h., précédant la sortie officielle des dernières nouvelles notices visétoises riches de 112 pages, ce même dimanche à 17 h.. Le musée sera fermé du 21 décembre jusqu’au 13 janvier. L’exposition sera prolongée la première semaine scolaire de janvier pour les écoles et sur rendez-vous.

Samedi 1er décembre, Marylène garde l’exposition et met déjà sous enveloppe les dernières nouvelles notices visétoises et le directeur va rechercher la peinture  » L’amour désarmé et les Nymphes  » peinte sur un devant d’armoire vitrée par Joseph Cambresier à l’hôtel des ventes Legros de Verviers non sans être passé par la salle Ulysse Capitaine où une vente de livres d’occasion avait lieu. En revenant, passons par l’exposition sur la migration organisé par l’asbl Zéphyr à la chapelle des Sépulcrines. Dimanche, c’est Raoul qui accueille une quinzaine de visiteurs à l’exposition. Lundi et Mardi, 2 classes chaque jour (21 à 25 élèves) du secondaire de l’institut du Sacré-Coeur viennent visiter l’exposition. Cécile est toujours en vacances, Astou classe les livres et continue les documents mais surtout lundi après-midi Raoul et Jean-Pierre mettent sous enveloppe le reliquat des Nouvelles Notices Visétoises, les dernières revues arrivant de l’imprimerie. Ce 3 décembre 2018, c’est aussi partout en Wallonie l’installation des nouveaux conseillers communaux et des nouveaux échevins. Nous participons dans un hôtel de ville bondé à cette mutation  démocratique, une nouvelle coalition s’installant. De MR-CDH, Visé passe à une coalition MR-PS. Fin vers 10 h. Avons repris ensuite les fiches des derniers livres inventoriés pour les reclasser. Mardi 4, notre équipe participe à la passation de pouvoir entre Viviane Dessart, nouvelle bourgmestre et le nouveau échevin Mathieu Ulrici.  Allons porter les revues aux différents porteurs visétois : José, Chantal, Martin, Eddy, Tristan et amener les premiers exemplaires à la poste.  Encore une classe, de primaire (de l’école communale de Lixhe)  cette fois ci le mercredi matin. Une dame de la codef vient nous voir ce matin là. Astou et le stagiaire vont distribuer un certain nombre de revues rive droite. L’après-midi, le directeur et Astou s’en vont du côté de la rive gauche. Marylène termine la nouvelle liste des publications que nous distribuerons au marché du livre. Le lendemain, nous terminons la rive droite en matinée. Comme souvent, Marylène récupère ses heures supplémentaires le jeudi. Vendredi , la directeur reçoit encore une classe primaire ( de l’école communale de Devant-le-Pont) et est de garde l’après-midi. Marylène a prévu les étiquettes des peintures qui seront accrochées sur les cimaises de la chapelle. Samedi, c’est Astou qui garde l’expo. PLusieurs visiteurs  et dimlanche le directeur fait une visite guidée et nous faisons avec le président une sortie officielle de notre dernière publication. (7 participants).

Lundi 10 décembre, envoi de différents dossiers (APE et Journées du Patrimoine). On prépare le marché du livre et les deux derniers jours de l’exposition (8 personnes). Au total, 349 visiteurs de l’exposition. Ce mardi, nous recevons un don en livres (Les Muses) de Mme Juprelle. Mercredi 12 au matin, la chapelle étant libre, nous préparons à la fois les cimaises avec une dizaine de peintures, nos derniers achats et amenons les lots de livres à vendre. Marylène les mettra en place vendredi. Le lendemain, le directeur va au colloque sur les Musées du XXIe s. organisé par Musée et Société en Wallonie pour ses 20 ans. Du beau  monde : André Gob (Ulg) fait le bilan du conseil des musées, François Mairesse (Paris) parle des nouvelles définitions du musée, Serge Chaumier évoque non sans frayeur les musées face au développement durable. Après un diner copieux, le suisse Jacques Azer évoque le Museum d’histoire naturelle de Genève,  Joël Rocloux de Louvain-la-Neuve estime la régionalisation des musées (wallons/bruxellois) difficile à réaliser mais on avance. La directrice du patrimoine culturel Nathalie Nyst resitue la problèmatique des pôles muséaux et le dernier intervenant a passé en revue quelques animations nouvelles dans les musées français et belges. Puis le directeur se rend à l’exposition « Albert 1er » mis sur pied par M.Scarniet  à la bibliothèque Plantin-Moretus de Namur. Retour le lendemain pour un workshop en 4 groupes. L’assemblée générale MSW dans l’après-midi accepté 6 nouveaux membres et évoque les 4 réseaux dont 2 sont repris par le musée de Visé : Archéopass (musées d’arechéologie) et HoMusée (ethnologie). Nous avions fait l’impasse pour les 2 autres réseaux Art et Muse et Pist . Restons pour deux des trois communications : le MUDIA de Redu et la collaboration Boverie de Liège avec le Louvre de Paris (par Mme Pauline Bovy). Retournons dans la capitale de la Basse-Meuse car sont fêtés à l’hôtel de ville de Visé les 6 pensionnés 2018 de la ville de Visé. Discours élogieux !, verre de l’amitié. Samedi c’est le premier jour du marché du livre. De la belle vente et une septantaine de visiteurs. La chapelle est un bel endroit et spacieux pour une telle manifestation. Maryse et le directeur sont là samedi et Cécile et Marylène dimanche. Notre bénévole, Raoul étant malade n’a pu nous accompagner. Mme Lempereur tiendra aussi un stand dimanche. 113 visiteurs sur tout le week-end.

C’est lundi après-midi avec Marylène et AZstou que le marché du livre et l’expo sont remisés. Le matin même c’est le directeur qui assiste à l’assemblée générale de la CODEF  à Liège. Le lendemain de l’anniversaire d’une des conservatrices (Cécile), Astou emmène Marylène et Jean-Pierre à Bastogne pour un rendez-vous avec Sébastien Pierre, conservateur du musée en Piconrue et sa collègue. Un passage dans l’exposition sur les Ages de la vie nous donnera beaucoup d’idées. A 11 h.30, nous passons au Bastogne War Museum où nous découvrirons la présentation de la 2e guerre et surtout de la bataille des Ardennes puis dinerons et acheterons quelques livres avant de repartir pour arriver dès que possible à Visé car sont attendues 3 dames d’Access-It qui viennent voir les possibilités d’accèder au musée pour les PMR. Un ascenseur est prévu par la ville pour accéder tant au musée qu’à l’académie ou la bibliothèque. C’est ce soir-là que nous apprenons la chute du Gouvernement belge dit Michel II. Mercredi, avec Astou remettons les derniers livres inventoriés dans les armoires ou les rayonnages ad hoc (généralités et 7 autres divisions chronologiques ou thématiques). Jeudi, rencontrons avec le président Claude Fluchard le politologue Pierre Verjans. Le soir, grand  moment pour la politique culturelle liégeoise, l’inauguration de 250 trésors picturaux au musée de la Boverie. Vendredi , Marylène envoie plusieurs messages aux membres pour les prochaines activités. Le dernier comité de l’asbl s’est tenu vendredi soir. 13 présents sur 16 et bilan des rentrées financières et des activités et les projets tant des activités que des publications. Nous avons ensuite reçu notre nouvelle présidente d’honneur Viviane Dessart, 11e présidente d’honneur réservé au bourgmestre en fonction ainsi que le nouvel échevin de la Culture, Mathieu Ulrici.  A l’issue de cette réunion, le musée et les bureaux seront fermés jusqu’au début janvier. A noter qu’un nouvel horaire d’ouverture sera de mise en 2019 pour des raisons de sécurité du centre culturel qui fut affecté il y a quelques semaines par du vandalisme. Le musée sera désormais ouvert du mardi au vendredi de 14 h. à 16 h. et le samedi et certains dimanches de 14 h. à 17 h. La dernière activité le 28 décembre à 14 h. fut  la visite de l’exposition Eighties sous la gare des Guillemins. Du monde à cette exposition. Tout le monde se repose en  cette fin d’année.