Décembre, dernier round avant des repos bien mérités.

Décembre, dernier round avant des repos bien mérités.

En décembre, sortie de 3 médias, les Nouvelles Notices n°151-152, La Basse-Meuse durant la guerre 40-45 (la souscription est maintenue jusqu’à Noël – le prix sera identique par après) et le rendez-vous de l’histoire n°40 consacré à 23 petits petits patrimoines insolites de Visé . Côté activités, à part le marché du  livre du week-end des 14 et 15 décembre, il y aura la  visite à la Gleize lu 21 décembre et la visite de deux expositions le samedi 28 décembre à 14 h. 

 

Le travail des conservatrices et du staff : terminer les livres et les envoyer. Astou classe les livres et les documents qui devront être rangés avant la fin décembre dans leur bacs ou rayonnages ad hoc  et Régis termine son rangement des revues et du 2e étage. 

Le directeur est seul ce lundi 2 (récup du personnel) et parachève la comptabilité des dernières semaines . L’après-midi, la maréchaussée vient vérifier les armes à feu de nos collections. C’est ici que nous arrivons à une incongruité de cette loi, du moins concernant les armes de collections. Doit-on les abîmer pour répondre à un prescrit de bureaucrate. Vérifier ok mais détruire non. On attend la suite. Astou a pris ses deux jours de congé-éducation et la suite en fin décembre.  Mardi, c’est le retour gaumais . Sur le retour, passons à l’hôtel de vente Legros rechercher les deux peintures de Cambresier (une aquarelle et une huile) et deux gravures de François Maréchal,acquis dans une vente online. A peine revenu à Visé par une soirée de brouillard, repartons le soir même à une formation Facebook à la maison du Tourisme du Pays de Herve. Cécile Lensen a pris à bras-le-corps la remise au net du 40e rendez-vous de l’histoire sur le patrimoine insolite. Chapeau, celui-ci sera apporté à l’imprimerie Snel, qui a donné le meilleur devis. Point de stagiaire mercredi, ce sont les examens de ceux-ci au Sacré-Coeur. Jeudi, Marylène a terminé la page spéciale sur la Comtesse de Mercy-Argenteau et la liste des publications. Le jeudi, partons rechercher le miroir lumineux gravé avec le château de Caster à Donceel. Un camion de la ville fera l’affaire. Il sera mis à l’abri à Lanaye.  La garde du musée ce samedi est assuré par notre bénévole, Emile Willems. Le directeur synthétise les activités diverses de 2019.

Mardi, suite de la mise en ordre des réserves. Certaines de nos revues en trop grand nombre pourront être dispatchées à des partenaire s culturels avec qui nous avons des échanges. Deux caisses de disques sont remises à côté de la collection de phonographes au nord de l’entité, non sans surprises. Marylène termine la nouvelle liste de nos publications, Cécile parachève le livre 40-45. Mercredi, c’est la suite du dépôt au musée des livres offerts par l’archéologue visétois retraité Eric Teheux, ancien de l’I.N.R.A.P.. Il s’agit principalement de livres traitant de préhistoire. Le directeur participe en ce mercredi à deux intéressantes conférences : les spoliations françaises lors de l’occupation républicaine de nos régions entre 1794-1795 par Yves Kairis. Nos occupants furent fort intéressés par la peinture baroque puis à la tribune des Chercheurs de Wallonie au Préhistomuseum de Ramioul à 20 h. trois questions sur le devenir de l’archéologie amateur. Vaste sujet au moment où beaucoup de cercles s’étiolent. Jeudi 12 et vendredi 13 seront consacrés à préparer dans la chapelle notre traditionnel marché du livre. Jeudi, Astou, Régis et Jean-Pierre et -vendredi Marylène et Astou déplacent une trentaine de bacs de livres. Vendredi, le directeur et l’animateur Régis se rendront à Jodoigne pour la réunion des organisateurs des Journées du Patrimoine. Seront détaillées les modalités de cette 32e journées du patrimoine du 2e week-end de septembre 2020 centrées sur la nature et les parcs et jardins. La nouvelle ministre du patrimoine Mme De Bue nous entretiendra de ses projets  puis après le déjeuner la visite d’un hôtel l’Ardoisière. Samedi, ce sont les magnifiques manifestations évoquant les 75 ans de l’offensive des Ardennes qui se déroulent à Bastogne. Notre animateur s’y rendra (défilé et spectacles en soirée). Le week-end sera marqué par le marché du livre, tout à côté du cloître en fête. Près de 400 € de vente avec de bonnes réductions à la clef. Isabelle  Maltus, Astou Sylla, Jean-Pierre et Lucy aux commandes  le samedi et Raoul, Astou et Marylène le dimanche pour accueillir au total 75 visiteurs. Temps peu clément faut-il dire.

Lundi, Marylène réinventorie tous les livres doubles et cette liste sera disponible sur simple demande. Il faudrait que la vente de ces doubles soit plus importante que les nouvelles rentrées souvent obtenues par don. Elle s’y investira jusqu’à mercredi, avant de ranger. La bonne décision sera de remonter nos livres au premier étage et de laisser cette vingtaine de bacs dans l’annexe au pied des escaliers. Le rangement a été fait cette fois-ci dans des bacs thématiques. Mardi 17, nous aurions pu aller au vernissage de l’exposition de la botanique au pays de Liège à l’archéoforum mais point de place. Puis départ pour la réunion au hall omnisport de Cheratte consacrée à la découverte des plans d’aménagement du charbonnage du Hasard parla firme Matexi. Intéressant mais beaucoup d’interrogations de riverains….7 ans d’attente. Le livre 40-45 est sous presse et devrait sortir le lundi 23 décembre et le Rendez-Vous de l’Histoire sur le petit patrimoine sort bientôt des presses de Snel. Le jeudi, une occasion d’aller voir l’exposition  sur la Botanique au pays de Liège à l’archéoforum ainsi que l’exposition Europalia Roumanie « Traces » ou le néolithique et les âges des métaux dans ce pays oriental. Vendredi, on fête Régis Beuken qui nous quitte à la fin de son CDD en fin d’année en allant à un restaurant proche. Il recevra une gravure du château de Cheratte. le soir, réunion du comité avec 13 participants. Bilan et projet 2020 à l’ordre du jour. Une heure trente comme d’habitude. Samedi, nous ne sommes que 7 pour nous rendre à la Gleize voir le musée 44-45 car de plus, la division américaine , la 30e, qui nous libéra en septembre 1944 fut en action fin décembre 1944 pour arrêter dans ce « chaudron » les divisions S.S.  de Peiper. Petit verre par après.

Lundi 23, Régis et Astou sont là pour accueillir les ouvrages 40-45. Cécile constatera par après quelques erreurs d’impression. (ajout de pages blanches). Les livres incriminés seront rendus pour reconfection. En conduit certains dans les environs et une autre partie part par la Poste. Beucoup de revues en échange arrivent en cette fin d’année. Nous disons merci et au revoir à Régis. L’autre mi-temps CDD, Astou continuera en 2020 à mi-temps. Joyeux Noël à tous et selon  vos convictions sainte fête ou bonne fête familiale. Le lendemain, avec Guy et ma petite famille, faisons un repérage de Maestricht pour la visite du dimanche 12 janvier. Une façon de découvrir un quartier peu connu, celui de la Gare et du centre Céramique avec de merveilleuses enseignes anciennes.Marylène continue à regarder des journaux et des revues et voir si on les conserve.  Samedi, 16 personnes quittent la gare de Visé pour rejoindre les Guillemins pour découvrir l’exposition « Toutankhamon ». 4 personnes nous rejoignent. Vingt donc pour découvrir cette intéressante expo contrôlée par les égyptologues de l’université de Liège. Sept de ces participants iront découvrir vers 16 h., l’exposition hyperréaliste à la Boverie. Saisissant en beauté ou en questionnement. Retour au train de 18 h.08. Le lendemain, transcodage des dernières photos envoyées à Marylène qui les classe. Cécile et Astou sont en récupération en cette fin d’année. Le directeur fait le bilan des participants au musée en 2019 :  2698 p. et pour les activités de la S.R.A.H.V. 44 activités avec 2294 participants.