Décembre 2016, la fin d'un cycle

Décembre 2016, la fin d’un cycle

Notre 35e saison d’activités après le renouveau de fin 1981 se termine en ce mois de décembre. Le premier dimanche du mois est consacré aux commémorations des 100 ans de l’exploit du remorqueur Anna. N’oublions pas le voyage der trois jours à Paris. Ce sera ensuite le traditionnel marché du livre les 17 et 18 décembre, précédé une fois n’est pas coutume d’une soirée le vendredi 16 décembre de 18 h. à 21 h. Le mercredi 28, ce sera la visite de l’exposition au musée de la Boverie « 31, rue de la Boétie ». Et de plus, un numero des nouvelles du musée sort au début du mois pour annoncer les activités jusqu’au début février, tout en sollicitant les membres à renouveler leur cotisation pour 2017, ceci avant la sortie espérée pour le 15 décembre du n° 139 des nouvelles notices visétoises consacré presqu’entièrement à la Résistance en Basse-Meuse.

Le 1er décembre, une 2e réunion pour préparer l’exposition de Richelle en mars 2017. Alain Woolf et Jean-Pierre Lensen représentaient notre association. Les nouvelles notices ont été déposées fin novembre chez l’imprimeur et une dernière épreuve  sera relue le week-end par Jean-Pierre et Marylène. Vendredi 2, c’est le chef de chorale François Berger qui vient discuter de l’enregistrement des chansons de 14-18.  Un choix de 16 chansons est redéfini. Premier dimanche porte ouverte, nous avions convié nos visiteurs à traverser la Meuse pour participer à la commémoration des 100 ans de l’évasion du remorqueur Anna de Devant-le-Pont à Eijsden. Six personnes de la famille Zilliox avaient fait le déplaceùent de Ollendorf en Alsace à  Visé. Au total, avec les associations patriotiques, les autorités provinciales, communales, le représentant du Souvenir Français en Belgique, 80 participants furent du cortège parti de l’Avenue Roosevelt, arrêté pour le dévoilement d’une plaque au quai du Halage avant de rejoindre le local, où une exposition à laquelle nous avons participé fut présentée avec trois discours, de M.Wathelet, président du comité de fêtes, Marc Poelmans le passeur de Mémoire et le bourgmestre Marcel Neven.Plusieurs membres de notre comité étaient présents : Jo Massin, Alain Woolf, Marylène Zecchinon, Lucy Lensen, Raoul de Selliers et nous-même. (122e reportage avec 191 photos).

Lundi 5, les conservateurs, M.Bovy et M.Gabriel participent au colloque des prochaines journées du Patrimoine au moulin de Beez. Intéressantes interventions sur les types de voies : ravel, ferrée, d’eau, les itinéraires comme celui de St Jacques de Compostelle et M.Gabriel de Sarolay est intervenu sur le bon déroulement d’une balade en vélo en citant l’exemple du GRACQ. Retour après-midi et corrections définitives des épreuves des Nouvelles Notices Visétoises. La promesse de l’imprimeur est une sortie pour le mercredi 14; Le soir, sommes interpellés par le film les Héritiers ou comment une classe défavorisée de la banlieue parisienne va se sublimer en travaillant sur la déportation des jeunes durant la 2e guerre. Le lendemain travail au bureau. Cécile est toujours en revalidation. Marylène passée a temps plein jusqu’au 9 décembre et Maryse est occupée à faire les cartes du membre avant d’inventorier un énorme don de revues l’Illustration, donnée par Mme Bovy. Mardi après-midi, nous partons avec Eric Dijkman de l’ADL d’Oupeye pour une assemblée générale  des routes  équestres d’Artagnan dans les locaux de la délégation du Languedoc auprès de l’Europe. On y retrouvera Mme Zinnen de la Maison du Tourisme du Pays de Herve, deux personnes de Blegny et Herve et différents mandataires du Condroz. M.Lensen est intégré au comité historique dont font déjà partie Mme Bordaz et M.Wilmart dela Sorbonne. Retour avec Wim Dykman, archéologue de Maastricht car Maastricht est le point final de quelques routes mais sont inclues dans ces itinéraires franco-belgo-neerlandais l’Espagne (la route de la Reine), l’Italie (avec la prison de Pignerol en Piémont) et d’Allemagne (avec la résidence de Bruhl où Mazarin fut exilé durant la Fronde). Les responsables espèrent inaugurer le tout à l’automne 2017 à Lupiac. Mercredi, travaux de bureau avant d’aller chercher un don de livres à Julémont et de trouver chez Kewlox les traverses de vitrines qui seront remplacées le lendemain. En effet, nos vitrines temporaires au nombre de six sont à vérifier. Deux sont à réparer et Michel Bovy sera le sorcier qui en rendra l’intégrité. Jeudi, Marc Poelmans ramène nos grilles et la scénographie de l’Atlas V. L’après-midi, le musée des Arbalétriers se défait de deux vitrines d’exposition. Une ira lundi au musée du chemin de fer et l’autre sera déposée dans la réserve du musée régional. Le même jour, une personne vient nous proposer aussi d’acheter une vitrine. Décidément. Marylène et Jean-Pierre rangent les dernieres acquisitions : des documents écrits, des affiches, des objets dans leur armoire spécifique. Dès ces documents rangés consciencieusement , nous déposons les plusieurs centaines de livres en double dans la chapelle où le marché du livre se déroulera les 16,17 et 18 décembre. Une grande partie est listée. Marylène complète et Jean-Pierre en note les prix de vente. Après le marché du livre, cette liste sera mise sur internet.

Lundi, reclasse les livres et il y en a. Mardi!, une réunion du C.A. de MSW au musée des Transports de Liège  Mercredi, les Nouvelles Notices Visétoises arrivent fin de matinée et Raoul et Maryse aident à ranger les livres dans les enveloppes, les étiqueter et les timbrer avant de les faire parvenir par différents canaux aux membres et aux échanges. Travail terminé jeudi matin. Le mercredi soir, c’est l’avant-dernière assemblée générale de la presque défunte Maison du Tourisme de la Basse-Meuse dans une table d’hôtes de Richelle. Une vingtaine de participants. Jeudi et vendredi on dépose les livres d’autant plus que les dernières  tables d’exposition n’arrivent que le vendredi. Marylène termine l’inventaire de ces plusieurs centaines de livres tandis que Maryse fait l’inventaire des derniers livres acquis. Une nouvelle stagiaire s’est aussi présentée pour venir apporter son concours à la mi-janvier. On va avec les 2 stagiaires mettre un coup au 2e tome de M.Detro sur l’histoire de Dalhem. Le vendredi soir, petite assemblée pour la nocturne du vendredi avec Emile. Samedi, il y a affluence, Jean-Pierre, Raoul, Maryse sotn d’intendance pour accueillir de 15 h. à 19 h. 48 visiteurs. Le lendemain, Raoul et Marylène sont de permanence pour accueillir plus de 60 clients. Une très bonne vente (plus de la moitié de mille euro) et de place faite dans nos réserves. On fait plaisir à ces amateurs, on met du beurre dans nos épinards et on se fait de la place. En soirée, le conservateur de retour d’une fête familiale range les livres par catégories car les tables doivent être opérationnelles pour le lundi à l’aube.

Lundi, Michel, Marylène et Jean-Pierre participent à la réunion de l’archéoforum consacrée à l’accueil du jeune public. Pas mal de suggestions. Après un passage à la FNAC, reviens dans la chapelle pour enlever les cadres d’exposition car à côté des vitrines où logaient les beaux livres, les panneaux présentaient 10 panneaux forex de l’exposition des 400 ans du centre culturel  et douze cadres sur le thème de Noël réalisés par Dominique Taxhet. Mardi avec Marylène rangeons les bacs de livres dans le cagibi au pied de l’escalier. Celui-ci fut aménagé après le déplacement du local FNC où une armoire abritait nos livres. Le mercredi, avec Marylène, déposons les nouvelles notices aux membres de la région sur les 2 rives. Une soixantaine de kilomètres pour 70 revues. Maryse a terminé l’inventaire des livres avant de commencer celui des revues. Vendredi c’est à une réunion de MSW que nous participons. Un nouveau départ est prévu pour cette association essentielle pour la promotion et la professionalisation es musées.  Le musée est fermé au public §-(sauf rendez-vous) jusqu’au 22 janvier. Le conservateur va souffler un peu et profiter de la vingtaine de jours de congé qui lui restent tout en restant vigilant. Marylène et Cécile sont en congé et Maryse sera la seule à travailler entre les deux fêtes. Nous profitons de cet espace  pour souhaiter à nos membres, aux lecteurs de ce journal des fêtes spitantes et une année 2017 des plus accueillantes à vos projets, à vos rêves et à l’accueil de l’autre.

Les bilans des activités se font en fin d’année. Une seule activité reste pour terminer l’année, la visite de l’exposition à la Boverie. 20 participants écouteront avec attention les explications de Sarah, guide d’Art et Fact. Très belle collection avec rajout des pièces de la vente de Lucerne. La comparaison entre l’art « dégénéré » et l’art nazi est éclairante à ce sujet.  Maryse terminera l’inventaire des derniers documents entrés au musée.

Bilan d’une année : à part les expositions qui ont reçu moins de visiteurs, la moyenne des autres activités est resté plus ou moins le même. incontestablement les travaux opérés à la toiture avec la conséquence du blocage de l’entrée pricnipale du musée pendant 4 mois  ont impacté les activités du musée, sans parler du passage incessant des ouvriers dans les réserves. Au moins, maintenant l’isolation des greniers-réserves et les nouveaux chassis de fenêtre en font un endroit plus adéquat pour la conservation de nos pièces. Le rangement des documents par types de matières doit encore être peaufiné et amélioré. Mais les prochains mois auront aussi un impact car les 75 , vous avez bien lu, les 75 baies du premier et du second étage côté rue et côté cloître doivent être remplacés. Démenagement des abords et protection du voisinage seront à assurer.