Avril, le printemps de la vie

Avril, le printemps de la vie

Avec Avril 2018, se signe la retraite de Jean-Pierre Lensen comme employé de la ville de Visé, sous le titre officiel de chef de bureau et ce depuis le 1er mars 1983 (pour ses 30 ans) . Il travailla avec 6 échevins : Jean Henquet+, Benoît Jeukens, Joseph Dejardin+, Xavier Malmendier, Stéphane Kariger et Viviane Dessart. Depuis novembre 1981, il relança la société d’histoire quelque peu moribonde et en est le secrétaire  depuis lors. Après avoir l’animateur du musée, quand le conservateur était toujours Jean Massin (1910-1993). A sa mort, il fut désigné comme conservateur. Depuis la constitution de l’asbl en 1984, il en est aussi l’administrateur délégué. Il travailla avec 4 présidents  (Toussaint Bologne +, Louis Bellem +, JoMassin+ et depuis février Claude Fluchard)  et 2 trésorièr(e)s (Freddy Berthus+ et Maryse Waterval). Les activités de notre asbl  continuent et le mois d’avril est copieux : le 1er avril : le musée insolite  puis il y aura le cycle sur la 2e guerre mondiale avec le vendredi 20, la campagne des 18 jours et le vendredi suivant, l’évocation d’Auscwitz. le dernier samedi du mois, ce sera aussi la visite du Brug Vroenhoven et son magnifique musée.

Le samedi 1er avril, 28 participants à la visite organisée par le conservateur aidé par les deux stagiaires de l’école d’hôtellerie ; Astou et Jessica. Mardi,n les deux demoiselles se lancent avec beaucoup d’ardeur dans leur travail : un peu d’intendance mais aussi la préparation du voyage à Giverny, avant de s’attaquer à l’inventaire des livres puis des revues. Melle Lensen prendra quinze jours de vacances bien mérités . Marylène terminera avec Claude quelques corrections de textes et accompagnera les stagiaires. JPL passera une petite heure mardi pour organiser le travail. Tout à sa famille, il va occuper ses prochaines journées à mettre de l’ordre dans sa maison et dans son jardin. Jeudi, après-midi, il va avec les stagiaires continuer à ranger et organiser les réserves. Ce sont les collections archéologiques dont il connaît (en partie) les secrets qui seront remises dans des bacs adéquats. Le premier site est celui de Visé Athénée Royal. Les plus belles pièces sont mises en vitrines mais des découvertes étonnantes sont aussi faites comme des fragments de peintures murales ou des creusets ou d’autres intéressantes céramiques sigillées. Vendredi, 34 ans de bonheur se fêtent à Hasselt au Pane e Vino et surtout au jardin japonais. La soirée se terminera au château d’Oupeye avec l’étonnante exposition de notre collègue, Dany Salme et de son ami sculpteur. Samedi, c’est Emile qui garde le musée. Dimanche, nous faisons une rafle de bacs au Brico car les rangements rationnels demandent beaucoup de matériel. Le dossier financier à remettre à la ville est aussi clôturé.

Lundi, le conservateur viendra assister les deux jeunes stagiaires Astou et Jessica. Déposons 24 livres à la Maison du Tourisme par l’intermédiaire d’Annick Masset puis continuons le rangement des objets trouvés sur le site voisin de l’Athénée Royal de Visé et rangeons les 30 n0° dans le premier groupe de rayonnage. A côté des matinées occupée par des rangements domestiques, un  petit rendez-vous muséographique : Jessica retranscrira le rangement des documents archéologiques, Marylène peaufine son article sur les paysages. Mercredi petit passage par le musée d’Herstal puis terminaison du dossier du petit patrimoine insolite à renvoyer pour la fin de semaine. Rangeons les livres inventoriés par Astou et Jessica avec les explications adéquates. Les demoiselles rédigent aussi des écrits sur la vie visétoise durant la première guerre. La conférence de Bruno Dumont sur le recrutement des moines de Val-Dieu à la tribune de la société d’art et d’histoire du diocèse de Liège parachève notre vie patrimoniale du jour. Et puis pourquoi pas s’offrir le dernier film de Spielberg. Jeudi, photographions les 21 patrimoines insolites que nous voudrions expliquer dans un rendez-vous de l’histoire avec l’aide de l’AWAP. Les 3 membres du musée se retrouvent à la Collégiale pour recevoir la déleguée de la firme Meyvaert venue pour voir la meilleure façon de protéger le buste de saint Hadelin. Martin et M. et Mme Casteleyn y assistaient. J’en  profite pour expliquer le patrimoine mobilier de la collégiale . Recevons maintes demandes de visite du carillon de l’hôtel de ville que nous transmettons à Mme Papiernick. Quant au dernier jour de la semaine, ce sont les revues collectées depuis février qui sont inventoriées par Jessica. Il y en a plus d’une centaine. Astou peaufine le dossier du voyage à Giverny. L’après-midi, le conservateur prend sa casquette d’administrateur de l’association des cercles d’archéologie pour se rendre à Arlon au musée Gaspar où la sympathique directrice nous présente l’exposition sur Buysleden, humaniste arlonais mort il y a 500 ans et qui cotoya Thomas More  et Erasme. Il fonda surtout le collège des Trois Langues à Leuven. Unb conseil d’administration s’ensuivit faisant le bilan du congrès d’Arlon en 2016 et préparant le congrès de Tournai en 2020. Jessica et Astou gardent le musée samedi. Puis découverte pour elles de Cheratte Couleurs locales. L’occasion d’en faire quelques clichés mais aussi des photos du charbonnage bien assaini. Le dimanche 15 avril, la commune nous a repris le flambeau pour s’occuper des détails de la visite du carillon avec Didier Hanozin et Fabienne Papiernick. Comptage d’une soixantaine de participants

Lundi le conservateur va conduire son épouse à Nieuport où la résidence de notre fils passera quelques jours. Mardi, le voyage à Giverny est mis en route : 20 personnes et peut-être plus. Mme Bernadette Massin nous octroie encore deux caisses de livres de son époux. Puis avec les demoiselles, allons voir la Belle-Fleur où aura lieu une cérémonie en l’honneur du dernier bourgmestre de Cheratte et  ancien député communiste, Marcel Levaux. Cécile en a réalisé un panneau.Enfin, le conservateur se rend au musée de Herstal ou une réunion de bureau se tient pour officialiser certaines décisions. Bonne réunion. Mercredi, les deux stagiaires réflechissent dans leur domaine (tourisme) à une questionnaire pour les enfants. Michael, stagiaire du Sacré-Coeur rédige un article sur l’occupation allemande en 14-18 à Herstal. Le conservateur est remercié gastronomiquement par son ami Guy Reggers à une de smeilleurs officines visétoises. Merci Guy. Le soir, réunion journée du patrimoine avec Lucy Yans. On redéfinit les dialogues de la balade contée. Jeudi, on attend la commande de la firme Bruneau et en regardant le calendrier, nous sommes bien la journée des secrétaires. L »occasion d’inviter les secrétaires stagiaires et la conservatrice présente à un petit dîner convivial en face du musée, à la Saladette. Après celà, un après-midi studieux : le rangement des dernières petites revues, l’initiation à la technique d’inventaire des documents, la mise en forme d’une invitation (!) et la fin des textes sur l’occupation allemande à Herstal. A 18h, c’est Sébastien Charlier et sa conférence sur l’architecture contemporaine d’Outremeuse qui va nous retenir à l’auberge Simenon de Liège.  Vendredi les invitations sont terminées avec l’inévitable routine : étiquettes,mise sur enveloppe puis mise des invitations, timbrage ou répartition par porteurs puis dépôt à la poste ou chez les porteurs locaux. Cécile met au point le site internet et ses prochaines activités. Retour à la mer pour le conservateur. Vendredi soir, 36 spectateurs écouteront la campagne des 18 jours , conférence de Thierry Marthus. Bonne synthèse. Samedi, c’est Jessica qui tiendra le musée