Concert symphonique "War horse"

Concert symphonique « War horse »

Image

Concert symphonique « War Horse »

27 juin 2014

 

ob_576023_concert-hommage-a-john-williams-dimaUne autre forme de commémoration du centenaire de la guerre 14-18, cette musique, une des plus belles réussites du compositeur (elle fut nominée aux Oscars), est au programme du concert de l’Orchestre Symphonique de Liège, le vendredi 27 juin à 20 heures en l’église de Devant-le-Pont Visé. En soliste : André Marie, violoncelliste soliste de l’Opéra Royal de Wallonie.

Une histoire d’amitié entre Albert, un jeune garçon et son cheval Joey. Vendu à la cavalerie britannique dans les premières heures de la Première Guerre mondiale, Joey est directement envoyé au front. Mais il est capturé par les Allemands qui n’hésitent pas à s’en servir dans les combats. Albert, qui est encore trop jeune pour s’engager, décide de se lancer dans une mission de secours pour libérer son cheval…
« Sous son aspect classique, c’est un authentique conte de cinéma à l’ancienne, réalisé par Steven Spielberg.
La musique de John Williams porte le film à des hauteurs stratosphériques, comme souvent chez Spielberg, mais comme on ne l’avait pas entendu depuis au moins dix ans. Là encore, on connaissait chez Williams la capacité à signer la musique de grandes fresques (Horizons lointains, Sept ans au Tibet) mais rarement il s’est autant approché des classiques du genre, mais aussi des compositeurs comme Vaughan-Williams dont le raffinement anglais dans les orchestrations est tout à fait marquant dans cette partition pour Spielberg qui raconte : Les paysages spectaculaires de la campagne de Dartmoor et les descriptions du paysage britannique du poète Wordsworth William ont inspiré à John Williams une partition d’une telle beauté et d’une telle majesté que l’on pourrait penser que la terre parle à travers lui. La musique a été une expérience autonome qui m’a profondément affecté, comme l’ont fait tant de partitions de John au cours de nos presque 40 ans de collaboration ».