Inauguration du monument des Gendarmes

Inauguration du monument des Gendarmes

Image

Inauguration du monument des Gendarmes

6 juillet 2014

Le dimanche 6 juillet, vers 11 h 30, c’est avec beaucoup d’émotion, et en présence de nombreuses personnes, que fut inauguré le « nouveau » monument des Gendarmes dédié aux gendarmes Bouko et Thill, sur la place Reine Astrid à Visé. Les Visétois connaissent bien lemonument des Gendarmes Bouko et Thill qui se dresse devant la Poste, place Reine Astrid. Cette stèle datait de 1946 et fut dressée en remplacement d’un monument élevé en 1920 à la mémoire de ces deux gendarmes de la brigade de Gemmenich tués le 4 août 1914 à quelques pas de là, près du collège Saint-Hadelin et de la rue Dodémont, et détruit par les Allemands en 1942.

A l’occasion du 100e anniversaire de la Grande Guerre, sur proposition du musée des Francs Arquebusiers visétois, le monument a été refait dans sa configuration originale, réalisé par l’atelier Marquet, allée Verte à Devant-le-Pont (Visé).

Le 17 juin, le monument de 1946 (stèle + rocher), qui n’était que provisoire, fut enlevé par les ouvriers de la Ville de Visé. Après le descellement de la plaque, il a fallu enlever la lanterne et le système d’éclairage.

Le rocher, solidement sanglé, fut arraché du sol sans trop de difficultés. Il sera transféré à Devant-le-Pont, où une nouvelle affectation lui semble déjà toute désignée…Apparemment, le monument de 1946 avait été posé sur la base du précédent, car en creusant un peu, un soubassement fut découvert. Le 19 juin, une base bien lisse était déjà prête à accueillir le nouveau monument.

Celui-ci a fait son arrivée le vendredi 20 juin, mais fut aussitôt bâché par Marc Poelmans, conservateur du musée des Francs-Arquebusiers et initiateur du projet. Il tenait à le garder secret de la vue des passants jusqu’à l’inauguration officielle qui eut donc lieu le dimanche 6 juillet vers 11 h 30, lors des fastes des Francs-Arquebusiers, et en présence des autorités et groupements patriotiques.
Moins d’une semaine plus tard, le parterre devant le monument était garni de fleurs. Les héroïques gendarmes : Auguste Bouko (mort à 51 ans) et Jean-Pierre Thill (mort à 30 ans).